Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2016 2 10 /05 /mai /2016 11:02

Un très grand merci à Wild side vidéo pour m’avoir fait découvrir ce magnifique film d’Akira Kurosawa, réalisé en 1952 et dont il s’est en parti et librement inspiré du roman de Léon Tolstoï, La mort d'Ivan Ilitch, sur le sens de la vie, avec le regard inimitable du maître avec autant de facétie et d’émotion que d’ironie qui hante longtemps.

Afficher l'image d'origineChef de service du génie civil dans une mairie, Kanji Watanabe est un fonctionnaire assidu depuis près de trente ans. Suite à des examens médicaux, il apprend qu’atteint d’un cancer de l’estomac, il n’a plus que six mois à vivre. Désespéré et traumatisé, il ressasse tout ce qu’il n’a pas fait dans sa vie, et comment il pourrait en profiter une dernière fois. Après des nuits de folies insatisfaisantes, il trouve la réponse grâce à la joie de vivre d’une jeune collègue. Ainsi, il prend en charge un dossier trop longtemps bloqué par différents service.

Afficher l'image d'origineEncore une magnifique et terrible histoire d’Akira Kurosawa, qui nous interpelle sur le sens de notre vie et ce que nous en faisons. Très tôt nous savons que notre vie est comptée, sans en profiter tant notre inconscient reporte notre mort à une date incertaine et lointaine. Une manière de survivre sans cette épée de Damoclès qui ne tient qu’à un cheveu. Ainsi, ce Kanji Watanabe le découvre trop tard lui aussi, et la Afficher l'image d'originenouvelle de sa fin prochaine le surprend avec cet indicible douleur et questionnement. J’ai beaucoup aimé non seulement la réalisation excellente, mais aussi pour la qualité d’interprétation. Le récit est magnifiquement amené avec cette soudaine nouvelle pour reprendre sens à la fin de vie. Je regrette cependant la dernière partie, pourtant pleine d’images superbes et d'émotions, et qui pourtant m’a semblé un peu trop allongée Afficher l'image d'originepour savoir si Kanji Watanabe avait ou non connaissance de la maladie, avant d’entreprendre sa dernière mission. Reste que l’on est hanté longtemps par la réaction face à la terrible nouvelle et cette dépression épouvantable, avant l’illumination. En 2007, un remake télévisé a été réalisé par Meiji Fujita avec Adeyto, Kyoko Fukada et Kazuki Kitamura. Nous retrouvons ce film dans un coffret avec Vivre dans la peur.

ikiru-11Un magnifique casting, dont le génialissime Takashi Shimura (L’ange ivre) faisant preuve d’un talent hors norme, face à la non moins talentueuse et adorable Kumeko Urabe (La rue de la honte), Makoto Kobori et Nobuo Kaneko, Shin'ichi Himori (Il était un père) et Haruo Tanaka (Je ne regrette rien de ma jeunesse), Chiaki Minoru (Chien enragé) et Bokuzen Hidari (Les sept samouraïs), ainsi que Minosuke Yamada et Kamatari Fujiwara (Barberousse), Nobuo Nakamura (Voyage à Tokyo) et Haruko Toyama (Fleurs d'équinoxe), ou encore Miki Odagiri et Noriko Honma (Rashômon).

Afficher l'image d'origineLe film Vivre d’Akira Kurosawa, distribué par Wild side vidéo, est disponible dans les meilleurs bacs depuis le 27 avril 2016 en blu-ray et DVD. Il est proposé en version originale japonaise sous-titré français. Dans les suppléments, une analyse de Kurosawa est développée par Charles Tesson.

4 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires