Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 14:33

Dans un premier temps, j’ai eu un peu de mal à m’imprégner de l’atmosphère particulière de ce Tim Burton. Et puis, lentement mais sûrement, avec le recul j’avoue que finalement j’ai beaucoup aimé. Le style du film est en effet bien différent de l’univers Burtonien auquel on est habitué, mais correspond à ce qui se faisait dans les années 30. S’agissant de la vraie vie du cinéaste Ed Wood que je ne connaissais pas, et non d’un personnage issu de l’imaginaire de Burton, ce biopic s’avère instructif et même passionnant. De voir comment Ed Wod a pu faire des films avec autant des bouts de ficelles, mais surtout avec une telle passion, fussent-ils hors canon de l’époque est génial. Plus que ça, c’est de nous montrer sa personnalité de pseudo travesti dans sa vie et dans ses films (Glen ou Glenda) en rapport avec sa vie était osé pour l’époque. La réalisation est vive, trop parfois, mais pleine d’humour, d’émotion et d’humanité. Et ce, avec un superbe casting. Johnny Depp est excellent de passion et de folie tendre. Martin Landau, que j’aime beaucoup, est sublime. Sarah Jessica Parker est bien plus brillante que dans certaines de ses grosses productions. Patricia Arquette avant Medium, et notre Drusilla Juliet Landau, sont très convaincantes. Merci à Robin de me l’avoir fait découvrir.

3 étoiles

Partager cet article
Repost0

commentaires