Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2016 6 18 /06 /juin /2016 14:25

Afficher l'image d'origineA partir d’un court métrage, Shunji Iwai en avait réalisé ce film en 2004, avant de sortir l’animé en un prequel Hana et Alice mènent l'enquête, qui nous ramné à l’origine de l’amitié entre deux jeunes filles, et que nous retrouvons ici l’année suivante dans leur entrée au lycée, entre cours de danse classique et premiers émois amoureux.

Afficher l'image d'origineDans le train qui emmène Hana Arai et sa meilleure amie Tetsuko "Alice" Arisugawa au collège, Hana remarque un garçon dans le wagon qui la trouble. A la rentrée au lycée, elle découvre que le garçon, Masashi, y est également. Hana se met à le traquer dans ses moindres faits et gestes. Quand lors d’un banal accident Masashi chute à terre évanouit, elle lui porte aussitôt secours. A son réveil un peu groggy, elle lui fait croire qu’il est amnésique et qu’elle est sa petite amie. Quand Alice qui a été repérée pour un casting, est appelée à la rescousse d’Hana, elle doit faire croire avoir été l’ex petite amie de Masashi. Mais si Hana est amoureuse du lycéen, celui-ci se trouve plus  attiré par Alice.

Afficher l'image d'origineSavoureux triangle amoureux, entre humour et émotion, dans laquelle l’amitié des deux jeunes filles se retrouve dans des quiproquos d’arroseuses arrosées, d’un récit qui s’avère loufoque et délicieusement adorable. Pour avoir vu récemment l’excellent Hana et Alice mènent l'enquête, j’avais à cœur de découvrir ce qui advenait de leur amitié naissante lors de l’enquête sur Juda. J’ai donc eu beaucoup de plaisir à suivre les aventures amoureuses de ces adolescentes, dans une trame récit qui apporte beaucoup d’ingéniosité Afficher l'image d'origined’une comédie romantique pleine de facéties déjantées, drôle et émouvante. Entre les séance de danse et de casting, dont la photo en première page avec la piqure de moustique sur le nez laisse à penser de la piètre qualité du photographe, termine la narration sur un note fantaisiste. Une belle ambiance pour un joli conte d’amour et d’amitié.

Une très belle réalisation, dans laquelle on retrouve tout le talent de Shunji Iwai avec sur angles de vues et ses cadrages pointus que l’on découvert dans son animé, comme d’ailleurs sa pudeur puéril et amusante dans l’image comme les dialogues. Ainsi, par la musique et la luminosité tamisée, une belle ambiance un peu surréaliste et envoutante instaure une certaine poésie particulière presque surannée et planante qui laisse une délicieuse impression doucereuse qui nous reste longtemps dans l’âme de l’adolescence.

Afficher l'image d'origineAvec les très jolies Anne Suzuki et Yû Aoi (Vers l'autre rive) talentueuses, drôles et émouvantes, face à Tomohiro Kaku très convaincant. De même Shôko Aida et Hiroshi Abe (I wish), ainsi que Sei Hiraizumi et Takao Osawa (Ichi, la femme samouraï), Ryôko Hirosue (Departures) et Tae Kimura (After life), Ayumi Itô (Gantz) et Mika Kanô (Tokyo tribe).

3 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires