Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2016 2 31 /05 /mai /2016 16:18

Un très grand merci à Wild side vidéo pour m’avoir fait découvrir ce superbe film d’horreur fantastique réalisé par Lewis Allen en 1944 d’après le roman de Dorothy Macardle d’un récit émouvante sur une tonalité qui hante longtemps.

http://www.cageyfilms.com/wp-content/uploads/2013/12/the_uninvited_01.jpgLe dernier jour de leurs vacances en Cornouailles, lors d’une balade le long du rivage, Roderick Fitzgerald et sa sœur Pamela découvrent un superbe manoir sur une falaise dominant la mer dont ils en tombent amoureux. Ils l’achètent auprès du Commandant Beech, et sympathisent avec sa petite-fille Stella Meredith âgée de 20 ans. La mère de celle-ci habitait cette maison et s’est jetée du haut de la falaise. Dès la première nuit de leur installation, des sanglots déchirants d’une femme se font entendre dans toute la maison. Roderick et la jeune Stella mènent l’enquête sur un secret de famille avec l’aide du docteur Scott auprès du grand-père et de Miss Holloway qui gère un institut de psychologie du nom de la mère de Stella.

Afficher l'image d'origineAvec cette touche toute britannique d’humour pince sans rire, ce qui semble au départ être une comédie, en crescendo prend une ampleur d’angoisse horreur avec une puissante efficacité à faire frémir. J’ai absolument adoré ce film, véritablement précurseur d’un style nouveau dans le genre. Ainsi, se mettent en place des éléments de thriller fantastique dans une belle demeure en bord de falaise face à la mer où sons, odeurs et sensations vont petit à petit instaurer une ambiance angoissante délétère dans une histoire terrible qui hante cette mAfficher l'image d'origineaison. La séance de spiritisme pourtan classique apporte son lot d'émotion et de trouble, comme la vision spectrale, qui n'était pourtant pas le choix ddu réalisateur, dont on pouvait en effet se passer et qui pourtant apporte sa forte impression. Ainsi, nous suivons l’enquête avec une impression délicieuse et confortable qui se transforme par à coup sans aucun signe annonciateur en une frayeur fulgurante. Il y avait très longtemps que je n’avais sursauté et été pris au piège d’un récit magnifiquement maitrisé.

Afficher l'image d'origineDe fait, la mise en scène est excellente, mais aussi et surtout tous les ingrédients qui troublent l’entendement joyeux d’une installation en bord de mer, avec une histoire d’amour, certes un écart d’au moins 25 ans avec la jeune fille, celle de la sœur avec le docteur, et celle de la psychologue avec la défunte, sur lequel un ton champêtre se greffe une terrible histoire dans laquelle tous les ingrédients inhérents au genre se retrouvent pour distiller à notre corps défendant de beaux moment d’émotion et de frayeur avec délectation.

Afficher l'image d'origineAvec Ray Milland (Le bord de la rivière) est excellent, de même la jolie Ruth Hussey, ainsi que Donald Crisp (Libre comme le vent) et Gail Russell, décédée trop jeune à 36 ans, était très belle et pleine de talent. Cornelia Otis Skinner et Dorothy Stickney, comme Barbara Everest et Alan Napier apportent toute leur conviction à la réussite ce chef d’œuvre.

Afficher l'image d'origineLe film The uninvited de Lewis Allen, distribué par Wild side vidéo, est disponible dans les meilleurs bacs dès le 1er juin 2016 en blu-ray et DVD. Il est proposé en version originale anglaise sous-titrée français, et version française. Dans les suppléments, Vu de la falaise est présenté par Christophe Gans qui relate le film avec beaucoup d’intérêt. Il est accompagné d'un livre de quarante pages écrit par l’historien du cinéma Patrick Brion.

4 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires