Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2017 4 24 /08 /août /2017 12:17

Un grand merci à Universal Pictures pour m’avoir permis de découvrir ce très beau téléfilm de la BBC, dans un biopic dramatique britannique, réalisé en 2016 par Sally Wainwright, sur la vie des célèbres sœurs écrivaines aux œuvres mondialement connues, dont leur destin est aussi incroyable que dramatique.

Perdues dans la petite ville d’Haworth, au nord de l’Angleterre de 1845, coincées entre Patrick, un père pasteur vieillissant et Branwell, un frère alcoolique, les jeunes femmes Charlotte, Emily et Anne Brontë, se consument dans la solitude et l’écriture. Passionnées et talentueuses, elles brûlent du désir d’être publiés. Quand Charlotte décide d’unir ses sœurs pour tenter de présenter leurs poèmes et romans, qui pourrait leur permettre de changer de vie. C’est sous un pseudo masculin qu’elles tentent l’aventure.

Très belle évocation de la vie des sœurs et du frère, qui se focalise sur le point de départ des jeunes écrivaines et la publication de leurs ouvrages. Un vibrant message féministe contre le machisme qui voyait mal les femmes dans l’écriture. J’ai beaucoup aimé ce récit, passionnant et passionné, plein de volonté d’exprimer leur talent, tout en énergie poétique et flamme romanesques à partir de leur douloureux vécu, sur ces trois sœurs au talent démesuré. Ainsi, année essentielle pour ces jeunes recluses qui osent prendre leur destin en main, hélas de trop courte durée.

Une très belle réalisation qui restitue une époque, tant dans les décors et mode vestimentaire, avec un soin apporté au moindre détail, pour une reconstitution au plus près de la réalité qui s’en ressent dans le réalisme général. La mise en scène presqu’en huis clos, passe d’une pièce une autre, du salon aux chambres, lieux de vie cloitrée et de création libératrice, au dehors de la ville et la pleine campagne tout aussi angoissante.

Ainsi de la famille maudite et créatrice, avec le frère aussi possédé par l’écriture, les filles sont devenues mondialement reconnues avec Jane Eyre de Charlotte, Les hauts de Hurlevent (Wuthering Heights) d'Emily, et La recluse de Wildfell Hall (The tenant of Wildfell Hall) d'Anne. Leurs œuvres ont été maintes fois adaptées au cinéma, téléfilms et séries, de même que leurs vies. Famille maudite avec la mort de leur mère et celle de deux sœurs ainées (Maria et Elizabeth), dont la tragédie les touchera toutes, laissant seul et désemparé un père infirme. Branwell, sombre dans l’alcool et la drogue meurt en 1848, de même Emily la même année, puis Anne en 1849, quand Charlotte s’éteint en 1855.

Avec les excellentes Finn Atkins, Charlie Murphy ('71) et Chloe Pirrie (Youth) qui dégagent fièvres et passions, face à Adam Nagaitis (Les suffragettes) et Jonathan Pryce (La femme au tableau) aussi parfaits, ainsi que Jonathon Carley, et les jeunes Rosie Boore et Lara McDonnell (Love, Rosie), Talia Barnett et Troy Tipple excellents, de même que James Norton, Matt Adams, Kris Mochrie et Jonathon Carley, June Watson et Mark Frost.

Le film La vie des soeurs Brontë, distribué par Universal Pictures, est disponible dans les meilleurs bacs depuis le 1er août 2017 en DVD. Il est proposé en version anglaise sous-titrée français, et version française. Dans les suppléments, le making of du film avec Le look Brontë, Le style d’époque, Le point de vue de Sally, scénariste et réalisatrice Du scénario à l’écran.

3 étoiles

Partager cet article

Repost 0
Published by bobmorane75 - dans Téléfilms
commenter cet article

commentaires