Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2016 2 16 /02 /février /2016 10:58

Un grand merci à Condor Entertainment pour m’avoir fait découvrir ce film d’horreur post-apocalypse de Miguel Ángel Vivas d'après le roman Y pese a todo de Juan de Dios Garduño dans une version intéressante du genre zombiesque, entre drame psychologique et thriller dans une ambiance douce amère pleine  certaine d’une poésie.

Afficher l'image d'origineUne période glacière touche la Terre en plus d’une pandémie rendant les humains en de voraces zombies. Des survivants sont acheminés dans un camp militaire, quand ils sont attaqués et massacrés. Seuls survivent deux amis et une jeune femme et son bébé. Neuf ans plus tard, dans un paysage enneigé et glacial, Jack et Patrick vivent chacun dans deux maisons proches mais séparées par une clôture, sans plus se parler depuis des années. Emma n’est plus, et Lu, petite fille de 9 ans vit avec Jack. Un lourd secret pèse entre ces derniers survivants. Pourtant, un zombie d’une nouvelle espèce apparaît bientôt, apportant une terrible menace.

ExtinctionJ’ai vraiment beaucoup aimé ce récit, qui apporte des innovations au genre romerien, avec des zombies nouvelle génération, ayant muté différemment que dans ceux de George A. Romero, apportant une angoisse différente à l’horreur. Film zombiesque, mais surtout trame sur le genre humain dans une situation de fin de monde. Ainsi, se pensant les derniers survivants, les deux hommes Afficher l'image d'originevivent un drame humain en se boudant depuis des années. Seule la petite fille leur permet de garder une étincelle de vie, dans un mode vide et glaciale. L’intérêt du film est là, dans la relation entre ces hommes et la gamine, les souvenirs de la mère, et la menace et l’espoir aux alentours qui vont les faire réagir.

Afficher l'image d'origineUne très belle réalisation, sur une mise en scène maitrisée au suspens savamment distillé. Peu de scènes gores donc, tant ce n’est pas l’objet principal, ainsi que les zombies moins présent mais terriblement marquants, font plus peser l’effroi que l’horreur. Le décors est un personnage à lui tout seul, dans cette immensité désertique blanche et froide, vide de vie et pourtant porteuse d’espoir avec ce magnifique couché de soleil où plane en permanence la menace. Un très beau film, surprenant et bousculant les habitudes du genre dans un esprit de poésie un peu à là Lautréamont.

Afficher l'image d'origineAvec Matthew Fox (World war Z) et Jeffrey Donovan (Sicario) sont excellents. La jeune Quinn McColgan (Non-stop) est véritablement marquante d’émotion et de talent. Les belles Valeria Vereau et Clara Lago, ainsi que l’effrayant Eduardo Fedriani, Matt Devere (Spy) et Alex Hafner (Cartel), comme Lili Bordán (Seul sur Mars) et les jeunes Emília Gresicki et Laura Juhász, sont dans l’ambiance.

Extinction : Photo Clara Lago, Jeffrey Donovan, Quinn McColganLe film Extinction de Miguel Ángel Vivas, distribué par Condor Entertainment, est disponible dans les meilleurs bacs dès le 2 mars 2016 en DVD au prix conseillé de 16,99€, et en bluray à 19,99€. Il est proposé en version originale sous-titrée français et en version française. Dans les suppléments, un très intéressant making of entrecoupé d’entretiens avec le réalisateur et les interprètes, relate la réalisation du film avec les trucs et astuces des techniciens.

3 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires