Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2017 4 02 /03 /mars /2017 18:10

Un grand merci à Carlotta pour m’avoir permis de découvrir ce drame historique réalisé en 1968 par Walerian Borowczyk, dans cette sombre trame dans un univers concentrationnaire d’une dictature où l’amour tente de trouver la liberté.

Glossia, la femme de Goto III, dictateur de l’île de Goto, est éperdument amoureuse du lieutenant Gono, avec qui elle fait de l’équitation. Ils espèrent quitter l’île concentrationnaire, afin d’aller vivre leur amour en liberté. Mais l’esclave Grozo, lui aussi amoureux de la jeune femme, ne l’entend pas ainsi. Il entreprend pour se venger, de tuer le dictateur pour faire accuser l’amant, et s’emparer de Glosia.

Dans une réalisation soignée aux images noir et blanc, le récit qui évoque les dictatures des régimes communistes, où les protagonistes semblent des pantins et marionnettes, nous plonge dans une dramatique très sombre. Ainsi, la belle histoire d’amour dans cette atmosphère étouffante, est la lumière qui surgit des ténèbres au destin tragique. Quand on s’accroche à un humour des personnages pathétiques entre le tyran et les militaires, très vite l’ambiance sombre vite avec ce tueur en série sans état d’âme. Je me suis lancé emporter dans cette dramatique, dont l’angoisse prend vite à la gorge malgré l’espérance susciter par ces amants. Sont décrit une société décrépite et sordide, polluée de mouches, où les gens vivent mécaniquement tel ce bordel qui ressemble à une usine à sexe, où les jeunes femmes comme les clients, s’activent à la chaine.

La sortie du coffret des œuvres choisies de Walerian Borowczyk coïncide avec la rétrospective au Centre Pompidou qui se tiendra du 24 février au 19 mars 2017. Ainsi, Carlotta propose dans un très beau coffret, 7 chefs-d’œuvre restaurés du sulfureux réalisateur polonais : Théâtre de monsieur & madame Kabal (1967), Goto, l’île d’amour (1968), Blanche (1971), Contes Immoraux (1974), Histoire d’un péché (1975), La bête (1975) et Docteur Jekyll et les femmes (1981). Sont inclus de très nombreux courts-métrages et des documentaires exclusifs autour des films, en plus d’introductions, des interviews et bandes-annonces d’époque, accompagnés de deux livrets autour de Borowczyk et son œuvre dont le Dico de Boro.

 

Avec Pierre Brasseur (La vie de château) et Ligia BraniceGuy Saint-Jean, Jean-Pierre Andréani (Le fils de Jean) et Ginette Leclerc, Fernand Bercher et Michel Charrel (Médecin de campagne), Pierre Collet (Les vieux de la vieille) et Raoul Darblay, ainsi que Rudy Lenoir et Maritin, Colette Régis et Michel Thomass, Ari Arcadi, Guy Bonnafoux, René Dary et la petite Pascale Brouillard.

Le film Goto, l’île d’amour de Walerian Borowczyk, distribué par Carlotta, disponible dans les meilleurs bacs depuis le 22 février 2017. Dans les suppléments, une introduction de Craigie Horsfield, L’univers concentrationnaire : tournage de « Goto, l’île d’amour », et La porte dévergondée : sculptures sonores de Borowczyk. Dans le coffret, sont inclus deux livres inédits, Camera obscura de 216 pages, et Le dico de Boro de 92 pages.

3 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires