Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2017 6 20 /05 /mai /2017 09:48

Un grand merci à AB Vidéo pour m’avoir fait découvrir ce film catastrophe norvégien réalisé en 2015 Roar Uthaug, pour sa première réalisation, sur les conséquences d’un puissant tsunami attendues.

Parce que la Norvège a été victime de glissement de terrains montagneux au fond de fjords et provoqués des tsunamis meurtriers, des scientifiques sont en surveillance constante. Pour le scientifique Kristian Eikjord, après des années en poste, c’est l’heure de partir avec sa famille pour de nouveaux horizons professionnels. Quand lors du pot de départ avec ses collègues, des balises passent au rouge, qui l’inquiète plus que ses amis. Emmenant ses enfants Sondre et la petite Julia, Kristian est pris d’un doute sur les alertes trop minimisées. Son intuition se vérifie, la montagne donne des signes de danger imminent et l’alerte rouge et enclenchée quand dans la nuit, un pan de montagne s’écroule dans le fjord et déchaine un tsunami dévastateur. Il n'ont que dix minutes pour partir au plus vite. Idun, la femme de Kristian est bloquée avec leur fils dans l’hôtel qu’elle gère, submergé par les flots glacés.

Parce que les terribles Tsunamis de l’océan Indien et du Japon qui ont dévasté les côtes et la centrale nucléaire de Fukushima, et des centaines de milliers de morts, ceux de Norvège se reppellent à leurs souvenirs. En 1905, 1934 et 1936, ces trois catastrophes ont causés la mort de plus de 170 personnes et dévastés des villages entiers avec des vagues de 62 mètres de haut. Depuis, les montagnes sont sous surveillance, tel le mont Akerneset dont on sait qu’il s’effondrera un jour, sans savoir quand, telle la menace de San Andrea. J’ai été séduit par la terrible menace qui pèse dans ce récit norvégien et sa description angoissante aux superbes effets spéciaux. Si l’histoire est plus conventionnel, tel San Andreas à l’happy end un peu trop heureux en facilité de survit, l’ambiance d’horreur et d’angoisse y est de rigueur avec efficacité. Ainsi, la réalisation est très belle et réaliste pour une démonstration à la Au-delà, The impossible, mais surtout en parallèle de Sinking of Japan sur la projection d’une catastrophe annoncée.

Avec Kristoffer Joner (Babycall) excellent, de même qu’Ane Dahl Torp, le jeune Jonas Hoff Oftebro et la petite Edith Haagenrud-Sande, ainsi que Fridtjov Såheim, Laila Goody et Arthur Berning, Herman Bernhoft, Eili Harboe et Silje Breivik, Håkon Moe, Tyra Holmen et Thomas Bo Larsen, Mette Agnete Horn et Lado Hadzic,

Le film The wave de Roar Uthaug, distribué par AB Vidéo, est disponible depuis le 7 décembre 2016 en DVD et Blu-ray. Il est proposé en version norvégienne sous-titrée français, et version française. Dans les suppléments, le making of, et des effets spéciaux avec des entretiens du réalisateur et acteurs.

3 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Films
commenter cet article

commentaires