Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2016 5 09 /12 /décembre /2016 10:24

Thriller romantique d’espionage durant la seconde guerre mondiale de Robert Zemeckis (Qui veut la peau de Roger Rabbit ?), dans lequel se pèse l’amour d’une femme en temps de guerre.

Lors de la seconde guerre mondiale, après une périlleuse mission réussie au Maroc contre un dignitaire nazi, les agents Marianne Beauséjour et Max Vatan rentrent sain et sauf à Londres. Tombés éperdument amoureux, ils se marient rapidement, et deviennent d’heureux parents. Tout irait pour le mieux dans ce monde en guerre si les services secrets britanniques ne portaient pas de soupçons contre Marianne, et ordonne Max de tuer sa femme et mère de son enfant. Un dilemme épouvantable qui demande confirmation ou infirmation avant de sursoir à l’exécution.

Si je me suis laissé prendre à ce récit, j’avoue ne pas avoir cru un seul instant à cette équation s’agissant d’abattre sur son territoire un agent sans preuve et quand bien même, qui peut servir pour tromper l’ennemi par de fausses informations, et au pire la prison, avec de surcroit un petit misogynie qui plane par dessus. Le prétexte, on l’aura compris est surtout la lutte entre l’amour et le devoir, si tant est encore une fois que devoir de tuer même en temps de guerre est moralement acceptable en pratiquant une politique de nazi contre des nazis. En même temps, ce que les alliés ont commis de crime de guerre en bombardant des villes entières sans motif guerrier ressemblait à ce que les nazis faisaient eux-même, cela n’étonne donc plus. Une mise en scène pour une réalisation impeccable, sur laquelle peut-on reprocher quelques longueurs et incohérences, comme cet accent américain à couper au couteau de Brad Pitt qui ne tromperait personne. Cependant, l’émotion est de rigueur avec le mélo qui va avec, et qui ne reluit pas les services secrets britanniques.

Avec Brad Pitt (The big short) pas très talentueux niveau français quand il habitait souvent en France, face à Marion Cotillard (Juste la fin du monde) une fois de plus excellente, Jared Harris (Agents très spéciaux), Lizzy Caplan (L'interview qui tue !) et Daniel Betts (Fury), Matthew Goode (Renaissances) et Charlotte Hope (Une merveilleuse histoire du temps), ainsi qu’August Diehl (Salt), Raffey Cassidy (A la poursuite de demain) et Hannah Flynn (Avengers : l'ère d'Ultron), Thierry Frémont (Quai d’Orsay), Camille Cottin (Toute première fois) et Xavier De Guillebon (On a failli être amies).

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires