Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 11:18

Un grand merci à Rimini Edition pour m’avoir fait découvrir ce très beau thriller psychologique passionnant réalisé en 1952 par David Miller, d’après le roman Ils ne m'auront pas d’Edna Sherry.

Lors d’une audition pour une pièce de théâtre, l’auteure Myra Hudson exclue l’acteur Lester Blaine pourtant excellent, sous le prétexte qu’il n’a pas le physique romantique. Un lmois plus tard, alors qu’elle rentre chez elle à San Francisco, elle le rencontre dans le train. Charmant, serviable, Myra succombe au charme de Lester. Terriblement amoureuse, elle l’épouse rapidement. Quand surgit Irène, l’ex petite amie de Lester, ils reforment leur duo pour éliminer la richissime épouse.

Un très beau film sombre plein de rebondissements et terriblement efficace. J’ai été pris d’entré de jeu par le récit qui jamais ne s’essouffle et ne nous lâche une seconde pour mener tambour battant dans le jeu de manipulation sans jamais laisser deviner l’issue. En effet, sur un rythme d’enfer, le complot visant à assassiner Myra est à effet boomerang et aiguille notre angoisse quand au sort de chacun. Pourtant, avec l’exclusion odieuse du jeune acteur sur des critères peu défendables, l’histoire d’amour qui se noue semble bien naïve et laisse entrevoir une vengeance, surtout avec la descente dangereuse vers la plage qui laisse entrevoir une possibilité de meurtre. Et puis la trame ne nous laisse point de répit de réflexion tant se bousculent les événements haletants. Une excellente réalisation au noir et blanc superbe, dans un jeu de caméra maitrisé avec des effets plongeants qui en donnent le vertige à l’image du récit avec la course poursuite folle dans la ville pleine de frayeur et de suspens pour une fin inattendue et excellente.

Avec Joan Crawford (Esclave du gang) excellente et marquante, face au non moins fabuleux Jack Palance (La vie, l’amour... les vaches) toujours aussi impressionnant, ainsi que Gloria Grahame (Règlement de compte) impressionnante, de même Bruce Bennett, la jolie Virginia Huston et Mike Connor.

Le film Le masque arraché de David Miller, distribué par Rimini Edition, disponible dans les meilleurs bacs depuis le 14 février 2016. Il est proposé en version originale anglaise sous-titrée français. Dans les suppléments, un entretien d’Antoine Sire, auteur de Hollywood, la cité des femmes.

3 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires