Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2015 6 12 /12 /décembre /2015 10:23

Dangereuse sous tous rapportsExcellente comédie dramatique, réalisée en 1986 par Jonathan Demme (Ricki and the Flash), d’après un superbe script d’E. Max Frye, pour un road feelgood movie romantique, dont en effet, il y a quelque chose de sauvage, tant dans la rébellion contre la vie routinière et pesante que contre le destin, et l'amour comme plus beau moteur pour surprendre et bouleverser sa vie.

Afficher l'image d'origineAlors qu’il sort d’un café sans payer, Charles Driggs, est aussitôt appréhendé par Lulu, une belle jeune femme qui le réprimande avant de finir par se moquer de lui avec amusement. Elle lui propose de le déposer à son boulot pour finalement l’embarquer dans une aventure d’abord d’un après midi qui va le bouleverser. De son vrai nom Audrey Hankel, charmante, elle se révèle rapidement voleuse, menteuse et mythomane, qui se dévoile comme une fille douce et meurtrie, qui l’emmène chez sa mère le faisant passer pour son mari, puis à la fête des anciens de son lycée où apparait son ex mais toujours mari, Ray Sinclair, psychopathe tout juste sorti de prison. Le doux week-end va prendre une tournure dangereuse.

Afficher l'image d'origineJ’ai beaucoup aimé ce récit qui commence avec légèreté et humour, tendresse et érotisme pour lentement s’assombrir lentement avec un profils de le jeune femme plus tendre et mélancolique, avant d’être rattrapé par la violence absurde, et finir avec plus de saveur et de douceur. Solidement construite, la trame joue avec nos émotions, nous transporte dans tous nos états par le bout du nez et du cœur. Charmé, envouté, angoissé et effrayé, tout y passe pour une plénitude finale. Bourrés de rebondissements inattendus, on est constamment balloté par les événements, les surprises et révélations, toujours bouleversantes qui hantent longtemps. La réalisation est superbement maitrisée, avec un duo extraordinaire de finesse et d’émotion à fleur de peau.

Afficher l'image d'origineAinsi, la trop belle Melanie Griffith est délicieuse, jouant de son charme avec volupté et émotion,  et un humour tout de subtilité, face à un Jeff Daniels (Seul sur Mars) excellentissimement émouvant comme jamais. Quand Ray Liotta (Muppets most wanted) est une fois de plus marquant par sa folie géniale qui marquant longtemps. Charles Napier (Rambo II : la mission) et Margaret Colin, Chloe Amateau et Tracey Walter, comme Dana Preu et Jack Gilpin (Une nouvelle chance), mais aussi la belle Kristin Olsen et Robert Ridgely, participent avec talent à la réussite générale.

3 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires