Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juillet 2021 6 24 /07 /juillet /2021 10:19

Un bien joli film animé néerlando-péruvien réalisé par Richard Claus et Jose Zelada, sur la destruction de la forêt de l’Amazonie, le plus grand poumon de la Terre de plus en plus détruite.

Née au cœur de la forêt amazonienne, Ainbo n’a que treize ans mais rêverait d'être la meilleure chasseuse de tout Candámo, quand sa meilleure amie Zumi s’apprête à devenir rien de la tribu. Aussi se lance-t-elle au mépris de tous les dangers dans la lutte contre la déforestation, ce terrible fléau qui menace sa terre natale. Heureusement, elle sait que pour vaincre ses ennemis, coupeurs d'arbres et chercheurs d'or, elle pourra compter sur ses guides spirituels magiques : Vaca, un tapir aussi costaud que maladroit et Dillo, un tatou espiègle.

Une trame

dans laquelle on retrouve des référence à La forêt d’émeraude, Le roi lion, Avatar et j’en passe, mêlée de légendes locales. Sympathique, quelques peu manichéenne, l’intrigue frise cependant cette tendance délétère extrémiste qui circule depuis quelque temps contre le « blanc occidental » qui fini par nuire et se tromper de message sur l’urgence de sauver la planète dont les coupables ne sont uniquement ceux là. Maladresse ? Hypocrisie ? ou est-ce que le vrai message n’est pas à la haine politique et ethnique ?

Dommage, car l’animation est belle et maîtrisée et les personnages attachants, comme ce lien très fort entre les deux jeunes filles. Il aurait été plus judicieux d’ouvrir la problématique de la destruction de l’Amazonie, en l’occurrence péruvienne, et sur l’écologie mondiale.

2 étoiles

Partager cet article
Repost0

commentaires