Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 16:08

Premier long métrage bien décevant de la part de David Gelb, qui se voulait un film d’horreur épouvante aux nombreuses références et inspirations, pour finalement accoucher d’une toute petite souris de laboratoire, à ne pas effrayer grand monde ni marquer les esprits tant c'est cousu de fil blanc alors qu'il y avait tellement à faire de plus marquant.

Dans un laboratoire, les chercheurs Frank Walton et sa fancée Zoe McConnell pensent avoir trouvé un sérum permettant de réveiller les patients en coma profond. Ils se rendent compte également que ce produit magique ramène les morts à la vie. Ils tentent l’expérience sur un chien décédé qui revient en effet, mais avec certains troubles. Dépossédés de leur invention par un laboratoire médical, avec leurs collègues Clay, Niko et Eva, ils tentent de refaire leur manipulation qui tourne mal avec la mort de Zoe. Frank décide contre l’avis de ses amis de tenter l’expérience et la ressuscite. Mais celle-ci s’avère bien changée et dangereuse.

Comme son nom l’indique, Lazarus fait référence aux Evangiles avec Saint Lazare ramené à la vie par Jésus. Il s’agit d’une sorte de remake de L’expérience interdite, mais on pense également Frankenstein. J’avoue que jamais je n’ai eu un soupçon d’angoisse, et donc aucune peur ou sursaut, tant tout est ici narré avec un effet atone, sans surprise ni aucun rebondissement. D’une platitude infinie, on devine tout ce qui va se produire tellement le script est téléphoné. De la même manière pour la suite qui donnera probablement une trilogie, franchise, saga… sans intérêt au regard de ce premier opus, et pas souhaitable.

Olivia Wilde (Drinking buddies) est décidément très belle et pleine de talent, arrive à nous émouvoir une fois de plus, face à Mark Duplass (Parkland) somme toute efficace. De même Evan Peters (X Men: days of future past), et la jolie Sarah Bolger, comme Donald Glove (Les Muppets, le retour) qui sont les protagonistes principaux. Avec aussi Ray Wise (Robocop) et Amy Aquino (Laurier blanc), et marquante la petite Emily Kelavos.

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires