Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2016 3 04 /05 /mai /2016 15:16

Le Livre de la jungle : Photo Neel SethiTrès belle réalisation de Jon Favreau (#Chef) pour l’adaptation -dont un sequel est déjà annoncé- du classique des chefs d’œuvre des recueil de nouvelles de Rudyard Kipling, pour un pari qui semblait difficile avec le dessin animé de Disney qui raisonne dans nos mémoires et la culture internationale depuis 1967, pour un superbe résultat bluffant.

Le Livre de la jungle : Photo Neel SethiRecueilli par les loups dans sa plus tendre enfance, le petit humain Mowgli s’est acclimaté au mode de vie et lois de la jungle, accepté par tous les animaux, sauf du tigre Shere Khan. Celui-ci a une vieille vengeance contre l’enfant pour avoir été défiguré par le père du petit d’homme, qu’il pense mettre à exécution prochainement. Désormais en danger, ainsi que toute la communauté animale, Mowgli doit retourner chez les siens. Il est accompagné par la panthère Bagheera et rencontre en route l’ours Baloo. Puis, entre émerveillements et effrois, surgissent le python Kaa, et Louie, le roi des singes qui veut posséder la fleur rouge du feu des humains.

Le Livre de la jungle : Photo Neel SethiJ’avoue que j’appréhendais beaucoup la sortie du film tant j’avais en mémoire depuis l’enfance, les images du dessin animé tellement enchanteur à son époque, qu’il faudrait que je revois, et j’ai été très agréablement scotché. Le film reprend donc tous les ingrédients et les personnages du récit et de l’animé Disney, avec un jeune acteur époustouflant et des animations de très haute qualité. Ainsi, j’ai passé un Le Livre de la jungle : Photo Neel Sethitrès bon moment dans la joie et bonheur à suivre les aventures rocambolesques du petit Mowgli petit d’homme, et tous les inséparables compagnons de la jungle. S’il n’y a bien sûr plus la surprise de l’histoire et du dénouement, il reste cette jolie parabole du passage à la vie d’adulte, des lois qui régissent nos sociétés que ce soit au fond de la jungle ou au cœur de nos villes. Ainsi, chaque animal représente des traits de caractères auxquels nous sommes confrontés quotidiennement. Les images de synthèse, sur les mouvements et les travelings au réalisme poussé à l’extrême nous plongent dans une réalité virtuelle qui ne gâche pas les émotions. Un beau film réussi à tout point de vue pour notre plus grand plaisir. Le cinéma et la télévision ont adaptés l’œuvre en de nombreuses occasions, ainsi qu’en bande dessinées.

Avec le jeune et talentueux Neel Sethi et, pour l’avoir vu en version française, les voix of de Lambert Wilson et Leïla Bekhti, d’Eddy Mitchell et Cécile de France.

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires