Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2015 6 28 /11 /novembre /2015 07:00

La Belle Promise : PhotoL’ouverture de la dix-septième édition de l’opération « un dvd pour une critique » par  Cinetrafic, commence avec ce très beau film en un huis clos bien étouffant, La belle promise, du premier long métrage de Suha Arraf plus habituée aux documentaires ou scénariste pour d'autres réalisateurs de reonm.

La Belle Promise : PhotoPlus de trente ans après l’invasion israélienne de la Palestine en 1967, les trois sœurs Touma, Juliette, Antoinette et Violet issues de la bourgeoisie chrétienne vivent reclus dans leur villa autrefois prestigieuse. La venue d’une jeune nièce orpheline, la jolie Badia, chamboule leurs habitudes. Elles décident de lui trouver un mari issu de la communauté, et s’empressent de lui enseigner tous les rudiments de sa classe, piano, maintient, parler français, auxquels elle se plie sans rechigner, mais les bons partis ne sont pas légion.

La Belle Promise : PhotoUn très beau et oppressant récit, en un huis clos féroce et triste, entre trois femmes du passé dont la vie s’est arrêtée en 1967, face à une jeune fille du présent, et qui vont jouer sadiquement avec elle. J’ai beaucoup aimé ce regard amer sur une époque et une culture perdue à laquelle elles se raccrochent désespérément. Une histoire très dure, qui symbolise la minorité chrétienne de Palestine, écrasée par israéliens et musulmans, tant dans leur foi que dans leur éducation et mode de vie. Ainsi, l’espoir que fait naitre cette jeune nièce, réveille aussi les douleurs de vies gâchées et La Belle Promise : Photoécrasée par des conventions hors du temps. La joie, un temps trop court, s’en trouve trop insupportable et hors sujet pour les trois sœurs momifiées, pleines de regrets et d’amertumes. Chacune d’entre elles a un regard différent pour finalement une même direction qui s’oppose forcément à celui de la jeunesse et de la modernité. Un très beau un film à ne pas manquer tant par sa délicatesse que par son charme surannée et sa violence intérieure, et l’émotion qu’elle suscite. La réalisation est belle et soignée, avec l’implacable regard de la caméra qui scrute chaque cadre d’un lieu clos d’une villa qui est le personnage principal du récit. Ses travelings, en un espace aussi serré s’en trouvent toujours fluides tout en maintenant une sensation claustrophobe pour une ambiance délétère.

La Belle Promise : PhotoAvec un très beau casting composé des excellentes Nisreen Faour, d’Ula Tabari et de la belle Cherien Dabis (May in the summer), ainsi que de la jeune et marquante Maria Zreik, qui forment un quatuor talentueux. De même Nicholas Jacob et Hussein Yassin Mahajne (Jaffa), comme d’Evelyn Kaplun et Eli Rezik.

La Belle Promise : PhotoLe film La belle promise de Suha Arraf, distribué par KMBO, ainsi que sa page facebook, est disponible dans les meilleurs bacs depuis le 3 novembre 2015. Il est proposé en version originale arabe sous-titrée français. Des bonus sont proposés avec une passionnante interview de la réalisatrice, et des scènes coupées.

Un très grand merci à Cinetrafic, dont on peut trouver un large choix parmi les meilleurs films arabes, ainsi qu’à ses partenaires pour toutes ces belles découvertes et ces riches émotions.

3 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires