Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2015 4 19 /11 /novembre /2015 16:41

Grâce à Carlotta, j’ai eu le grand plaisir de découvrir ce magnifique film d’Ang Lee superbement restauré, réalisé1993, dans un récit qui allie comédie et dramatique avec beaucoup de sensibilité et d’émotion, autant que d’humour et d’amour.

Afficher l'image d'origineAlors que Wai-Tung Gao vit heureux en couple avec Simon depuis des années à New York, ses parents cherchent depuis Taïwan à lui trouver une épouse et avoir enfin un petit fils tant espéré. Afin de les calmer, Simon propose un mariage arrangé entre Wai-Tung et Wei-Wei, une jolie immigrée chinoise en échange de la carte verte. Aussitôt avertis, les parents débarquent chez leur fils pourAfficher l'image d'origine la rencontrer. Ils vont donc vivre quelques semaines tous les cinq dans l’appartement de Simon, présenté comme un ami et propriétaire loueur. Un mariage traditionnel chinois se prépare dans les règles, après les formalités rapides et froides à la mairie, qui réserve des surprises aux uns comme autres, comme des révélations cachées.

Afficher l'image d'origineJ’ai adoré cette histoire, deuxième opus de la trilogie Father knows best, qui allie autant l’humour que l’émotion, sur un sujet peu débattu au début des ces années quatre-vingt-dix, surtout dans la communauté traditionnelle chinoise. Ainsi, la réalisation nous plonge au cœur d’une famille, entre ce couple gay pris par la tourmente des parents, face aux incompréhensions et les tabous, avec les peurs de décevoir. Sortir du placard comme dans Saving face d’Alice Wu qui abordait le même thème version lesbiAfficher l'image d'origineenne dans la société chinoise. Ainsi, sans montrer d’homophobie violente, ni d’intolérance véhémente, Ang Lee nous narre un récit délicat avec toute la subtilité et la sensibilité qui le caractérise si bien. La confrontation entre deux cultures et mentalités sont montrées avec des protagonistes non préparés à l’homosexualité. Il va même plus loin, trop ? avec la nuit de noce et ses conséquences inattendues. Entre comédie et dramatique, sans amertume http://1.bp.blogspot.com/-B4Enr1lwfKU/T96W6wI7faI/AAAAAAAAtuA/M-oSrLOXgxc/s1600/08+Banquete+De+Casamento+Xi+Yan+Ang+Lee+Filme+Movie+Film+O+Teatro+Da+Vida+1993+Sihung+Lung+Winston+Chao+Ya-lei+Kuei.jpgni morale ostentatoire, le récit trouve un équilibre parfait pour dédramatiser un sujet qui fâche trop souvent dans les familles, et permet une belle réflexion et leçon de tolérance et d’amour. La réalisation se base sur une mise en scène soignée, aux images claires et colorées. Sur un rythme pétillant aux nombreux rebondissements, et des dialogues percutants, l'ambiance est jouissive. Le jeu de scène est superbe pour des protagonistes taquins et profondément humains.

Afficher l'image d'origineLes interprètes sont excellents, avec Winston Chao et Mitchell Lichtenstein, très convaincants, et la belle May Chin drôle et attachante. Sihung Lung, qui joue dans les trois films, est brillantissime avec Ah Lei Gua très marquante. il en est de même de Dion Birney et Yung-Teh Hsu, ainsi que Neal Huff et Eddie Johns, comme de Chih Kuan et Tien Dean Li dans l’ambiance générale.

Le film Garçon d'honneur d’Ang Lee, distribué par Carlotta, est disponible dans les meilleurs bacs depuis le 25 novembre 2015 et blu-ray en DVD. Il est proposé en version originale sous-titrée français, et en version française. Les bonus comme toujours avec Carlotta, sont complets et de qualité, et nous offre des reportages et interviews passionnants. Avec Taïwan et New York dans lequel le réalisateur et le producteur et coscénariste relatent leur collaboration. Avec Valeurs familiales où Ang Lee évoque le thème de la famille dans son deuxième film, alors qu’avec La comédie du remariage le coscénariste revient sur le succès rencontré avec ce film. Enfin, dans Le garçon d’honneur, l’acteur de Simon relate son rôle.

3 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires

platinoch 19/11/2015 20:54

Superbe film en effet, assez en avance sur son temps. Ang Lee y confronte la tradition chinoise à la modernité occidentale. Il en ressort que le bonheur ne passe pas par les conventions. Un très grand film même si j'ai préféré Salé Sucré