Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2016 4 29 /09 /septembre /2016 21:14

Afficher l'image d'origineTrès belle série en trois saisons parue de 2005 à 2008, créée par Tommy Lynch, relatant l’évolution d’une jeune adolescente de quinze à dix-huit ans entre la découverte de son homosexualité et son affirmation à travers toutes les étapes, face à ses proches, sa famille et ses amis.

Afficher l'image d'origineA peine débarquée d’une petite ville de son Ohio natal dans un immense lycée de Los Angeles, Spencer Carlin et ses deux frères Clay et Glen ont un peu de mal à trouver leurs repères. Pour Spencer beaucoup de choses vont changer dans sa vie intime. De fait, au troisième jour, elle fait la connaissance de la belle Ashley Davies qui de suite la trouble. Bien que son premier regard soit intéressé par le beau Aiden Dennison qui sort avec la reine de cheerleaders et petite peste Madison Duarte, c’est Ashley qui réveille en Afficher l'image d'origineelle ce petit quelque chose d’indéfinissable. Vite mise au courant sur l’homosexualité d’Ashley, l’attirance mutuelle qu’éprouvent les deux lycéennes va lentement mais sûrement se confirmer vers une histoire d’amour passionnée. Un ressenti qui va déplaire violemment à la mère Paula Carlin, quand le père Arthur ne voit rien de répréhensible. Si le frère adoptif Clay devient rapidement son protecteur, Glen montre toute son homophobie haineuse. Afficher l'image d'originePour autant, Spencer avance lentement mais sûrement dans les différentes étapes et épreuves, entre son amour pour Ashley dont la construction est chaotique, et son affirmation grandissante pour son homosexualité face aux siens et aux autres pas toujours bienveillants. S’ajoute la petite amie de Clay Chelsea Lewis, et une demi sœur d’Asley, Kyla Woods qui vient troubler le petit univers.

Afficher l'image d'origineJ’ai beaucoup aimé cette série, qui à sa sortie avait permis d’aborder de front bien des thématiques sociétales dont principalement l’homosexualité et l’homophobie sous toutes ses facettes les plus sombres, le racisme et la mixité raciale et sociale, ainsi que la violence en ville comme en milieu scolaire. Le saphisme avait été évoqué pour la première fois auprès de la jeunesse, avec les amours lesbiens de Willow et Tara dans Buffy contre les vampires, mais aussi et avec l’excellente mini web série Anyone but me, Sugar rush, ou la regrettée série inachevée Faking it. Si South of nowehere est allé à terme, les fans et les interprètes ont regrettés de ne pas avoir poussé plus loin, avec l’entrée en université de Spencer pour une quatrième saison qui aurait véritablement clôturé la saga. Du coup, face à une bronca enthousiaste, une mini web série webisodes a été réalisée avec un bond entre le jour d'après et cinq ans plus tard, sans oublier les nombreuses scènes coupées souvent complémentaires.

Afficher l'image d'origineAinsi, le personnage de Spencer est adorable dans ses ressentis et ses luttes pour faire face à elle-même et aux autres, tout en gardant une rigueur d’honnêteté, face à Ashley au profil plus lunaire qui étonne souvent par ses actes, comme sa fausse bisexualité, ayant du mal à se stabiliser mais tout aussi terriblement attachante. Les deux jeunes filles finissent par former un couple tout en pudeur et passion, émotion et humour. Aiden est particulièrement exécrable au profil pas toujours bien dessiné, jouant à une ou deux reprise le gentil qu’il n’est pas. L’odieuse Paula et l’horreur de Glen évoluent avec satisfaction, de même que tous les autres protagonistes sans le pauvre Clay.

Afficher l'image d'origineAinsi, toutes les étapes de la découverte de l’homosexualité de la jeune fille de quinze ans jusqu’à l’affirmation résolue et assumée à ses dix-huit ans, Spencer passe par toutes les étapes de doute et de confirmation, de la première fois et de l’amour comme de la jalousie, de l’homophobie haineuse et du rejet, de la mort et du deuil, jusqu’à la fugue à la rupture douloureuse jusqu’aux retrouvailles sur des bases plus solides, construisant pierre après pierre une vie plus harmonieuse et sereine, en s’acceptant telle qu’elle est comme elle se fait Afficher l'image d'origineadmettre dans son bonheur. Les autres protagonistes aussi évoluent dans le passage obligatoire de la vie d'adolescente qui se cherche à celle d’adulte, sauf peut-être Aiden qui reste la bête noire jusqu'au bout, même s'il est à peu près moins sot. Ainsi, chaque histoires se croisent et se lient, permettant aux deux jeunes femmes de grandir, d’évoluer et de se construire un amour et une vie future avec et par les autres.

Afficher l'image d'origineUn beau casting, avec les excellentes et belles Spashley Gabrielle Christian (South of Pico) tout en sensibilité et émotion, et Mandy Musgrave (Girltrash all night long) pétillante et pleine de charme, face à son mari à la ville Matt Cohen (Windsor drive) beaucoup moins convaincant, quand la très belle Maeve Quinlan (Adolescents criminels) est terrifiante, alors que Rob Moran (Famille recomposée) est tout aussi parfait. Chris Hunter et la belle Valery M. Ortiz, ainsi Afficher l'image d'originequ’Aasha Davis et Danso Gordon (Dark house), Austen Parros et la jolie Eileen April Boylan, Quentin Prescott Price et Marisa Lauren, Brooke Vallone et la superbe Kate French (Admis à tous prix), la magnifique Donna W. Scott (De l'eau pour les éléphants) et l’excellente Michelle Ang (L'étrange cas Deborah Logan) comme Lisa Pace et Ashley Schneider (American virgin) donnent tous le meilleur d’eux-mêmes.

3 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Séries télé
commenter cet article

commentaires

Florius 30/09/2016 11:14

Merci pour ce très bon article sur cette série malheureusement assez méconnue du grand public.