Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 21:06

Toujours dans le cadre de la 9ème édition de l’opération « un dvd pour une critique » par Cinetrafic, j’ai eu la très belle surprise de découvrir ce superbe film de Leïla Kilani, une belle réalisatrice talentueuse.

Excellent film que j’ai beaucoup aimé. Grace à Leïla Kilani, c’est une vision résolument plus moderne et sans nul doute plus proche de la réalité marocaine qui nous est offerte. Sous forme de mélange entre documentaire et fiction, l’histoire prenante et passionnante, nous entraine dans le quotidien de quatre jeunes filles de vingt ans entre boulot et délinquance. Cette plongée dans l’univers de ces ouvrières est riche d’enseignement sur une société en mutation, pleine d’émotion, de tendresse, de douleurs mais aussi chargée d’espérance pour un futur à espérer bien meilleur. Réalisé un peu avant le printemps arabe qui a secoué le Maghreb ces deux dernières années, il se révèle ici dans toute sa force et sa complexité, ses malaises et ses injustices, ses envies et ses revendications. Ces jeunes femmes, livrées à elle-même, entre un travail harassant le jour, se réinventent la nuit dans divers activités, principalement de survie mais surtout de vraie vie à elles. Il est très intéressant de découvrir les rivalités entre les ouvrières crevettes, mieux payées mais moins considérées par les odeurs de poisson qui collent à la peau, et les ouvrières textiles, statut plus enviable et moins mal connoté. Elles sont quatre à nous entrainer dans leur univers, avec leur langage, leurs codes, leurs complicités et les trahisons. Sincèrement, je les ai aimé, ces filles de Casablanca dans cette ville de Tanger, qui se cherchent et se trouvent dans un Maroc bien différent des radicaux. J’ai vu en elles nos grand-mères ouvrières, avec les mêmes revendications, leurs mêmes révoltes et combats sourds et violents. Elles sont celles qui doivent faire sortir leur pays de l’obscurantisme social et religieux, moral et politique comme économique. Elles me parlent et j’entends leurs cris. J’espère ne pas être le seul, même si j’ai peur pour elles. Mon affection est grande pour ces femmes, pour ces ouvrières que la réalisatrice, par son extraordinaire enthousiasme et son cri, force l’envie de les écouter. Désormais, je ne pourrais plus manger de crevettes décortiquées sans avoir une pensés émue pour toutes ces femmes qui travaillent si dur dans le froid à les éplucher à des cadences épuisantes et des odeurs tenaces. Je me souviens que le film Marock avait apporté une autre vision différente du Maroc, moderne aussi, mais du point de vue d’une jeune bourgeoise. La réalisation est vive et flamboyante, avec cette énergie des papillons de nuit, qui n’ont que peu de temps pour profiter de la lumière de la nuit, enfermées qu’elles sont le jour sans profiter du soleil de la vie. J’ai trouvé ces actrices d’exceptionnelles convictions et de crédibilité. Touchantes, agaçantes, émouvantes et drôles aussi, elles ont su me toucher. Ainsi, j’espère que nous aurons la chance de revoir très vite Soufia Issami formidablement marquante, de Mouna Bahmad, bourrée de talent et de Nouzha Akel et Sara Betioui tout aussi belles que convaincantes. Que le Maroc ne perde pas l’occasion de mettre en avant sa jeunesse et ses talents, actrices et réalisatrice, comme ses ouvrières.

Le film Sur la planche de Leïla Kilani, distribué par Epicentre films, est disponible depuis le 5 février 2013 en DVD. Il est proposé en version originale arabe sous titrée français. Les bonus sont riches et passionnants. Ainsi, un entretien avec la réalisatrice, qui en plus d’être belle, est pleine de vie et d’énergie. Passionnante et passionnée, elle nous donne un maximum d’information sur l’idée de ce film à partir d’un fait divers et la féminisation de la criminalité, sur le casting et sur le tournage. Un reportage sur l’avant première au MK2 Beaubourg complète le dvd, ainsi qu’une galerie photos du film très sympa.

Découvrez d’autres films sur Cinetrafic dans des catégories aussi diverses et variées que film 2011 ou bien bandes annonces.

Un grand merci à Cinetrafic et ses partenaires pour me faire partager leurs découvertes.

4 étoiles

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

Compteur

Notations

Notation

Catégories

Liens