Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2015 7 25 /10 /octobre /2015 07:25

Afficher l'image d'origineAprès coup, ce film d'actions de 1994 est devenu avec le recul un véritable pastiche des films d’espionnages, quand bien même ce n’était pas l’intention à l’origine, réalisé par Deran Sarafian, principalement réalisateur de séries, neveu de Robert Altman, et dont le bide retentissant mit probalement fin avec ce huitième film, à sa carrière dans les longs métrages, bien que plein de rebondissements.

Afficher l'image d'origineRichard 'Ditch Brodie, un instructeur en parachutisme est près à perdre sa licence avec ses excentricités de sauts en pleines ville. Il reçoit une belle et jeune cliente, Chris Morrow qui lors du premier saut n’ouvre pas son parachute et s’écrase au sol. Accident ou négligence ? Brodie mène une rapide enquête qui l’entraine dans une histoire de cargaison de d'or russe de l’après pérestroïka, que se disputent des espions du KGB, et la supercherie de Morrow. Brodie va devoirs avec elle, déjouer les mauvaises intentions meurtrières des mafieux russes, et sauver sa peau.

Afficher l'image d'origineDe fait, l’histoire par elle-même est mauvaise, mal racontée et jamais crédible au premier degré. En prenant du recul, avec le temps, il m’a d’abords surpris, puis ses défauts sont devenues des qualités comiques tellement justement rien n’est crédible et devient véritablement burlesque et loufoque qui m’a beaucoup amusé. J’ignore si j’étais dans un bon soir, mais après le meurtre de la jeune femme au début, puis la chute mortelle de la seconde, j’étais un peu atterré avant de comprendre très rapidement la teneur générale. Ce quidam passionné de parachutisme qui se retrouve malgré lui au cœur d’une affaire entre bons et mauvais espions du KGB, même s’ils sont tous mauvais, et dévient héroïque par récessivité de survit et d’amour. C’est d’un classique d’école, dont le ratage s’explique sans doute par le ton de la narration, et la qualité de la réalisation.

Afficher l'image d'origineEn effet, tant dans la mise en scène et le découpage, que dans la juxtaposition des dialogues et scènes d’actions, rien de se dégage entre humour et drame. Cette confusion des genres à certainement contribué à la réception critique et public. De fait cela ce voulait une dramatique à la Rambo ou Die hard. Pour ma part, j'ai choisi de le prendre comme une comédie déjantée, tellement rien ne vient crédibiliser les actions tellement qui frisent le ridicule, comme la scène finale avec la remise de médailles. A l’inverse, j’ai du mal à voir le drame, mis à part les morts et tortures, qui aurait pour le coup été désastreux, justifie l’échec qu’il a rencontré.

Afficher l'image d'origineLe titre Terminal velocity, la plus grande vitesse atteinte par un objet qui tombe dans l'air, en l’occurrence la jeune femme. Avec la résistance de l'air, sous l'effet de la pesanteur dans l'atmosphère, le corps est soumis à d'autres forces, dont la résistance de l'air et la poussée d'Archimède. Autrement dit, à un certain moment la vitesse de la chute arrive à une vitesse maximale. Le film a reçu de mauvaises à sa sortie, et fait un bide ressortissant avec 16,4 millions de dollars de recettes pour un budget de 50 millions.

Afficher l'image d'origineIl est vrai que Charlie Sheen (Scary movie 5) ne facilite pas la tâche avec ses mimiques et son style au jeu hilarant quand le rôle était écrit pour Tom Cruise. La belle Nastassja Kinski est dynamique et drôle, quand Christopher McDonald (About last night) comme James Gandolfini (Violet & Daisy), Gary Bullock (RoboCop 3) et Hans Howes, ou Melvin Van Peebles, et Cathryn de Prume, qui sont de l’ambiance, nous régale avec beaucoup d’amusement… ou pas.

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires

platinoch 26/10/2015 13:46

Je ne sais pas si on peut dire de terminal velocity qu'il s'agit d'un pastiche. Il correspond au cinéma des années 90 où les films d'action improbable et faisant dans la surenchère étaient la norme. Je pense notamment à Cliffhanger, aux Jack Ryan, et autres... Le film est totalement improbable, c'est clairement une série B, mais ça reste pas déplaisant à regarder.