Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mai 2017 2 23 /05 /mai /2017 08:40

Très grosse déception de cet énième opus de la saga commencée en 1979 dont Ridley Scott (Seul sur Mars), était alors en pleine possession de son talent, s’embourbe une fois de plus dans son sempiternelle déité du mal.

Le vaisseau spatial Covenant transporte des milliers de colons vers une lointaine planète pour une nouvelle vie. Lorsqu’un début d’incendie suite à une collision, réveille l’équipage avant de repérer la chanson Contry road provenant d’une planète viable plus proche que leur destination initiale. Ils décident d’y faire un crochet pour voir de plus près. Dès leur arrivée sur le sol sombre et humide, ils sont attaqués par des myriades de bêtes effrayantes, avant que les survivants de l’expédition ne soient secourus. Ils y font la découverte des restes du vaisseau Prometheus d’où venait la musique piège. Afin de leur venir en aide, le commandant du Covenant met en danger la totalité des colons, pour un massacre annoncé.

Entre remake d’Alien et sorte de suite de Promethéus dans un Pitch black, nous sommes plongé presque dans un pastiche tellement tout y est déjà vu, copier coller et reprise de ce qui s’est déjà fait sans apporter ni frisson ni émotion, bien pire un ennui profond. Il faut dire que tenter de faire aussi bien, sans aller à mieux, que le Alien d’origine est une gageure quasi impossible tellement il avait été super bien écrit. Là nous retrouvons les mêmes poncifs que dans les précédentes Alien 2, 3 etc… où le postulat de base de meurtres par une entité immortelle était l’ultime horreur, quand par la suite, les millions de rejetons mortels dont la nouveauté provient de leurs cellules volatiles pour s’immiscer dans l’organisme ne fait plus recette. Et toujours ce anti darwinisme extrémiste religieux de vouloir trouver un être suprême à toutes les sauces est particulièrement pénible.

Après, il y a la partie réalisation merdique d’une obscurité permanente manquant le peu d’imagination créatrice de décors et d’univers, pour une ambiance qui de fait ne prend pas, d’un récit écrit à quatre mains. Mise en scène confuse, mouvements de caméra aléatoires mal cadrés, cadrages poussifs, tout est réuni pour un ratage général. Je ne parlerai pas de la direction des acteurs dont souvent on pouffe de rire tellement cela ressemble à un comic show. Je n’en jette pas plus, tant ça n’en mérite pas tant tellement c’est mauvais.

Avec Michael Fassbender (Une vie entre deux océans) et Katherine Waterston (Les animaux fantastiques), Billy Crudup (Jackie) et Danny McBride (Welcome back), Demian Bichir (Les flingueuses) et Carmen Ejogo (Selma), Jussie Smollett (Ask me anything), Callie Hernandez (La la land) et Amy Seimetz, Nathaniel Dean, Alexander England et James Franco (L'interview qui tue !), Benjamin Rigby (Lion), Noomi Rapace (Passion) et Guy Pearce, Uli Latukefu, Tess Haubrich et Goran D. Kleut.

1 étoile

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires

dasola 23/05/2017 10:17

Bonjour Bob, je n'ai pas trouvé le film si mauvais que ça. J'ai eu peur, Michael Fassbinder est bien dans son double rôle. J'ai préféré Alien Covenant à Prometheus. Bonne journée.