Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 octobre 2021 3 13 /10 /octobre /2021 13:47

Un grand merci à Coin de Mire Cinéma pour m’avoir permis de découvrir ce très beau polar dramatique sorti en 1969, réalisé  par José Giovanni, d’après le roman The last know adress de Joseph Harrington, pour une intrigue plus un drame psychologique émouvant qu’un policier classique.

Marceau Léonetti, policier efficace et rude, ne connaît que son métier. Commissaire adjoint à la brigade criminelle de Paris, il est muté dans un commissariat de quartier suite à l’arrestation d’un chauffard ivre, fils d’un grand avocat. On lui assigne une jeune assistante, Jeanne Dumas, qui a résolu de se vouer au social et qui croit dans le but réformateur de la Police. Un jour Marceau et Jeanne sont chargés de retrouver un certain Martin dont le témoignage dans une affaire criminelle est primordial pour détruire l’alibi de l’accusé Soramon, un caïd de la place. Marceau a vite compris qu’on leur a confié là une tâche impossible.

Un film très émouvant narré dans une ambiance délétère sur une enquête policière à la recherche d’un témoin que l’on abandonne ensuite à son sort. Un film tourné dans le quartier de la Glacière de mon enfance et dans mon école Wurtz cette même année qui me touche d’autant plus. Intelligeament menée, la réalisation condronte des caractères opposés entre un vieux briscard déhumanisé et une jeune policière en un temps où la machisme plus violent qu'aujourd’hui, espère voir des mentalités changer, notamment sur la protection des témoins et la complémentarité dans la police. Plus que l’intrigue, plus la narration, le jeu de la caméra, la mise en scène et le jeu des interprètes donne tout son sens à l’ambiance et à l’émotion.

Avec les excellents Lino Ventura, Marlène Jobert et Michel Constantin, Jean Sobieski, Philippe March, la jeune Bianca Saury, Paul Crauchet, Alain Mottet, Béatrice Arnac, Guy Héron, Monique Melinand, Marcel Peres, Albert Dagnant, Hervé Sand, Raymond Meunier, Frédéric Santaya, Germaine Delbat, Robert Favard,  et Mathilde Ceccarelli.

C’est avec un immense plaisir que Coin de Mire Cinéma nous offre une nouvelle fournée de six films avec Chiens perdus sans collier, Dernier domicile connu, Gas-oil, Le grand chef, Le rapace et Train d'enfer. Cette superbe édition est sous form de Digibook Édition collector limitée à 3 000 exemplaires et numérotée - Blu-ray + DVD + Un livret de 24 pages reproduisant des documents d’époque + 10 reproductions de photos d’exploitations (14,5 x 11,5 cm) + La reproduction de l’affiche d’époque (29 x 23 cm), par un éditeur passionné de qualité, Coin de Mire Cinéma, qui nous offre l’amour du septième Art avec les images et le son de très haute qualité, agrémenté des actualités Pathé d’époque, des réclames publicitaires, et des bandes-annonces d’alors.

Le film Dernier domicile connu, distribué par Coin de Mire Cinéma, est disponible en Digibook - Blu-ray + DVD + Livret, Collection La Séance, Nouvelle restauration 4K à partir du négatif original par Studiocanal avec la participation du CNC et de Coin de Mire Cinéma Nouveau master 4K inédit, dans les meilleurs bacs depuis le 10 septembre 2021. Il est proposé en version sous-titrée pour sourds et malentendants et en audiodescription. Dans les suppléments, Présentation du film par Julien Comelli, Entretien exclusif de Zazie Giovanni, Actualités Pathé d’époque, Réclames publicitaires d’époque, Bande-annonce et Bandes-annonces de la collection « La séance ».

3 étoiles

Partager cet article
Repost0

commentaires