Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2015 3 04 /03 /mars /2015 15:08

Très mauvais et mal vieilli film de John Ford, Mervyn LeRoy et Joshua Logan, d’après le roman de Thomas Heggen qui avait été joué au théâtre de Broadway, et dont la réalisation fut ponctuée de rebondissements en pagailles, de violence et chambardements qui s’en ressentent fortement dans le montage final.

Alors que la fin de la seconde guerre mondiale approche en ce printemps 1945, un cargo ravitailleur assure sa mission dans les eaux du Pacifique. Il est commandé par le capitaine Morton un homme bouffé d’ambition et d’autoritarisme exacerbé. Son second, le lieutenant Roberts, doit faire face aux brimades comme les marins en plus du blocage de sa demande de détachement pour rejoindre le front avant la fin. En effet, Roberts trépigne de rage de manquer la guerre au plus près et de participer aux combats.

Film mauvais dans tous les compartiments de la réalisation. L’histoire étant déjà en soit d’un réactionnaire avec une vision de la guerre assez surréaliste. En fait, aucun protagoniste n’est vraiment sympathique, avec un pathos frisant le ridicule insoutenable, notamment la dernière scène véritablement pitoyable de niaiserie. Pourtant, les thèmes abordés étaient intéressants, avec les relations de camaraderie mais aussi conflictuel sur un rafiot entre jeunes hommes, et le harcèlement moral. La vision du front sur le pacifique en dehors des zones de combats, n’est pas exempte pour autant de danger donne un autre point de vue du conflit. Pourtant tout se gâche par des dialogues épouvantables, des découpages maladroits, comme celui avec les infirmières qui prend consistance dans l’histoire avant de disparaitre totalement par une brutale coupure.

En fait, la production avait très mal démarré, avec un conflit entre John Ford et Jack Lemmon, puis avec Henry Fonda, qui n’était pas tout d’abord pressenti mais plutôt envisagé William Holden ou Marlon Brando Le réalisateur a finalement été presto viré et remplacé par Mervyn LeRoy, après avoir donné un violent coup de poing dans la mâchoire d’Henry Fonda.

Une suite télévisée a vue le jour avec Ensign Pulver en 1964 par Joshua Logan, avec Robert Walker et Burl Ives, Walter Matthau et Larry Hagman. Une série télé, Mister Roberts, a également été tirée du film a été réalisée entre 1965 et 1966 d’une trentaine d’épisodes avec Roger Smith et Richard X Slattery, Steve Harmon et George Ives. Ainsi qu’un téléfilm de Melvin Bernhardt adapté en 1984 de la pièce de Thomas Heggen avec Robert Hays, Kevin Bacon et Charles Durning. Pièce qui a décidément passionné les producteurs.

Henry Fonda (L’étrange incident) est des plus pathétique tant dans son personnage que son interprétation dont il rend bien le ridicule. En revanche, James Cagney et William Powell sont beaucoup plus crédibles. L’excellent Jack Lemmon (Certains l’aiment chaud) reçu l'Oscar du meilleur acteur de second rôle 1955. Betsy Palmer (Vendredi 13) et Ward Bond (L’étang tragique) sont tout aussi parfaits.

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires