Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 mai 2022 7 08 /05 /mai /2022 09:21

Un grand merci à Coin de Mire Cinéma pour m’avoir permis de découvrir cette sympathique comédie dramatique sortie en 1964, réalisée par Maurice Delbez, d’après le roman Alain et le nègre de Robert Sabatier, pour une plongée dans le Paris disparu des années soixante.

1960, Ménilmontant. Dans une épicerie buvette de la rue des cascades, Hélène la patronne vit seule avec son fils de dix ans, Alain, un véritable « gosse de la butte ». Un jour Hélène s’éprend de Vincent, un homme visiblement beaucoup plus jeune qu’elle et noir. Alain le déteste pour sa couleur et sa différence. Vincent tente alors de sortir l’enfant de son quartier. Il l’emmène dans les salles de boxe, lui fait découvrir Paris et les cabarets où jouent ses amis. Alain est définitivement conquis au grand étonnement de ses camarades de classe.

Un très beau film sur les différences vues par un petit garçon des années soixante alors que l’immigration non européenne n’était oas encore  aussi importante et visible aujourd’hui. Je me souviens que début des années soixante dix, au même âge d’Alain, il y avait un ou deux élèves de couleur, mais aucune remarques désobligeantes entre nous comme dans le film. Cela ne nous semblait pas important. Un beau film qui nous restitue une époque et un Paris d’un autre monde disparu. Ces rues, ces voitures, cette mode ou encore cette gouaille.

Cependant, au-delà de la relation interraciale que se joue l’intrigue, mais dans la vie des gosses dans le quartier de Belleville avec les jeux et les réflexions de gamins de dix ans et l’éveil aux sentiments avec la petite Thérèse et e premier bisou d’Alain. Je me suis beaucoup amusé à vivre le film comme j’avais beaucoup aimé le roman biopic de Robert Sabatier sur son enfance et sa mère Une belle plongée dans le Paris d’hier.

C’est avec un immense plaisir que Coin de Mire Cinéma nous offre une nouvelle fournée de six films avec Charmants garçons, Les liaisons dangereuses, Chère Louise, Le ciel sur la tête, La roue, Rue des cascades (Un gosse de la butte). Cette superbe édition est sous forme de Digibook Édition collector limitée à 3 000 exemplaires et numérotée - Blu-ray + DVD + Un livret de 24 pages reproduisant des documents d’époque + 10 reproductions de photos d’exploitations (14,5 x 11,5 cm) + La reproduction de l’affiche d’époque (29 x 23 cm), par un éditeur passionné de qualité, Coin de Mire Cinéma, qui nous offre l’amour du septième Art avec les images et le son de très haute qualité, agrémenté des actualités Pathé d’époque, des réclames publicitaires, et des bandes-annonces d’alors.

Avec Madeleine Robinson, le jeune Daniel Jacquinot et Serge Nubret, René Lefèvre, Lucienne Bogaert, Suzanne Gabriello, les jeunes Roland Demongeot, Erick Barukh, Serge Srour, Dominique Lartigue et la jeune Christine Simon, François Jouffa, Marie-Rose Villedieu et Jean-Jacques Steen, Joseph Cottin, Seigneur et François Dalou, Sammy Assié, Philippe Auber et Daniel Kamwa, Georges Trime, Nanette Maya, Alain Belmondo et Eric Berne.

Le film Rue des cascades (Un gosse de la butte), distribué par Coin de Mire Cinéma, est disponible en Digibook - Blu-ray + DVD + Livret, Nouvelle restautation 4K à partir du négatif original par SND (groupe M6) avec la participation du CNC, des contributeurs de Celluloid Angels et du Forum des Images de la ville de Paris, dans les meilleurs bacs depuis le 18 mars 2022. Il est proposé en version sous-titrée pour sourds et malentendants et en audiodescription. Dans les suppléments, Retour sur Rue des cascades , Entretiens avec Maurice Delbez, Actualités Pathé d’époque, Réclames publicitaires d’époque, Bandes-annonces d’époque, Bandes-annonces de la collection La Séance.

3 étoiles

Partager cet article
Repost0

commentaires