Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 08:36

Film terriblement ambigu de Matt Ross, pour son second long métrage, qui vire détestable dans un discours où l’on ne discerne plus le parti pris du réalisateur, ou trop clairement, sur une description d’éducation fascisante mise en exergue bien que chargée de contradiction.

Afficher l'image d'origine A la suite du suicide de sa femme, Ben se retrouve avec ses six enfants, Bo, Kielyr, Vespyr, Rellian, Zaja et Nai, vivants au cœur d’une forêt, et auxquels il leur inculque un mode de vie et de pensée particulier. Sorte de hippie politiquement extrême, à la formation militariste, Ben leur impose des valeurs de haine contre la société, au profit d’une autarcie individualiste de la loi du plus fort. A l’exigence de ses enfants d’assister à l’enterrement de leur mère, il accepte de les emmener afin de procéder à la crémation comme il l’entend. Un voyage qui va confronter les enfants au monde réel.

Afficher l'image d'origine Alors que les deux premiers tiers du récit nous démontre avec justesse l’imbécilité dangereuse d’un père abusif, sorte de nazi hippie, condamnant la société en bloc, bien que content de pouvoir en profiter pour vendre ses produits, acheter des armes, conduire un mini bus, profiter des hôpitaux… le dernier tiers, en sorte d’apologie de cette mentalité débilitante dans une sorte de pied de nez en pirouette hallucinante, Matt Ross, sans doute après un coup de fumette de trop, conclu bizarrement Afficher l'image d'origine en nous laissant perplexe. Je n’ai pas aimé ni les protagonistes, ni la mentalité développée et soutenue. La réalisation, souvent confuse n’aide pas d’ailleurs à se retrouver dans cet imbroglio de ressentis, de genres et démonstrations qui s’imbriquent mal le plus souvent, tant dans le découpage que les arguties qui mettent volontairement mal à l'aise et pas à bon escient.

Afficher l'image d'origine Un beau casting cependant, avec Viggo Mortensen (L’enfant miroir), ainsi que George MacKay (Pride) et Samantha Isler, Annalise Basso (Dark house) et Nicholas Hamilton, Shree Crooks et Charlie Shotwell, de même Trin Miller et Kathryn Hahn (A la poursuite de demain), Steve Zahn (Dallas buyers club), Elijah Stevenson, Teddy Van Ee, la belle Erin Moriarty (Blood father), Missi Pyle (Spring breakdown) et Frank Langella (Grace de Monaco).

1 étoile

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires