Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2015 7 12 /04 /avril /2015 08:35

Pour son premier long métrage Zoltan Mayer, réussi à nous transposer dans monde calme en apparence tout en laissant filtrer de grandes émotions, un univers qui semble lointain et différents du notre quand il est si proche pour une touchante et sensible parabole.

Liliane Rousseau apprend le décès de son fils Christophe en Chine. Elle s’y rend pour le rapatriement du corps, après bien des démarches administratives. Eloignés depuis des années, perdue dans un lointain pays tant par la barrière de la langue que les us et coutumes, Liliane s’approprie la culture tout en découvrant la vie et la personnalité de son fils qu’elle ne connaissait plus, ses amis et compagne. Une démarche pour retrouver un fils qui l’amène à se retrouver elle-même.

Si le récit semble mettre du temps à se mettre en route, notamment avec les difficultés administratives, le rythme commence à s’élancer avec lenteur et abnégation dans une ambiance calme en apparence, et pleine d’émotion. J’ai beaucoup aimé suivre la maturation de cette femme étouffée dans sa vie professionnelle et dans sa vie d’épouse soumise à l’acariâtre mari, et qui se retrouve enfin elle-même dans un pays lointain, dans une langue incompréhensible, dans une culture inconnue et des gens qui lui inspirent son éveil. Un beau et douloureux voyage, entre perte d’un enfant, les regrets éternels ne n’avoir su dire les bons mots et de prendre les bonnes décisions, pour enfin comprendre un sens de la vie. La réalisation est belle, avec une certaine lenteur lascive, pour nous faire contempler la beauté d’un paysage magnifique d’un superbe pays et une réflexion qui en dit long.

Yolande Moreau (Brèves de comptoir) est une fois de plus maitresse de son talent, avec son humilité qui fait sa force de conviction, face à Jing Jing Qu et Dong Fu Lin (Les filles du botaniste), la très jolie Ling Zi Liu qui joue avec beaucoup d’émotion et de conviction, et Qing Dong, ou encore Yilin Yang (Tiens-toi droite) et l’excellent André Wilms (Tu veux ou tu veux pas), mais aussi Chenwei Li, Camille Japy (20 ans d'écart) et Sophie Chen.

2 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires

dasola 15/04/2015 17:52

Bonsoir Bob, ce film se laisse voir agréablement. Malgré le sujet, cela ne tombe pas du tout dans le larmoyant et Yolande Moreau est vraiment très bien. Bonne soirée.