Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 08:53

L’oppression nous prend aux tripes dès les premières images et ne nous lâchera plus jusqu’à la fin. Non que l’histoire soit d’une très grande originalité, mais elle est filmée avec une redoutable efficacité aux images épurées, doublée d’une interprétation extraordinaire qui m’a littéralement envouté. En un tel rôle, Noomi Rapace, magnifiquement belle, vient de reléguer Lisbeth Salander dans les cartons archives. Cette Anna m’a perturbé au plus haut point, avec ses regards, ses expressions et son intonation de voix qui sans cesse nous trouble. Elle nous donne envie de la prendre dans nos bras pour la rassurer et la consoler, et envie de fuir le danger qu’on sent venir sans jamais savoir venant par qui. Balloter ainsi entre vérité et mensonge, réalité ou délire, qui est qui et quoi, pourquoi et comment, a été un pur délice. Le jeune Kristoffer Joner ne nous aide pas dans tout ça, avec beaucoup de talent impressionnant, que Vetle Qvenild Werring, excellent également, serait notre témoin égaré. J’ai beaucoup aimé !

4 étoiles

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
Pareil ! :)
Répondre

Présentation

Compteur

Notations

Notation

Catégories

Liens