Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2016 5 13 /05 /mai /2016 11:27

Un grand merci à Artus Films pour m’avoir fait découvrir ce superbe thriller horreur réalisé en 1964 par Lindsay Shonteff, sur le thème de la poupée maléfique d’un ventriloque, dans une ambiance angoissante avec une très belle originalité qui hante longtemps.

Afficher l'image d'originePour les besoins d’un article sur le spectacle du grand Vorelli, hypnotiseur et marionnettiste ventriloque avec sa poupée Hugo, le journaliste Mark English se fait accompagner de sa maitresse Marianne Horn. Durant le show impressionnant, Vorelli fait monter Marianne sur scène pour un numéro d’hypnose, qui se termine par la marionnette qui salut le public sans qu’aucun trucage n’apparaisse. Lors d’une soirée de charité chez la tante de la jeune où Vorelli est convié, elle est sous son emprise abusée. Par la suite, elle sombre dans une étrange torpeur, alitée et victime d’hallucinations. Inquiet, Mark mène l’enquête sur cet étrange artiste.

Afficher l'image d'origineJ’ai toujours été impressionné par les films avec les marionnettes maléfiques, tel que le terrible Slappy dans la série des Chair de poule repris dans le film  Goosebump, mais aussi dans un segment de Au cœur de la nuit tout aussi effrayant. Et de fait, je me suis bien régalé par cette sombre histoire, qui apporte indéniablement de l’originalité dans le genre marionnette maléfique qui donne toute sa dimension d’horreur et d’angoisse. Ainsi, dès le début l’ambiance s’installe dans une sorte de mélange de spectacle hypnotique angoissant http://cinefantastiqueonline.com/wp-content/uploads/Devil-Doll-Hugo-knifes-Magda.jpgavec cette marionnette qui rien que par son visage met déjà mal à l’aise. Quand ensuite les événements se mettent rapidement en place, le doute n’est plus permis quand aux craintes qui nous attendent. Mais lorsque se révèle le diabolique projet et les personnalités réelles qui manipulent les esprits, alors le récit prend tout son sens avec une délectation particulièrement jouissive. Film en noir et blanc, avec une musique savamment bien choisie, la réalisation sur une mis en scène maitrisée, nous offre des émotions succulentes qui hantent longtemps.

Afficher l'image d'origineAvec l’excellent Bryant Haliday angoissant à souhait, face à William Sylvester talentueux, et la très belle Yvonne Romain est très marquante. De même Sandra Dorne et Nora Nicholson, ainsi qu’Alan Gifford, Karel Stepanek et Francis De Wolff sont dans le ton de l’ambiance.

Devil Doll (1964) 4Le film La poupée diabolique de Lindsay Shonteff, dans la collection de Britsh horror qui offre un très beau choix, distribué par Artus Films, est disponible dans les meilleurs bacs dès le 7 juin 2016 en DVD. Il est proposé en version originale anglaise sous-titrée français, et en version française. Dans les suppléments, Ventriloques et pantins est un passionnant entretien avec Alain Petit qui nous apporte avec son style inimitable de nombreuses informations sur le film et le genre horreur de marionnettes maléfiques avec intérêt. Une scène érotique coupée et autre alternative également érotisée nous sont proposées.

3 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires