Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juillet 2017 7 02 /07 /juillet /2017 10:07

Un grand merci à Rimini Edition pour m’avoir fait découvrir ce très beau film de cape et d’épée réalisé en 1939 par James Whale (La fiancée de Frankenstein), d’après le célèbre roman d’Alexandre Dumas, d’après une thèse anti-roayliste de Voltaire.

Au grand soulagement du roi de France Louis XIII, la reine met au monde un garçon, l’héritier Louis qui est présenté à la cours. Mais peu après, c’est le jumeau Philippe qui vient au monde. Ne pouvant prendre le risque de deux monarques, l’enfant est confié à d’Artagnan et ses amis mousquetaires de l’élever dans le secret. Vingt ans plus tard, désormais roi et alors qu’il s’apprête à épouser Marie Thérèse d’Espagne, Louis XIV découvre l’existence de ce frère et décide de l’embastiller avec un masque de fer. Mais d’Artagnan ne l’entend pas ainsi, surtout quand la jeune princesse tombe amoureuse de cette version plus aimable.

Excellentissime film de cape et d’épée qui nous plonge dans les aventures historiques et fictionnelle qui m’a emballé, tellement le rythme est vif et alerte, entre comédie romantique humoristique et histoire revue et modifiée selon des rumeurs de ce mystérieux homme au masque de fer. Je me suis beaucoup amusé à suivre cette rocambolesque aventure, qui sans temps mort, nous plonge au cœur d’une terrible intrigue, dans une dualité manichéenne de frères jumeaux aux caractères opposé de côté sombre contre côté clair, et d’inverser les rôles. Habillement narrée, la réalisation alerte sur une mise en soigné maitrisée, nous entraine dans les aventures, courses poursuites, batailles et complots avec suspens, humour et émotion.

A l’origine, à partir d’informations et rumeurs, du décès après de longues années de prison d'un prisonnier sans nom ni raison de condamnation, est un pamphlet de Voltaire, qui créé un symbole pour discréditer la monarchie absolue, que la propagande révolutionnaire de 1789 va amplifier. Un prisonnier au masque de velours, sous la surveillance de Monsieur de Saint-Mars, meurt à la Bastille après trente quatre ans d’internement, dans l’absolu anonymat, qui donnera lieu à de multiples hypothèses, dont celle d’un frère jumeau qui inspire Alexandre Dumas avec Le Vicomte de Bragelonne, ainsi que pour Victor Hugo dans Les jumeaux. Le cinéma, dès 1904 avec Le règne de Louis XIV de Vincent Lorant-Heilbronn, s’inspirera de cette histoire dans une douzaine de réalisations, mais aussi romans, bandes dessinées, jeux vidéo, pièces de théâtre ou poèmes.

Avec les excellents Louis Hayward, et la belle Joan Bennett (La cuisine des anges), Warren William et Joseph Schildkraut, Alan Hale, Walter Kingsford et Miles Mander, Bert Roach, Marion Martin et Montagu Love, Doris Kenyon, Albert Dekker et Nigel de Brulier, William Royle et Boyd Irwin.

Le film L'homme au masque de fer de James Whale, distribué par Rimini Edition, est disponible en DVD dans les meilleurs bacs depuis le 6 juin 2017. Il est proposé en version originale anglaise sous-titrée français. Dans les suppléments, la restauration du film.

3 étoiles

 

Partager cet article
Repost0

commentaires