Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juillet 2015 2 14 /07 /juillet /2015 20:49

Très grosse déception avec ce film tant attendu et tellement survendu dans les médias, dont le père de la franchise Pierre Coffin s'est s'adjoint de Kyle Balda qui se sont attelés à la réalisation à partir des adorables petits personnages de Moi, moche et méchant, et Moi, moche et méchant 2 pour accoucher d’une insipidité stupéfiante de manque de créativité scénaristique épouvantable. Pourtant, ça démarrait bien…

Avec la naissance de la vie sur Terre, parmi les organismes primaires, ont surgit une espèce de couleurs jaune. Les Minions étaient nés. Au fil des millénaires, ils se sont toujours attaché au service du plus fort, du plus féroce et du plus méchant, quelque soit leur disparition naturelle ou guerrière, jusqu’à se retrouver esseulé au fin fond des glaciers. Gémissant leur ennui, l’un d’eux prend une grande décision. Kevin, décide de partir à la recherche d’un nouveau grand méchant pour le servir. C’est ainsi qu’avec Stuart, adolescent turbulent et du petit Bob, ils partent pour l’aventure qui les mène à Londres, où ils découvrent la terrible Scarlet Overkill, une super méchante qui aspire à devenir la reine d'Angleterre, devrait combler leurs attentes.

Et mon attente à été terriblement déçue. Passé les dix premières minutes pleines de promesses, de gags avec des fins de méchants par leur maladresse comme pour Dracula, le soufflé est aussitôt retombé de très haut, pour nous débiter une trame des plus minimalistes. Il ne se passe strictement plus rien qui ne se rattache aux minions de la franchise d’origine, ni dans l’émotion suscitée par ces petits bonhommes, ni par le charme. Reste une histoire pleine de clins d’œil qui échapperont aux enfants, comme les Beatles sur Abbey road, ayant trait à la culture en général, britannique londonienne en particulier. Certes, il y a quelques gentils gags amusants et de bonnes petites répliques, mais somme toute ça ne va pas très loin. L'animation numérique est aussi maitrisée avec de belles reconstitution des villes. Seul le final avec l’arrivé du Gru gamin et déjà moche et méchant qui raccroche avec la saga est émusante.

Pour l’avoir vu en version française, c’est avec les voix de Marion Cotillard, Guillaume Canet et Gad Elmaleh

1 étoile

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films animés
commenter cet article

commentaires