Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 10:13

Encore un très joli film animé de Jean-François Laguionie (Le tableau), qui nous entraine dans une renaissance inattendue avec toujours sa poésie envoutante.

Afficher l'image d'origine C’est le dernier jour des vacances d’été dans la petite ville estivale de Biligen, et Louise doit prendre le dernier train de la saison, qui part sans elle. Seule dans la ville, espérant qu’au prochain week-end on viendra la chercher inquiet de son absence. Passe la semaine, le mois puis l’année, entre grandes marées et Afficher l'image d'origine tempêtes, vents et grands froids, Louise plongée dans la profonde solitude s’adapte et trouve plaisir a revivre son passé, visitant les magasins et se servant à volonté, parcourant la plage, se remémorant sa jeunesse et ses amours, cherchant un sens à sa vie et les raisons de sa situation.

Afficher l'image d'origine Un très joli conte, qui frise souvent avec la tristesse pour rebondir en un hymne joyeux entre émotion et humour au reflet du final. Une belle introspection d’une vie, du regard de cette vieille dame sur elle-même et sur les autres et son époque. Une fois de plus, le graphisme est magnifique, avec une palette chromatique superbe, pastelle et vivante, pour un texte sobre et puissant qui émeut et hante longtemps. L’animation est soignée et méticuleuse, souple et naturelle, donnant cette touche d’impression d’une peinture animée.

Avec les voix de Dominique Frot et Diane Dassigny, d’Antony Hickling et Jean-François Laguionie lui-même. Afficher l'image d'origine

3 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films animés
commenter cet article

commentaires