Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 juillet 2016 3 13 /07 /juillet /2016 16:21

Afficher l'image d'origineDans mon beau coffret The monsters, je me devais de me replonger dans ce film de Jack Arnold qu’il réalisa en 1954, après avoir découvert récemment ses suites La revanche de la créature et La créature est parmi nous de toute beauté, et qui permet de mieux resituer le contexte de la saga avec à l'origine la découverte d'un chainon manquant fantastique.

Afficher l'image d'origineLors de fouilles géologiques de Carl Maia en Amazonie, le squelette d’une main aux doigts palmés est découvert. Avec son ami et ancien élève David Reed, ichtyologiste, s’ouvre la perspective d’un être hybride, mi-homme mi-poisson qui aurait survécu depuis la création de la vie sur Terre, et pourrait permettre des recherches pour l’homme pour les voyages dans l’espace. Une expédition est alors entreprise avec le professeur Edwin Thompson, grâce au soutien financier de Mark Williams, auquel se joint la compagne de David, la belle Kay Lawrence. Rapidement, la créature est repérée dans le lac noir, droguée et capturée. Mais rapidement, l’animal s’échappe et enlève la jeune femme.

Afficher l'image d'origineNous avons tous en tête Marylin Monroe se rafraichissant les jambes devant un cinéma avec le film à l’affiche, dans Sept ans de réflexion. Plus encore, je me souviens de cette fabuleuse soirée dans La dernière séance d’Eddy Mitchell, où nous avions du acheter des lunettes 3D. En effet, ce superbe film, exotique et bien sombre, est un des premiers du cinéma a être sorti en ce format. Et de fait, si la trame parait aujourd’hui un grand classique, elle n’en demeure pas Afficher l'image d'originemoins de toujours d’autant d’effet d’émotion et d’efficacité. Classique bien sûr avec le la belle et la bête et autres références, il n’empêche que la qualité des images notamment et surtout aquatiques, la beauté du costume de la créature dans de superbes décors. Ce film d’horreur apporte en plus son cachet d’émotion pour la créature, dont les hommes paraissent bien plus monstrueux.

Afficher l'image d'origineC’est lors d’un diner en 1941 que le producteur William Alland commencera à écrire ce récit, après avoir entendu la narration par le photographe mexicain Gabriel Figueroa de la légende d’un monstre mi-homme mi-poisson au Brésil. Par la suite, des romans ont été écrit par John Russell Fearn en 1954, ainsi que d'autres par la suite. Dans les projets de reprises des studios Universal doivent sortir des remakes de L'étrange créature du lac noir avec Scarlett Johansson, ainsi que The Mummy en 2017 par Alex Kurtzman, et dans les cartons ceux de Le loup-garou ou Frankenstein, comme nous avons Dracula untold.

Avec dans ce casting, Richard Carlson et la jolie Julie Adams (Le gentilhomme de la Louisiane), Richard Denning (L'ile inconnue) et Antonio Moreno (Dallas ville frontière), de même que Nestor Paiva (La revanche de la créature), Whit Bissell (Pénitencier du Colorado) et Bernie Gozier.

3 étoiles

Partager cet article
Repost0

commentaires