Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2016 4 05 /05 /mai /2016 08:59

Film sensible d’André Téchiné (Impardonnables) sur l’éveil de l’homosexualité à l’adolescence, sur un scénario de Céline Sciamma qui s’est librement inspiré du téléfilm New Wave de Gaël Morel.

Quand on a 17 ans : Photo Corentin Fila, Kacey Mottet KleinDamien Delille est lycéen de 17 ans fait face au harcèlement agressif d’un camarade de classe, Tomas Charpoul. A mesure que l’année scolaire avance, la confrontation violente entre les deux garçons se transforme en une relation plus confuse. Lorsque Marianne, la mère de Damien impose d’héberger Tom chez eux quelques temps, les sentiments vont se préciser et se retrouver dans une histoire d’amour.

Quand on a 17 ans : Photo Corentin Fila, Kacey Mottet KleinJ’ai trouvé très intéressant d’abordé l’éveil de l’homosexualité à l’adolescence, en l’occurrence masculine, avec beaucoup de subtilité. L’apport au script de Céline Sciamma, qui l’avait évoqué chez les jeunes filles dans Naissance des pieuvres, s’en ressent par une sensibilité à fleur de peau. Je regrette cependant des longueurs, dont celle sur le décès du père et la cérémonie d’inhumation qui n’apporte pas grand chose Quand on a 17 ans : Photo Corentin Fila, Kacey Mottet Klein, Sandrine Kiberlainau récit, comme d’ailleurs le père n’apporte en soit rien dans la thématique abordée pas plus que dans l’image d’un père aux yeux de son fils gay. Pour autant, la réalisation est savamment maitrisé dans l’évolution des sentiments et les relations qui se tissent, même s’il me semble étonnant que cela passe par un rapport de force et de violence, de rejet et de refus, avant de sombrer dans une relation virile sinon brutale où manque la tendresse et l’amour. Le film s’inspiré donc du téléfilm New Wave qu’avait réalisé Gaël Morela en 2008 avec Béatrice Dalle, Valentin Ducommun et Victor Chambon qui était un récit plus dramatique.

Quand on a 17 ans : Photo Alexis Loret, Kacey Mottet Klein, Sandrine KiberlainAvec Kacey Mottet Klein (Gemma Bovery) et Corentin Fila, qui jouent juste, face à Sandrine Kiberlain (Comme un avion) qui est également convaincante. de même Alexis Loret et Jean Fornerod (Polisse), Mama Prassinos et Jean Corso, ainsi que Rémi Garcia, véritable proviseur du lycée.

2 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires