Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2017 3 22 /03 /mars /2017 14:10

Pour ce deuxième opus, Chad Stahelski prend les rênes seul de la réalisation, sans aucun doute à tort, ayant perdu depuis la verve qui fût la bonne surprise du John Wick pour sombrer dans un énième nanar du genre déjà vu, sans avoir rien compris au succès du précédent à l’originalité de par l’humour décalé.

Désormais en retraite, John Wick doit reprendre du service afin de combattre un mafieux en passe de prendre le pouvoir sur une organisation mondiale de tueurs. John se rend à Rome pour dérouiller un maximum de gangsters et remettre de l’ordre en des combats dantesques contre les meilleurs tueurs de monde.

Passé le premier quart d’heure qui relate le chapitre précédent qui m’avait tant enthousiasmé, le récit promettait avant très vite comme un mauvais soufflet de retomber dans une des pires déceptions inimaginables. La suite des événements sans cesse dans l’obscurité, le récit nous entraine invariablement dans une succession de morts aussi risibles que peu passionnant, gore et sale, sans humour et gags, sans imagination ni originalité pour nous sortir de l’ennuie et la torpeur grandissante. Une réalisation sans génie ni saveur, qui laisse place à un amateurisme désolant, entre des chorégraphies de combats et des cascades à deux balles, le récit écrit à quatre mains achève les dégâts en gravas sanglants bien terne. Surtout qu’ils ne sortent pas un troisième opus, ce sera sans moi.

Difficile dans ces conditions de trouver talent ou défaut à un casting tel que Keanu Reeves (Knock knock) et Common (Suicide squad), Laurence Fishburne (Rusty James) et Riccardo Scamarcio (A vif !), Ruby Rose, Lance Reddick et Bridget Moynahan (John Wick), John Leguizamo (Sisters), Ian McShane (Grimsby) et Peter Stormare (22 jump street), Peter Serafinowicz (Opération Muppets), Thomas Sadoski et David Patrick Kelly, Aly Mang, Claudia Gerini et Kenny Sheard, Perry Yung ou encore Franco Nero.

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires