Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 10:44

Après le premier opus de Comment tuer son Boss ? par Seth Gordon c’est Sean Anders qui réalise cette continuité que j’ai trouvé beaucoup plus drôle dans une configuration sans doute plus classique mais plus percutante avec nombre de références qui s’y raccrochent.

Après leurs déboires dans des tentatives infructueuses pour se débarrasser de leurs patrons respectifs, Nick Hendricks, Dale Arbus, et Kurt Buckman décident de lancer leur propre entreprise. Leur idée est une pomme de douche inspirée des lavages auto baptisé le Shower Buddy. Lors d’une émission télé ils lancent un appel à des investisseurs potentiels. Ils sont contactés par la grosse entreprise de Burt Hanson et surtout par son fils Rex., avec une commande à la clé énorme qui va les endetter, avec la menace de tout perdre. Il ne reste plus au trois lascars que de se lancer dans une nouvelle aventure périlleuse, où la nymphomane Julia Harris ne sera encore pas loi, et tous les ennuies possibles et inimaginables qui vont avec leurs maladresses.

C’est vrai que les blagues, les répliques et les gags sont bien lourdingues que l’ont voit venir de loin, c’est trashs et ras des pâquerettes, mais ils m’ont beaucoup amusé et fait rire comme un ado moyen. Il ne faut pas chercher plus loin l’inspiration ou de message. Il s’agit là d’un pur divertissement bien débile, et ça marche. Pour ma part, j’ai largement préféré ce récit au premier opus. Il n’y a pas de temps morts, tant c’est vif et alerte, avec des situations cocasses. Les dialogues sont souvent crus voir vulgaires mais absolument fendards, notamment avec Jennifer diaboliquement hilarante. J’ai apprécié le côté bon enfant en toute circonstance, presque familiale, et qui ne se prend jamais pas au sérieux/

Le trio Jason Bateman (Arnaque à la carte), Charlie Day (Pacific Rim) et Jason Sudeikis (Les Miller, une famille en herbe) fonctionne impeccablement avec la complicité ténue de Jennifer Aniston (Peace, love et plus si affinités) divinement drôle, au faciès méconnaissable qui ne ressemble plus à rien, et Jamie Foxx (Albert de l’ouest) barge à souhait. Chris Pine (Stretch) est pour le coup débilement excellent, quand Christoph Waltz (Django unchained) toujours aussi déjanté, tout autant que Kevin Spacey (Comment tuer son Boss ?) irrésistible. Jonathan Banks (Gremlins) est lui aussi à l’ouest avec son regard effrayant pour notre plus grand plaisir. Lidia Porto (Scary movie 5) est bien barge, comme les jolies Suzy Nakamura (40 ans : mode d'emploi) et Kelly Stables (American girls 2), ou les superbes Keeley Hazell et Brianne Howey qui pimentent d’autant mieux la folle ambiance.

3 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires