Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 octobre 2021 4 28 /10 /octobre /2021 10:03

Un grand merci à Sidonis Calysta pour m’avoir permis de découvrir cette dramatique sociétale sortie en 1946, réalisée par Jean Renoir, d’après le roman Journal d'une femme de chambre d’Octave Mirbeau et la pièce de théâtre d’André de Lorde contant la vie vie difficile d’une domestique.

1885, Célestine, une femme de chambre, est engagée dans le château des Lanlaire, en Normandie. Elle va découvrir une maison et une famille pleines de secrets et de zones d’ombre. Les Lanlaire ne vivent que pour leur fils Georges, gravement malade. Il s’éprend de Célestine, mais Joseph, le valet de chambre, également amoureux de la jeune femme, essaie de contrecarrer ses plans et souhaite en faire sa complice de vol.

Une des quatre adaptations cinématographiques du roman, sans compter au théâtre, Jean Renoir apporte sa touche sur cette très sombre intrigue à la sauce fantaisie romantique avec une légèreté presque comique. En effet, le film est enlevé avec cette domestique qui s’affirme face à ses maîtres de maison et son regard de son humble niveau. Par ce roman, Octave Mirbeau tentait de révéler la situation des personnels de maison face à la bourgeoisie qui, des siècles durant a été des plus effroyables. Du reste Célestine et Joseph sont beaucoup plus horribles dans le roman.

Au service de leurs maîtres, les domestiques étaient attachés à vie, mal payés, mal traités et vivant dans des conditions odieuses, sans congés, sans jour de repos selon la règle imposée par le Manuel complet des domestiques, mal logés, maltraités, sans oublier les abus sexuels et de se retrouver enceinte sur le trottoir. Il était de bon ton pour les bourgeois même les plus désargentés d’avoir ses employés de maison. La réalisation, bien que légère avec une Célestine ambitieuse, permet de mesurer ses conditions de travail entre le mari et le valet, la femme et le fils, le valet et le vieux sadique capitaine de leur voisin aux tentations diverses en manipulations sur la jeune femme.

Avec Paulette Goddard et Burgess Meredith, Hurd Hatfield et Francis Lederer, Judith Anderson, Florence Bates et Irene Ryan, Reginald Owen et Almira Sessions, Egon Brecher et Sumner Getchell, Ben Hall et Jack Perry, Joe Ploski et Harry Semels.

Le film Le journal d'une femme de chambre, issur de la Collection Polar / Thriller, distribué par Sidonis Calysta et sa page Facebook, Édition Collector Blu-ray + DVD + Livre de Pascal Merigeau et Charlotte Garson, est disponible depuis le 24 août 2021. Il est proposé en version originale anglaise sous-titrée français, et audio français. Dans les suppléments, Présentation Bertrand Tavernier et Jean François Rauger, Documentaire Jean Renoir.

3 étoiles

Partager cet article
Repost0

commentaires