Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 16:33

Que retenir de ce film ? Encore un de ces exercices d’une rare violence pour de la violence inouïe et d’une cruauté sadique, qui jamais ne m’a donner raison d’en jouir. Aucun des protagonistes n’est sympathique, tous étant des bêtes malfaisantes, assoiffés de sang, de mort et de douleur. Décidément, ces temps-ci les films sont à la gloire du meurtre et de l’humiliation montrée sous toutes ses formes, avec force détail dans d’une complicité meurtrière. Rien que Killer joe, Paperboy, ou Maniac, en sont des exemples divers et vairés mais toujours avec le même regard pernicieux. Mais plus que tout, c’est d’une extrême longueur à n’en plus finir, dont il y a une grosse heure entière en trop. L’histoire et naze, se voulant dans le style de Robert Rodriguez , l’humour et l’efficacité en moins, le glauque en plus. En aparté, le KKK n’a été créé qu’après la fin de la guerre. Pour ma part je me très suis vite et trop longuement ennuyé et les massacres ne m’ont pas fait rire, les violences m’ont donné la gerbe, et je n’avais qu’une hâte, c’est de voir apparaitre The end. Encore donc un de ces films qui m’a profondément gavé. Je reconnais cependant la qualité de la réalisation, les références et clins d’œil, et surtout le talent des interprètes. Ainsi, Jamie Foxx (Comment tuer son boss ?) est une fois de plus excellentissime, à l’image de Christoph Waltz (The green hornet) extraordinaire, face à un Leonardo DiCaprio (J. Edgar) juste époustouflant. La très belle Kerry Washington (Mille mots) a un rôle trop court pour imposer son jeu, et Samuel L. Jackson (The spirit) est absolument divin.

1 étoile

Partager cet article
Repost0

commentaires

Platinoch 03/02/2013 20:13

Je suis aussi plutôt en désaccord avec toi. Même si je reconnais que ce Django n'est pas le meilleur de QT. Pour autant, il faut le prendre pour ce qu'il est, une parodie hommage aux westerns
spaghetti de Corbucci et de Leone. Et dans ces films, la réalité historique n'était pas me semble-t-il la priorité numéro 1. Pour autant, QT n'a pas tout à fait le talent de dialoguiste d'un Sergio
Leone, ce qui plombe un peu son film sur la durée. Après, la violence, délibérément grotesque, est très Tarantinesque et ne m'a en rien choqué. Mention spéciale pour C. Waltz que j'ai trouvé
vraiment génial dans son rôle.

Ashen 30/01/2013 13:46

Enfin en ce qui concerne le KKK il est certes ne après la guerre mais il n'y a pas de raison pour aire une allusion aux potentiels prémices ! Surtout que cette scène est d'ores et déjà une scène
culte !

Ashen 30/01/2013 13:21

Je suis en profond désaccord avec toi et je trouve ta note finale très sévère ! En effet le jeu des acteurs est divin avec un Christoph Waltz époustouflant, un DiCaprio qui n'a pas d'égal et un
Samuel L.Jackson incroyable. Rien que pour cela tu pourrais revoir ta copie. Ensuite je trouve que rien n'est à enlever !! Toutes les scènes sont bien amenées et ont leur importance ! Si tu n'es
pas prêt a voir un film de 2h45 n'y va pas !! Enfin pour ce qui est de la violence on trouve des scènes d'une incroyable violence (chien, combat de negres...) mais Tarantino regarde la vérité et la
violence en face et c'est certes dérangeant mais puissant et nouveau pour lui qui tourne souvent la violence en ridicule, technique toujours utilisée par Mister.T. Ce film est un renouveau
extraordinaire pour notre cinéaste bedaineux comparé à son pâle Inglorious B.

Le génie est bien la, ça ne fait aucun doute. Dommage que tu n'es pas su en profiter