Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 17:45

Un grand merci à L’atelier d’images et à l’agence Dark Star presse pour m’avoir permis de découvrir cette comédie policière noire et d’action britannique déjantée, réalisée en 2016 par John Michael McDonagh (Calvary), qui nous plonge dans un récit complètement barge avec une vision de la corruption policière de ripoux fantasques.

Deux flics d’Albuquerque au Nouveau-Mexique, Terry Monroe et Bob Bolano, font régner la terreur chez les malfrats en se comportant aussi mal qu’eux. Violents et corrompus, bêtes et méchants, ils emplois tous les moyens les plus sales, chantage et extorsion. Quand ils tombent sur plus retord qu’eux en la personne d’un anglais, "Lord" James Mangan, qui avec Birdwell ne recule devant rien. Quand Bob est sous la coupe de sa femme Dolores, Terry tombe sous le charme de Jackie Hollis. Terry et Bob décident de sortir les grands moyens quand Mangan s’en prend à leurs proches.

Comédie noire acide qui ne recule devant rien pour le rire comme pour l’horreur dans ce duo aux antipodes de ce que nous avons vu jusqu’ici. Ainsi mélangeant les genres dans ces policiers ripoux hors la loi qui se comportent  aussi mal que les malfrats, se sentant immunisés par leur plaque, sorte de remake de Les ripoux de Claude Zidi. Beaucoup d’humour donc dans cette comédie noire poussée à l’extrême, dans l’extravagance et qui laisse tout aussi dubitatif quand à la morale difficilement défendable. Beaucoup de belles répliques barges et de références cultes fusent tout du long de ce récit déjanté. Amusant contrastes entre ces deux abrutis et leurs compagnes bien plus intelligentes et cultivées, et les mômes pas mieux lotis ni très heureux. La réalisation est vive et alerte, dans un style débridé tant dans le verbe que les gestes, pour une action finale sanglante totalement westernien. Même les courses poursuites sont plus débilement comiques que de violences crues. Un grand moment de politiquement incorrect qui trouve son originalité dans ces excès maitrisés, en sachant ne pas dépasser l’indicible, preuve d’intelligence diabolique dans l’écriture et la réalisation.

Avec Michael Peña (Seul sur Mars) et Alexander Skarsgård (Tarzan) totalement incontrôlables, face aux diaboliques Theo James (Divergente 3) et Caleb Landry Jones (Queen and country), et les belles Tessa Thompson (Selma) et Stephanie Sigman (007 Spectre) loin d’être des potiches faire valoir. Paul Reiser (Whiplash) et David Wilmot ('71), Malcolm Barrett (Addicted to Fresno) et Derrick Barry, ainsi que les jeunes Zion Rain Leyba, Antonio Valdez Jr. et Gabriel Isaiah Abeyta qui ne sont pas en reste.

Le film War on everyone, de Michael McDonagh, distribué par L’atelier d’imagesrange Studio, est disponible dans les meilleurs bacs dès le 11 avril 2017 au prix conseillé de 16,99€ le DVD et 19,99€ le Blu-ray, et le 5 avril en VOD. Il est proposé en version originale anglaise sous-titrée français, et en version française. Dans les suppléments, le making of (exclusivité France) et Le film à Deauville.

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires