Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2016 4 03 /11 /novembre /2016 10:05

Un très grand merci à Elephant Films pour m’avoir permis de découvrir cette autre comédie burlesque de Charles Lamont, avec  célèbre duo comique Abbott et Costello, qui pastichaient une fois de plus en 1951 la franchise de L’homme invisible, avec  toujours autant d’humour et de plaisir.

Afficher l'image d'origine A peine diplômés d’une école de détective, Francis Lou et Bud Alexander, reçoivent la visite du célèbre boxeur Nelson Tommy, tout juste échappé de prison pour meurtre. Il fait appel à eux pour qu’ils prouvent son innocence et l’amène chez sa fiancée Helen Gray dont l’oncle le docteur Philip Gray, travaille sur un sérum d’invisibilité, qu’il refuse de lui injecter faute d’antidote. Mais l’arrivé de la police incite Nelson à s’injecter le produit qui le rend aussitôt invisible. Ainsi, sans lâcher les deux détectives maladroits, l’enquête peut commencer.

Afficher l'image d'origine Encore une fois, je me suis beaucoup amusé avec ce duo comique, dont les gags et les répliques font mouches par les interprètes et les situations burlesques qui reprennent les standards de la franchise, et les mimiques qui accompagnent souvent l’absurdité des pantomimes. Ainsi, comme pour tous les films traitant du sujet, on ne peut qu’être intrigué de savoir que l’homme invisible –comme la femme- soit nu en toute circonstance bien qu’invisible et par conséquent, en plus du froid et de l’humidité qui les fragilisent, ils ne Afficher l'image d'origine peuvent aussi que troubler avec beaucoup d'humour comme dans la scène finale. Le récit, comme pour les Scary movie, reprend les poncifs du genre dans une histoire complète à part, pour nous entrainer dans le milieu trouble de la boxe. La réalisation comme la trame est soignée, avec les effets d’invisibilité rendent crédibles la narration. Un bon divertissement qui n’a pas pris une ride.

Afficher l'image d'origine Avec bien sûr les trublions Bud Abbott (Deux nigauds contre Frankenstein) et Lou Costello (Deux nigauds et la momie) véritablement hilarants, face à Arthur Franz et les belles Nancy Guild et Adele Jergens, Sheldon Leonard et William Frawley, Gavin Muir, Sam Balter et John Daheim.

Le film Deux nigauds contre l'homme invisible de Charles Lamont, issu de la très belle Collection Cinema Monster Club, distribué par Elephant Films, est disponible dans les meilleurs bacs depuis le 21 septembre 2016. Il est proposé en version originale anglaise sous-titrée français, et en version française. Le boitier nous offre le combo DVD et Bluray, accompagné d’un livret de 12 pages écrit par Damien Aubel, rédacteur en chef cinéma de Transfuge. Nous retrouvons avec plaisir Jean-Pierre Dionnet qui relate les moments forts du film, du réalisateur et des comédiens.

3 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires