Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2017 4 30 /03 /mars /2017 11:25

Très belle réalisation de Theodore Melfi qui relate l’histoire vraie de trois jeunes ingénieurs à la NASA, femmes et noires qui en plein apartheid vont bousculer les interdits machistes et raciaux des années soixante avec un impact déterminant pour la réussite de la conquête de l'espace.

Katherine G. Johnson et ses copines Dorothy Vaughan et Mary Jackson, sont trois jeunes scientifiques afro-américaines qui rejoignent le centre de recherche spatial de la NASA pour le programme qui doit emmener l’astronaute John Glenn dans l’espace. Katherine, placée sous la direction du directeur Al Harrison, est chargée de vérifications de calculs de trajectoires. De part son ethnie, elle n’a pas les facilités de vie de ses collègues, mais ses capacités scientifiques sont telles qu’elle s’impose rapidement dans le petit cercle très fermé du programme spatial, de même ses deux amies dans leurs services.

Une très belle vision du combat pour l’égalité des droits civiques des minorités, de la dénonciation du machisme phallocrate et du racisme qu’ont trop longtemps vécues aux Etats-Unis toutes les femmes en plus d’etre noires. Symbole de la discrimination au quotidien, ces toilettes pour gens de couleurs à un kilomètre et demi des autres à deux mètres de leurs bureaux. Malgré quelques petites longueurs telle la romance, le récit se suit avec beaucoup d’intérêt et d’émotion sur le parcours de ces femmes héroïques qui ont prouvés si besoin l’était, que femmes et noires étaient aussi intelligentes que les hommes en général, blancs en particulier, permettant de plus la réussite des missions spatiales. Une belle reconstitution d’une époque, des mentalités et une formidable aventure technologique et humaine dans la conquête de l’espace en plus de la rivalité idéologique de la guerre froide face aux soviétiques.

Un très beau casting dans lequel Taraji P. Henson (Think like a man too), Octavia Spencer (Divergente 3) et Janelle Monáe sont excellentes, face à Kevin Costner (Les bienfaits de la colère) imposant, Kirsten Dunst (La tour de la terreur), Aldis Hodge (Jack Reacher: never go back) et Jim Parsons (Les Muppets, le retour), Mahershala Ali (Hunger games - la révolte), Glen Powell (Mise à l'épreuve 2) et Kimberly Quinn, ainsi que Maria Howell (Hunger games - l'embrasement), Jaiden Kaine et Wilbur Fitzgerald (Sully), Olek Krupa (The dictator), Ken Strunk (Carol), et les jeunes Lidya Jewett et Ariana Neal (Joyeuses fête des mères), Saniyya Sidney et Zani Jones Mbayise (Célibataire mode d’emploi).

3 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires

dasola 31/03/2017 14:45

Bonjour Bob, pas le film du siècle mais l'histoire ne peut que plaire, les acteurs sont bien et les spectateurs sont ravis (enfin ceux qui étaient dans la salle où j'étais). Bonne après-midi.