Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 septembre 2021 4 30 /09 /septembre /2021 09:54

Un grand merci à Coin de Mire Cinéma pour m’avoir permis de découvrir cette coméidie sortie en 1959, réalisée par Henri Verneuil, d’après la nouvelle The ransom of red chief d’O. Henry, sur le renversement des rôles entre ravisseurs et victime.

Antoine et Paolo sont laveurs de voitures dans une station « Washmobile ». Tout en frottant les somptueuses carrosseries, Paul s’efforce de convaincre Antoine de se lancer dans le kidnapping afin d’avoir assez d’argent pour acheter une station de pompes à essence. Ils décident d’enlever Éric un gamin de six ans, fils du milliardaire Jemelin. L’enlèvement réussit mais, à peine à la maison, les deux compères s’aperçoivent qu’ils ont kidnappé le gosse le plus insupportable de Paris.

Faire une comédie à partir un fait grave et dramatique que l’enlèvement d’un enfant, était une gageure culottée sur laquelle il ne fallait pas se louper sous peine de mauvais goût. Pari réussi en une intrigue loufoque dans une ambiance récréative où l’enfant est le monstre adorablement insupportable pour les ravisseurs maladroits dont on peut subodorer une relation de couple en filigrane. Une comédie haute en couleur avec le duo Fernandel et Cervi qui a fait ses preuves et l’excellent Papouf très nature. Je me suis beaucoup amusé avec ce diablotin qui rend la vie infernale comme il se doit à ses deux geôliers, certes sympathiques sans trop de par leur acte répréhensible qu’il le paie cher jusqu’à leurs économies.

La mise en scène est vive et alerte, l’angoisse vite laissée de côté par les gags et les répliques, d’autant de mimiques des compères et la bonne bouille malicieuse du garnement. Le film en noir et blanc a été colorisé en 1992 avec l’autorisation du réalisateur, que l’ont peut visionner dans les suppléments du blu-ray. La nouvelle de O. Henry a été adapté à de nombreuses reprises en films, téléfilms et sketches dès en 1911.

Avec Fernandel, Gino Cervi et le jeune Joël Papouf, Georges Chamarat, Florence Blot et Noëlle Norman, Dominique Davray et Helena Manson, Jean-Jacques Delbo et Albert Michel, Renée Passeur, Noëlle Norman, Maurice Nasil et Marc Decock, Madeleine Barbulée et Georges Bever et Germaine Miche, Gaby Basset et Gabriel Gobin.

C’est avec un immense plaisir que Coin de Mire Cinéma nous offre une nouvelle fournée de six films avec Chiens perdus sans collier, Dernier domicile connu, Gas-oil, Le grand chef, Le rapace et Train d'enfer. Cette superbe édition est sous form de Digibook Édition collector limitée à 3 000 exemplaires et numérotée - Blu-ray + DVD + Un livret de 24 pages reproduisant des documents d’époque + 10 reproductions de photos d’exploitations (14,5 x 11,5 cm) + La reproduction de l’affiche d’époque (29 x 23 cm), par un éditeur passionné de qualité, Coin de Mire Cinéma, qui nous offre l’amour du septième Art avec les images et le son de très haute qualité, agrémenté des actualités Pathé d’époque, des réclames publicitaires, et des bandes-annonces d’alors.

Le film Le grand chef, distribué par Coin de Mire Cinéma, est disponible en Digibook - Blu-ray + DVD + Livret, Collection La Séance, Restautation HD par Studiocanal avec la participation du CNC, dans les meilleurs bacs depuis le 10 septembre 2021. Il est proposé en version sous-titrée pour sourds et malentendants et en audiodescription. Dans les suppléments, Film complet en version colorisée (SD), Actualités Pathé d’époque (HD), Réclames publicitaires d’époque, Bandes-annonces d’époque, Bandes-annonces de la collection « La Séance ».

3 étoiles

Partager cet article
Repost0

commentaires