Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2016 2 06 /09 /septembre /2016 15:12

Un grand merci à Artus Films pour m’avoir permis de découvrir ce film western réalisé en 1957 par Albert C. Gannaway, pour un récit à la base novateur sur le comportement des américains sur les mexicains de Californie nouvellement annexée.

Afficher l'image d'origineAlors que la guerre entre les Etats-Unis et le Mexique prend fin, lors d’une dernière attaque, les hommes du capitaine McKane exige du capitaine mexicain Miguel Sebastian qu’il leur cède toutes ses terres. Quelques années, l’ex officier américain, possède un immense territoire dont il continu d’extorquer la moindre parcelle. Quand le shérif Faron Young et son père le juge Ward Young viennent enquêter sur ces acquisitions frauduleuses. McKane et ses hommes vont tenter de les réduire au silence.

Afficher l'image d'origineSur un récit qui débute assez bien, avec des militaires américains qui s’emparent de terres mexicaines, comme les Etats-Unis ont annexés la Californie, de même que le Texas et le Nouveau Mexique, rapidement hélas, l’histoire s’étiole un peu. En laissant de côté les décors carton pâte tel le fort, et les approximations historiques, l’intrigue avait de quoi tenir des promesses plus passionnantes. Ainsi, le récit nous narre des courses poursuites et Afficher l'image d'origineattaques suivies de révélations dans un style classique. Je me suis tout même bien amusé à suivre les péripéties des bons et des méchants, qui a le mérite quand même, faits rarissime dans le western américain, de dénoncer le comportement des militaires et colons américains sur les terres mexicaines. Ainsi, remis à leur juste place, non les héros de Fort Alamo, mais les sanguinaires tueurs d’indiens comme Davy Crockett qui massacrèrent le général Santana et ses hommes. Reste un sympathique divertissement.

Afficher l'image d'origineAvec Jim Davis, le célèbre Jock Ewing dans la série Dallas, Lee Van Cleef (Nom de code : oies sauvages) encore bien méchant à souhaitet Faron Young, la jolie Arleen Whelan et Marty Robbins, excellents, ainsi que Louis Jean Heydt et Harry Lauter, Douglas Fowley et Lawrence Dobkin, de même Bill Coontz et Don Diamond, Rick Vallin et le scénariste Tom Hubbard,

Le film L'ultime chevauchée d’Albert C. Gannaway issu de la Collection Les grands classiques du Western, distribué par Artus Films, disponible dans les meilleurs bacs dès le 6 septembre 2016 en DVD. Il est proposé en version originale sous-titrée français. Dans les suppléments, Les chasseurs de la Californie, dans lequel Georges Ramaïoli relate la carrière du réalisateur et celle des principaux interprètes du film.

2 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires