Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2017 4 02 /02 /février /2017 16:07

Un grand merci à Diaphana et à l’agence Dark Star presse pour m’avoir permis de découvrir ce très beau film drame social réalisé en 2015 par les frère Jean-Pierre et Luc Dardenne (Deux jours, une nuit), qui nous entraine dans une enquête d'identité, tant pour l'inconnue que pour chacun.

Jeune médecin généraliste, Jenny Davin termine sa longue journée, fatiguée et excédée par son assistant, quand on sonne tardivement au cabinet. Jenny ne donne pas suite contrairement à la déontologie. Au lendemain, la police lui apprend qu’une jeune fille sans identité a été retrouvée morte, accident ou meurtre, devant le cabinet. Jenny se sent responsable et culpabilise. Elle se lance alors dans une enquête en marge de la police pour retrouver l’identité de la victime et lui redonner une existence posthume, tout en continuant sa vocation et à l’écoute de ses patients.

Un très beau récit, comme affectionnent les frères Dardenne, pour un drame social sur fond de culpabilité face à l’indifférence et l’anonymat générale. Une vision aussi de l’implication et le dévouement indispensable des médecins pour leurs patients, et de l’impact psychologiques qu’entrainent leurs décisions. Ainsi, sans jugement, le regard de la caméra nous prend aux tripes dans la mission qui prend parfois des tournures dramatiques et dangereuses de cette jeune femme, dont l’intégrité a été prise à défaut et qui tente de se racheter d’un moment d’hésitation, quand bien même sa responsabilité n’est qu’infime. J’ai beaucoup aimé la qualité de la réalisation, mais surtout de l’interprétation qui touche de part la fragilité qui se dégage de cette jeune femme qui pourtant en impose dans sa passion pour son métier et des malades, que sa froide brusquerie masque mal ses émotions. Un beau portrait, sans que l’on en sache plus sur sa vie, tellement effacée par sa vocation, que les épreuves révèlent une personnalité attachante, de même que le jeune confrère, dont le mystère sur son retrait amène bien des questionnements aux révélations marquantes. Beaucoup de belles pudeurs qui marquent durablement.

Avec Adèle Haenel (Les combattants) plus émouvante que jamais, face à Olivier Bonnaud très marquant, et Jérémie Renier (Ni le ciel ni la terre) excellent, de même Louka Minnella et Christelle Cornil (De toutes nos forces), Nadège Ouedraogo et Olivier Gourmet (Madame Bovary), Pierre Sumkay, Yves Larec et Ben Hamidou (Deux jours, une nuit), Laurent Caron (Le gamin au vélo), Fabrizio Rongione (La religieuse) et Jean-Michel Balthazar (Un début prometteur), ou encore Thomas Doret (Au plus près du soleil) et Marc Zinga (Dheepan).

Le film La fille inconnue de Jean-Pierre et Luc Dardenne, distribué par Diaphana, disponible dans les meilleurs bacs dès le 21 février 2017 en DVD et Blu-ray au prix conseillé de 19,99€. Il est proposé en audiodescription pour aveugles et malvoyants, et sous-titrée pour sourds et malentendants. Dans les suppléments, un entretien avec les réalisateurs Jean-Pierre et Luc Dardenne.

3 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires