Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 décembre 2017 4 21 /12 /décembre /2017 16:33

Un grand merci à ESC Distribution pour m’avoir permis de découvrir ce superbe film d’aventure et catastrophe historique réalisé en 1975 par l’excellent Robert Wise, d'après l’œuvre de Michael M. Mooney se basant sur les faits réels.

1937, le Zeppelin LZ 129 Hindenburg, le plus grand dirigeable commercial du monde, quitte l’Allemagne pour sa ligne régulière de la traversée transatlantique avec les États-Unis à destination de Lakehurst. Porte drapeau du régime nazi et de sa propagande, le dirigeable est menacé d’attentat. Le colonel Franz Ritter est chargé par le ministre Goebbels de mener son enquête à bord durant la traversée, secondé d’un membre de la Gestapo, Martin Vogel. Ritter doit inspecter les passagers, mais se méfier aussi les membres d’équipage. Tout en inspectant les éventuels suspects, Ritter sympathise avec la comtesse Ursula von Reugen qui tente de fuir l’Allemagne nazie.

Alors que dès le début du récit, nous savons déjà que le célèbre dirigeable finira mal son odyssée, la trame nous amène cependant avec beaucoup d’angoisse et de subtilité au sort des passagers. Ainsi, l’enquête menée avec doigté, permet de dresser les portraits de protagonistes qui ont forcément tous quelque chose de suspect et donc des pistes possibles.

De quoi mieux retarder la découverte du terroriste pour une bonne cause mais politiquement et intellectuellement condamnable qu’on en viendrait à espérer l’échec ou le sauvetage des 97 passagers et membres d’équipage. Sans avoir pris de ride, j’ai une fois de plus beaucoup aimé ce film qui garde sa force de persuasion dans une ambiance lourde et inquiétante. De fait, dès les premières minutes, l’atmosphère délétère est tendue à souhait et ne nous quitte plus jusqu’à ce terrible final impressionnant.

Une très belle réalisation, soignée et maitrisée, dans un huis clos aérien de pure folie avec cette immensité de gaz inflammable à tout instant, pour un récit riche en rebondissements avec les découvertes sur les motivations des uns et des autres passagers et certains membres d’équipage. Des images magnifiques, tant en couleur qu’en lumière, avec des cadrages pointus qui accentues le confinement étroit et la menace permanente. Pour cette trame, les personnages sont inspirés des membres et passagers réels, dont Franz Ritter est le Colonel Fritz Erdmann, en fait simple passager d'observation de vol.

Une fin dramatique qui se conclue avec la mort de 35 personnes dont 13 passagers, des membres d’équipages et un membre au sol, dans un brasier qui désintégra en 34 secondes cette énorme boule de gaz. Le fait marquant de ce terrible événement et de son impact dans la mémoire collective, vient que pour la première fois un drame était filmé en direct par de très nombreuses caméras, dont la fulgurance de la tragédie est encore effrayante d’horreur marquante.

Longtemps considéré comme un regrettable accident qui arrangeait autant les États-Unis alors en très bons termes avec les nazis ne souhaitait pas porter une part de responsabilité dans le drame sur leur sol, et l’Allemagne préférant ne pas donner d’écho et existence à une résistance contre son régime. L’attentat a cependant été envisagée malgré toutes les hypothèses d’accidents toutes aussi farfelues que celles meurtrières de terroristes-résistants. Il semble que l’attentat ait de sérieuses pistes de crédibilité, dont le film catastrophe prend acte.

Avec un superbe casting choral, dont George C. Scott (Le dernier de la liste) et Anne Bancroft (Week-end en famille), William Atherton (Jersey shore shark attack), Roy Thinnes (Charley le borgne), Gig Young, Burgess Meredith et Charles Durning, Richard Dysart, Robert Clary et Rene Auberjonois, Peter Donat, Alan Oppenheimer et Katherine Helmond, Joanna Moore, Stephen Elliott et Joyce Davis, Jean Rasey, Ted Gehring, Lisa Pera et Joe di Reda, Peter Canon, Charles Macaulay, Rex Holman et Jan Merlin.

Le film L'odyssée du Hidenburg, dans la Collection : Hollywood Premium et Nouveauté Hollywood Legends Premium, distribué par ESC Distribution, est disponible dans les meilleurs bacs depuis le 28 novembre 2017 en DVD et Blu-ray. Il est proposé en version originale anglaise sous-titré français. Dans les suppléments, Un film catastrophe paradoxale, analyse du film par Olivier Pere, responsable du département cinéma d’Arte-France.

3 étoiles

Partager cet article
Repost0

commentaires