Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2015 3 06 /05 /mai /2015 11:24

Deuxième réalisation de Jodie Foster (Le complexe du castor) en 1995, d’après une nouvelle de Chris Radant, épouvantablement pénible et insupportable sur une sempiternelle réunion de famille qui tourne aux invectives pathétiques et pitoyables.

Claudia Larson doit se rendre à l’autre bout du pays pour fêter Thanksgiving chez ses parents, qu’elle appréhende habituellement. Son stress s’accentue avec son licenciement par son vieil amant de directeur, et son adolescente fille qui lui annonce qu’elle va perdre sa virginité durant le week-end. Affolée, elle appel son frangin Tommy au secours pour l’y rejoindre. Une réunion de famille, entre les parents, la sœur coincée et le frère gay excentrique, autour desquels tournent enfants, amants, amis dans une ambiance explosive.

Crispant, geignard, larmoyant, pathos, mélo et tous les poncifs insupportables d’une famille de névrosés, à coups d’invectives, de besoin de reconnaissance, d’amour familial jusqu’à l’overdose dans un brouhaha indescriptible de niaiseries et d’imbécilités dont aucun des protagonistes n’en sort grandi ni sympathique. C’est tout ce que je déteste au plus profond et dont les américains semblent raffoler tels les Margot va au mariage ou dernièrement Un été à Osage County, qui me débecte le plus souvent.

Dommage, car le casting est riche et varié et de talent. Ainsi, j’aime beaucoup Holly Hunter (Broadcast news) qui est agaçante à souhait, face à Robert Downey Jr (#Chef), surexcité par sa forte consommation de drogue d’alors, est extrêmement péniblement insupportable et méconnaissable, s’étant refait le portrait depuis. Anne Bancroft (Le lauréat) et Charles Durning (Permission jusqu’à l’aube), comme Dylan McDermott (La chute de la Maison Blanche) et Geraldine Chaplin (Another me), Steve Guttenberg (Diner) et Cynthia Stevenson (Jennifer's body) sont très pénible. La belle Claire Danes (Terminator 3) et Emily Ann Lloyd (Un flic à la maternelle) s’en sortent mieux. Zack Duhame (American sniper) et Austin Pendleton (Wall Street : l'argent ne dort jamais) ou David Strathairn (Indian Palace - Suite royale) et Amy Yasbeck (Dracula, mort et heureux de l'être) sont dans le style imposé comme leurs petits camarades, par le réalisateur.

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires