Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2016 2 10 /05 /mai /2016 15:33

Une certaine déception pour ce film de Laurent Tirard (Astérix et Obélix : au service de Sa Majesté), qui s’apparente plus à une dramatique qu’à une comédie, plus amère que douce pour un récit entre deux

Afficher l'image d'origineAyant oublié son téléphone portable lors d’une dispute avec Bruno son ex-mari, Diane est contactée par Alexandre qui l’a trouvé. Entretien téléphonique des plus sympas, la jeune femme est déduite par la voix et l’humour de cet inconnu, et c’est avec curiosité et plaisir qu’elle accepte de le retrouver. Quelle n’est pas sa surprise en rencontrant cet homme de petite taille. Passé la surprise, visiblement désagréable, Diane tombe sous le charme d’un homme sûr de lui, drôle et cultivé, et commence une relation amoureuse. Cependant, une certaine réserve la retient de le présenter à sa famille et ses amis par gène et peur du ridicule.

Afficher l'image d'origineEtonnamment, alors que tout était réuni pour faire une sympathique comédie romantique avec une différence appréciable, en l’occurrence de taille, sur une thématique originale. Ainsi nous avons droit régulièrement à des récits sur les couples interraciaux ou avec écart d’âge favorables aux femmes, et j’en passe. Cette fois-ci, battant le culte de l’homme grand beau et fort avec une femme petite et soumise, l’intervention des rôles étaient un bel angle d’attaque. Et pourtant, Afficher l'image d'originerapidement, la tonalité légère se perd dans une dramatique malaisée de par les répliques jamais drôle –celles de la mère, de l’assistante ou de l’ex- mais pire encore le happy end est tellement désolant que pour le coup j’aurai voulu qu’elle soit rejeté. Ainsi, cette connasse a donc besoin que sa mère pousse sa fille à se jeter au pied de son amoureux, après son improbable saut en parachute, pour un speech déplorablement humiliant, qu’à la place d’Alexandre j’aurai envoyé la nénette voir ailleurs. Enfin, une fois de plus, il vaut mieux être riche… La réalisation n’est pas non plus emballante pour deux sous, s’enfonçant rapidement dans des longueurs et des poncifs pleins de clichés. Dommage.

Afficher l'image d'origineD’autant plus que Jean Dujardin (Un + une) joue une fois de plus avec beaucoup d’aisance, de culot et de charme, face à la trop jolie Virginie Efira (Et ta sœur) pleine de grâce et de talent. Alors que Cédric Kahn (Les anarchistes) et Stéphanie Papanian surjouent beaucoup trop, quand César Domboy (Week-ends) et Edmonde Franchi (La French) sont plus convaincants, de même que Manoëlle Gaillard (Mohamed Dubois). Bruno Gomila (La famille Bélier) et Camille Damour, sont plus en mode conviction.

2 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires