Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 07:16

J’ai été véritablement pris aux tripes avec cette très belle comédie dramatique. J’ai tellement adoré que je n’ai pas vu les deux heures trente passer. L’histoire de cette jeune veuve qui décide de s’installer avec son fils dans la ville natale de son époux, va vivre une nouvelle et terrible épreuve. Elle tente de se réfugier et de trouver du réconfort dans le temple protestant de la ville et de se reconstruire. Dès le début du film, une angoisse perceptible nous prend et ne nous lâche pas. Nous souffrons avec elle, qui garde toute sa douleur, sans jamais l’extérioriser, sauf dans cette révolte finale. C’est excellemment filmé, avec un jeu de caméra qui nous met dans la situation de spectateur impuissant et malaisé. Le jeu des acteurs est incroyablement talentueux. Tout repose sur les épaules de Jeon Do-Yeon (The Housemaid) dont le festival de Cannes 2007 lui a remis le prix d'interprétation féminine, largement mérité. Song Kang-Ho, (Memories of Murder, The Host ou Sympathy for Mr. Vengeance) est tout simplement extraordinaire. Un film à voir et revoir.

4 étoiles 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
La journée Lee Chang-Dong !

Effectivement, le film prend aux tripes et est émaillé de scènes très fortes. Mais tout ce qui se passe sur l'écran est tellement intolérable que le réalisateur est obligé d'adopter une distance
pour ne pas tomber dans le pathos (et il n'y tombe pas, donc c'est réussi), faisant preuve d'une cruauté non dénuée d'ironie. Du coup, en tant que spectateur, ça m'a laissé un peu en dehors,
surtout que ça dure assez longtemps dans mon souvenir.

Mais c'est quand même un film très intéressant de la part de ce cinéaste atypique, qui n'a décidément pas peur des tabous.
Répondre