Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2016 2 05 /04 /avril /2016 14:34

Régine Motte jouant Madame Fata (non créditée) dans «MON ONCLE BENJAMIN»Près de cinquante ans après sa sortie en 1969, cette très jolie comédie d’Edouard Molinaro, d'après une adaptation de l'œuvre de Claude Tellier, n’a pas pris une ride, pour nous compter fleurette avec un libertin au grand cœur du dix-huitième siècle au parfum post-soixante-huitard.

http://cineclap.free.fr/mon-oncle-benjamin-1969/jacques-brel.jpegMédecin de campagne, Benjamin Rathery jongle avec les femmes autant qu’avec les nobles, volontiers trop aimant de la gente féminine quand il n’apprécie pas les sangs bleus, en une époque post-révolution française, il s’adonne surtout au bon vin et aux bons mots avec ses amis. L’un d’eux, le docteur Minxit, souhaite lui offrir sa charge et sa fille Arabelle, alors qu’elle est amoureuse du vicomte Hector de Pont-Cassé. Quad à Benjamin, il n’a d’autre ambition que de découvrir le monde, et n’a d’amour que pour la belle et vierge Manette, la fille de l’aubergiste. Après une altercation avec Le marquis de Cambyse, son avenir risque de s’assombrir.

Lyne Chardonnet jouant Arabelle Minxit dans «MON ONCLE BENJAMIN»De fait, pour l’avoir vu il y fort fort longtemps, j’en avais gardé un excellent souvenir, rafraichit avec autant de plaisir. Ainsi l’ambiance festive et joyeuse, entre poèmes, bons vins et bonnes chaires, couleurs et lumière, campagne et châteaux, belles filles et cavalcades sur une musique endiablée donne un esprit de vagabondage enchanteur. Se lit aussi les différences de classes entre nobles et paysans, riches et pauvres, aux prémices de ras le bol qui renversera la monarchie finissante. J’ai beaucoup aimé cette fraicheur d’esprit d’un libertinage gentil, d’histoires d’amour et d’amitié et de remise en cause de l’ordre établit en parallèle du 18ème et 20ème siècle.

Bernard Alane jouant Le vicomte Hector de Pont-Cassé dans «MON ONCLE BENJAMIN»Une très belle réalisation, où la caméra échevelée nous transporte avec passion à travers un récit romanesque des plus endiablé. Pourtant, le roman très picaresque se termine plus sombrement. Le blu-ray est d'un superbe rendu, avec dans les suppléments des entretiens passionnants avec le réalisateur et quelques interprètes, il est à regretter qu'aucune actrice n'est présente pour faire part de leurs ressentis et points de vue.

Paul Préboist jouant Parlenta dans «MON ONCLE BENJAMIN»Un très beau casting, avec des destins tragiques pour certains, à commencer par Pierrette la femme du réalisateur, durant le tournage et à qui ce film est dédié. Le talentueux Jacques Brel, décédé à 49 ans, est excellent face à la belle et émouvante Claude Jade, décédée à 58 ans. Bernard Alane (Donnant, donnant) est superbe, ainsi que Robert Dalban (Coup de tête) et Paul Frankeur (Maigret et l'affaire Saint-Fiacre). La très belle Lyne Chardonnet décédée elle aussi trop jeune à 37 ans, de même du beau Dominique De Keuchel jouant Gaspard, lJean-Pierre Lamy qui mettra fin à ses jours à 24 ans. Rosy Varte et Bernard Blier (L’assassinat du père Noël), Armand Mestral et Alfred Adam, autant que Gérard Boucaron et l’excellent Paul Préboist, Luce Fabiole et les belles Daniela Surina, Véronique Véran, Christine Aurel, ainsi que Régine Motte et Monita Derrieux. Enfin le jeune Dominique de Keuchel, décédé à 48 ans, sont tous très convaincants.

3 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires