Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 janvier 2021 3 06 /01 /janvier /2021 14:48

Un grand merci à Coin de Mire Cinéma pour m’avoir permis de découvrir cette dramatique réalisée en 1948 par Christian-Jaque (L'enfer des anges), dans l’adaptation de l’œuvre de Stendhal, sur les pérégrination d’un ambition libertin pris dans la tourmente de l’amour et de la politique qui ne jamais bon ménage.

En 1821, le marquis Fabrice del Dongo quitte Naples où il a terminé ses études ecclésiastiques et arrive à Parme chez sa tante, la duchesse de Sanseverina. Fasciné par Napoléon, Fabrice rêve de grandes actions et d’aventures guerrières, mais, destiné par sa famille à être prélat, il ne fera que multiplier les aventures amoureuses, jusqu’à cette belle actrice Clelia Conti, dont le mari jaloux va tenter de mettre de l’empêcher d’enlever sa femme.

Œuvre enlevée et passionnante qui nous entraîne dans une époque épique que nous avons tous été obligé de lire pour l’école et nous avait parut rébarbatif adolescent avant de le relire adulte, dont on retrouve la trame et l’ambiance échevelée du roman. Ainsi, ce jeune homme ambitieux à la Julien Sorel de Le rouge et le noir du même auteur, cette passion destructrice entre l’ambition et l’amour pour Napoléon, et l’amour des femmes dont une qui sonne le glas. Avec un Gérard Philippe aussi passionné et une Renée Faure aussi marquante, l’intrigue prend tout son sens de folie générale et l’absurdité politique dont Stendhal en fait une sévère critique. Bien que la durée pourrait sembler excessive, elle est avalée par une réalisation échevelée.

Avec Renée Faure et Gérard Philipe, Lucien Coëdel,  Louis Salou, María Casares et Tullio Carminati, Aldo Silvani, Maria Michi et Claudio Gora, Louis Seigner, Mario Gallina et Albert Rémy, Alfredo Anghinelli, Nerio Bernardi et Renato Chiantoni, Emilio Cigoli, Marisa Dees et Attilio Dottesio, Claudio Ermelli, Enrico Glori et Walter Grant, Cosetta Greco, Tina Lattanzi et Achille Majeroni.

Ce film est issu d’une superbe édition en Digibook Édition collector limitée à 3 000 exemplaires et numérotée - Blu-ray + DVD + Un livret de 24 pages reproduisant des documents d’époque + 10 reproductions de photos d’exploitations (14,5 x 11,5 cm) + La reproduction de l’affiche d’époque (29 x 23 cm), par un éditeur passionné de qualité, Coin de Mire Cinéma, qui nous offre l’amour du septième Art avec les images et le son de très haute qualité, agrémenté des actualités Pathé d’époque, des réclames publicitaires, et des bandes-annonces d’alors.

C’est avec un immense plaisir que nous découvrons la nouvelle fournée de 6 films par Le soleil des voyous, La veuve Couderc, Le jardin d'Argenteuil, Le chat, Le mouton à 5 pattes, et La chartreuse de Parme.

Le film La chartreuse de Parme, distribué par Coin de Mire Cinéma, est disponible en Digibook - Blu-ray + DVD + Livret, Collection La Séance, nouvelle restauration 4K à partir du négatif original par TF1 Studio avec la participation du CNC et de OCS, dans les meilleurs bacs depuis le 4 septembre 2020. Il est proposé en version sous-titrée pour sourds et malentendants et en audiodescription. Dans les suppléments, Actualités Pathé d’époque, Réclames publicitaires d’époque, Bande-annonce et Bandes-annonces de la collection « La séance ».

3 étoiles

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2021 3 06 /01 /janvier /2021 14:11

Un grand merci à Coin de Mire Cinéma pour m’avoir permis de découvrir cette dramatique réalisé en 1971 par Pierre Granier-Deferre (), d’après le roman de Georges Simenon, sur les vacheries d’un couple focalisé par un chat.

Julien Bouin a soixante ans. Sa femme Clémence en a cinquante. Il y a vingt-cinq ans, ils se sont mariés et installés dans un charmant pavillon de banlieue ) Courbevois. Le temps a passé. Le pavillon est devenu un point minuscule au milieu de grands ensembles hideux en construction. Une montagne de sous-entendus s’est installée dans le couple. Ils ne peuvent plus vivre ensemble mais sont incapables de se quitter. Julien a reporté toute sa tendresse sur un chat de gouttière, Clémence en est terriblement jalouse.

Une terrible dramatique d’un couple en déliquescence que plus rien ne retient à l’image de la ville de Courbevoie enlaidie par les travaux monstrueux des tours. Un huis clos claustrophobe entre un couple qui ne s’aiment plus et se complet dans leur haine au lieu de se séparer. Toutes les vacheries sont permises et sans limite dans l’autodestruction qui porte l’ambiance délétère à son paroxysme avec le chat, symbole su dernier lien d’affection qui reste. Effroyable partition de deux monstres sacrés du cinéma français qui nous prennent aux tripes sur une fin douloureusement libératrice.

Avec Jean Gabin et Simone Signoret, Annie Cordy et Jacques Rispal, Nicole Desailly, Harry-Max, André Rouyer, Carlo Nell, Yves Barsacq, Florence Haguenauer, Renate Birgo, Ermanno Casanova, Georges Mansart, Isabel del Río.

Ce film est issu d’une superbe édition en Digibook Édition collector limitée à 3 000 exemplaires et numérotée - Blu-ray + DVD + Un livret de 24 pages reproduisant des documents d’époque + 10 reproductions de photos d’exploitations (14,5 x 11,5 cm) + La reproduction de l’affiche d’époque (29 x 23 cm), par un éditeur passionné de qualité, Coin de Mire Cinéma, qui nous offre l’amour du septième Art avec les images et le son de très haute qualité, agrémenté des actualités Pathé d’époque, des réclames publicitaires, et des bandes-annonces d’alors.

C’est avec un immense plaisir que nous découvrons la nouvelle fournée de 6 films par Le soleil des voyous, La veuve Couderc, Le jardin d'Argenteuil, Le chat, Le mouton à 5 pattes, et La chartreuse de Parme.

Le film Le chat, distribué par Coin de Mire Cinéma, est disponible en Digibook - Blu-ray + DVD + Livret, Collection La Séance, nouvelle restauration 4K à partir du négatif original par TF1 Studio avec la participation du CNC et de OCS, dans les meilleurs bacs depuis le 4 septembre 2020. Il est proposé en version sous-titrée pour sourds et malentendants et en audiodescription. Dans les suppléments, Actualités Pathé d’époque, Réclames publicitaires d’époque, Bande-annonce et Bandes-annonces de la collection « La séance ».

3 étoiles

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2021 3 06 /01 /janvier /2021 13:43

Un grand merci à Carlotta pour m’avoir permis de découvrir cette comédie dramatique réalisée en 1957 par Billy Wilder (La grande combine), dans une adaptation du roman Ariane, jeune fille russe, de Claude Anet, sur la liaison entre un vieux libertin et une jeune ingénue.

À Paris, ville de l’amour, légitime ou illégitime, le détective privé Claude Chavasse est spécialisé dans les affaires d’adultère. Sa fille, Ariane, jeune étudiante en violoncelle, est fascinée par son travail et plus particulièrement par le cas du playboy Frank Flannagan aussi vieux que son père Lorsqu’Ariane surprend un client de son père menaçant de tuer Flannagan, elle court prévenir ce dernier du danger qui l’attend. Quand le client jaloux débarque à l’hôtel, il trouve le millionnaire en compagnie d’Ariane et non de sa femme infidèle. Intrigué, Flannagan organise un rendez-vous avec elle le lendemain après-midi.

Une comédie typique de son époque, quelque peu moraliste et hypocrite, avec ces enquêtes d’adultères, plus contre les femmes dans une mentalité machiste qui se révvèle et s'en moque à souhait. Dans les amours à Paris, Billy Wilder ignore dans sa longue énumération en ouverture de film, la communauté LGBT+. L’intrigue, entre un richissime vieux beau libertin et une jeune étudiante naïve sans le sous, se veut une « histoire » d’amour. La fin laisse dubitatif sur un mariage plus sordide que romantique, quand on sait que le naturel reviendra au galop du vieux lardon qui s’en retournera à ses jeunes cailles. Il est plaisant de retrouver ces interprètes, et préférez la version originale sous titrée. La narration est loin du talent du réalisateur. Loin de la comédie, plus proche de la dramatique, ce film vire ovni sur une époque ringardisante de l’après guerre et d’avant la révolution des mentalités qui approchait. Film à découvrir sur une époque particulière où la place de la femme est vue par le regard des hommes et de leur morale… ou immoralité.

Avec Gary Cooper et Audrey Hepburn, Maurice Chevalier, John McGiver, Van Doude et Lise Bourdin, Olga Valéry, Elga Andersen et Claude Ariel,  Jack Ary, Marc Aurian et  Vera Boccadoro, Paul Bonifas et Louis Jourdan.

Le film Ariane, distribué par Carlotta, est disponible dans les meilleurs bacs depuis le 18 novembre 2020 en DVD et Bluray. Il est proposé en version originale sous-titrée français. Dans les suppléments, Ariane, rapports de tournage, voyage dans les archives papier et photos du film par N.T. Binh, cinéaste, critique de cinéma et journaliste, Au fil d’Ariane, genèse du film, influences de Billy Wilder et analyse des scènes coupées par N.T. Binh, La complicité magnifique : Hubert de Givenchy évoque sa rencontre avec Audrey Hepburn et leur collaboration.

2 étoiles

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2021 1 04 /01 /janvier /2021 17:15

Un grand merci à Carlotta pour m’avoir permis de découvrir ce XXX réalisé en 2003 par Claude Chabrol, concluait sa trilogie de femmes meurtrière.

Après quatre ans aux États-Unis, François Vasseur rentre dans la maison familiale Bordelaise, Il retrouve son père Gérard, remarié avec son ex-belle-sœur Anne Charpin-Vasseur, candidate aux élections municipales, mère de Michèle. François est amoureux de sa cousine. Cependant, un tract salit la candidate. Michèle soupçonne Gérard d’être l'auteur contre son épouse. Se révèle un crime commis par la vieille Tante Line durant la Seconde Guerre mondiale durant la collaboration,

Chronique et critique de la bourgeoisie, Chabrol nous gratine d’une famille tuyau de poil aux relations charnelles entre frère et sœur, cousin et cousine, sur fond de collaboration et résistance, de lettre du corbeau en révélations mystérieuses et meurtres. On y retrouve ses actrices préférées, pour un récit plein de secrets de familles, de suspens et de rebondissements. Comme à son habitude, Chabrol écorne une société qu’il honni bien qu’il en fasse partie, et sa vision des femmes bien particulières. Plus que l’intrigue, c’est une fois de plus l’ambiance délétère qui s’impose, sur une mise en scène excellente et le jeu des interprète. Ainsi, lors d’une élection locale, des révélations surgissent quelque peu immorales en des liens inattendues, tout en évitant les vagues rumeurs.

Avec Nathalie Baye, Benoît Magimel, Suzanne Flon, Bernard Le Coq et Mélanie Doutey, Thomas Chabrol, Henri Attal, Kevin Ahyi et Françoise Bertin, Jérôme Bertin et Caroline Baehr, Didier Bénureau, Yvon Crenn, Michèle Dascain et Jean-Marc Druet.

 

Ce film est issu du Coffret Claude Chabrol - Suspense au féminin : L'Enfer + La cérémonie + Rien ne va plus + Merci pour le chocolat + La Fleur du mal.

Le film La fleur du mal, distribué par Carlotta, est disponible dans les meilleurs bacs depuis le 4 novembre 2020 en DVD et Bluray en version restauré 4K. Il est proposé en version originale sous-titrée français. Dans les suppléments, Présentations du film par Joël Magny, Film commentées par Claude Chabrol.

2 étoiles

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2020 3 30 /12 /décembre /2020 10:04

Un grand merci à Artus Films pour m’avoir permis de découvrir ce film policier réalisé en 1972 par Stefano Vanzina -Steno-,qui nous révèle toutes les facettes sombres de la politique policière de l'Italie des annéeset violentes à travers un policier intégre.

Rome, la corruption a gangrené toutes les institutions. Le commissaire Bertone tente malgré tout de faire son travail correctement. Alors qu’il recherche deux voyous ayant assassiné un joaillier après un braquage, il retrouve l’un d’eux, mort, au bord du canal. Son complice Michele Settecamini court toujours avec une jeune otage Anna Maria Sprovieri. Avec l'aide de la journaliste Sandra, Bertone va peu à peu découvrir qu’un groupe armé a entrepris de faire justice sur les malfrats libérés par une justice trop laxiste.

Un excellent film politico policier qui trouve encore un écho dans l’actualité. Sur une intrigue à priori classique avec un policier dépassé par la recrudescence ‘une délinquance de plus en plus violente, pris en étaux entre la presse et le procureur, entre le besoin de résultats et celui de ne pas faire trop de vagues sur fond de corruption, l’originalité arrive avec ce groupuscule de policiers d’extrême droite qui décide de s’octroyer le droit de peine de mort dans un pays qui l’a supprimer pour éliminer les assassins qui profitent d’avocats et de failles dans les lois qui les font ressortir aussitôt de prison. Un scénario exemplaire avec un policier exemplaire qui fait front aux extrêmes dans le respect de la loi. Une trame qui sera reprise dans le deuxième opus de l’inspecteur Harry Callahan. Haletant, inquiétant et passionnant, ce film nous tient en haleine de bout en bout, reflète la société italienne des années sombres entre les mafias virulentes, la délinquance violente et les attentats sanglants des extrêmes droites et extrêmes gauches.

Avec les excellents Enrico Maria Salerno et Mariangela Melato, Mario Adorf, Franco Fabrizi, Cyril Cusack et Laura Belli, Jürgen Drews, Corrado Gaipa et Giorgio Piazza, Ezio Sancrotti, Piero Tiberi, Diego Reggente et Ada Pometti, Sergio Serafini, Fortunato Cecilia et Ferdinando Murolo, Gianfranco Barra et Romualdo Buzzanca, Giovanna di Vita, Rosemarie Lindt et Riccardo Mangano, Franco Meroni, Corrado Solari et Gianni Solaro, Franz von Treuberg, Alfonso Giganti, Valentino Macchi et Giuseppe Marrocco, Romano Milani et Aldo Rendine.

Le film Société anonyme anti-crime, dans la collection Polar, distribué par Artus Films, est disponible dans les meilleurs bacs dès le 5 janvier 2021 en DVD boîtier DigiPack. Il est proposé en version originale italienne sous-titrée français, et audio français. Dans les suppléments, présentation du film par Emmanuel Le Gagne..

3 étoiles

 

Partager cet article
Repost0
29 décembre 2020 2 29 /12 /décembre /2020 14:45

Un grand merci à Coin de Mire Cinéma pour m’avoir permis de découvrir ce polar réalisé en 1967 par Jean Delannoy (Maigret et l'affaire Saint-Fiacre), d'après le roman The action man de J.M. Flynn, sur un bon coup de rêve, peut-être l’affaire de trop.

Denis Farrand est un homme tranquille et riche, propriétaire d’un café tenu par Betty, d’un garage et d’une auberge luxueuse. Il jouit de la considération générale de la ville. Pourtant dans sa jeunesse, il était Denis « le fignoleur », un truand rusé et audacieux. Pour l’amour de Marie-Jeanne qu’il a épousée, il s’est rangé définitivement. En face de son bar, se trouve une banque. Toutes les fins de mois, lorsque Denis reste pour faire ses comptes, il peut voir le convoi qui vient chercher l’importante  paye. Alors Denis rêve d’un coup qu’il aurait monté dans sa jeunesse, quand réapparait son ami Jim Beckley.

Un polar bien ficelé et plein de surprises, autour de l’éternel Gabin. Ainsi se construit la machination d’un coup bien pensé et huilé à la perfection pour un braquage culoté exécuté de main de maître, mais qui grippe sans doute par trop de gourmandise et trop d’audace ou de confiance. Loin d’un Maigret ou d’un Colombo, k’intriugue se suit avec intérêt tant tout parait trop simple et qu’on se demande d’où va surgir le hic inattendu. Une belle réalisation servie par un distribution sans faille.

Avec Jean Gabin et Robert Stack, Margaret Lee et Jean Topart, Suzanne Flon, Walter Giller, Lucienne Bogaert et Georges Aminel, Albert Michel, Henri Coutet et Bernard Musson, Pierre Koulak et Mino Doro, Bob Ingarao,  Carlo Nell et Pierre Moncorbier.

Ce film est issu d’une superbe édition en Digibook Édition collector limitée à 3 000 exemplaires et numérotée - Blu-ray + DVD + Un livret de 24 pages reproduisant des documents d’époque + 10 reproductions de photos d’exploitations (14,5 x 11,5 cm) + La reproduction de l’affiche d’époque (29 x 23 cm), par un éditeur passionné de qualité, Coin de Mire Cinéma, qui nous offre l’amour du septième Art avec les images et le son de très haute qualité, agrémenté des actualités Pathé d’époque, des réclames publicitaires, et des bandes-annonces d’alors.

C’est avec un immense plaisir que nous découvrons la nouvelle fournée de 6 films par Le soleil des voyous, La veuve Couderc, Le jardin d'Argenteuil, Le chat, Le mouton à 5 pattes, et La chartreuse de Parme.

Le film Le soleil des voyous, distribué par Coin de Mire Cinéma, est disponible en Digibook - Blu-ray + DVD + Livret, Collection La Séance, Restauration HD à partir du négatif original par Studiocanal, avec le CNC, dans les meilleurs bacs depuis le 4 septembre 2020. Il est proposé en version sous-titrée pour sourds et malentendants et en audiodescription. Dans les suppléments, Actualités Pathé d’époque, Réclames publicitaires d’époque, Bande-annonce et Bandes-annonces de la collection « La séance ».

2 étoiles

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2020 7 27 /12 /décembre /2020 10:44

Un grand merci à Coin de Mire Cinéma pour m’avoir permis de découvrir cette très sympathique comédie réalisée en 1954 par Henri Verneuil (Maxime), qui, à partir de différents textes, met en scène Fernandel danns six roles et fait la part belle de son talent.

Afin de relancer le tourisme local, la petite commune de Trézignan décide d'organiser une grande fête pour célébrer les 40 ans des quintuplés nés jadis dans le village, même si leur père, Édouard Saint-Forget, n'a pas vraiment envie de les revoir. Leur parrain, le docteur Marius Bolène, est chargé de les retrouver même au bout du monde et de convaincre les cinq fils qui ont chacun un caractère et une vie bien particulière afin que ceux-ci participent à la fête. Il retrouve Alain, un riche esthéticien, Désiré, laveur de carreaux, Étienne le loup de mer, Bernard le journaliste, et l’abbé Charles.

Une bien sympathique comédie dans laquelle Fernandel faisait montre de son talent en endossant six personnages différents, pour des successions de gags et de répliques et de bonnes surprises, autant celle du prêtre que de l’accouchement final. Je me suis bien amusé à cet humour bon enfant, parfois trop étiré mais en définitive rigolo. Des intrigues différentes qui se rejoignent en une conclusion réussie. L’occasion aussi de seconds rôles d’une distribution chorale et de nous plonger une époque charnière des années cinquante.

Avec Fernandel, Édouard Delmont, Louis de Funès et Noël Roquevert, Françoise Arnoul et Georges Chamarat, Denise Grey et Andrex, Michel Ardan, Edmond Ardisson et Jocelyne Bressy, José Casa, Paulette Dubost et Micheline Gary, Alinda Kristensen, Lolita López, Yette Lucas, et la petite Yannick Malloire.

Ce film est issu d’une superbe édition en Digibook Édition collector limitée à 3 000 exemplaires et numérotée - Blu-ray + DVD + Un livret de 24 pages reproduisant des documents d’époque + 10 reproductions de photos d’exploitations (14,5 x 11,5 cm) + La reproduction de l’affiche d’époque (29 x 23 cm), par un éditeur passionné de qualité, Coin de Mire Cinéma, qui nous offre l’amour du septième Art avec les images et le son de très haute qualité, agrémenté des actualités Pathé d’époque, des réclames publicitaires, et des bandes-annonces d’alors.

C’est avec un immense plaisir que nous découvrons la nouvelle fournée de 6 films par Le soleil des voyous, La veuve Couderc, Le jardin d'Argenteuil, Le chat, Le mouton à 5 pattes, et La chartreuse de Parme.

Le film Le mouton à 5 pattes, distribué par Coin de Mire Cinéma, est disponible en Digibook - Blu-ray + DVD + Livret, Collection La Séance, Restauration 4K à partir du négatif original par TF1 Studio et Coin de Mire Cinéma, avec le CNC, dans les meilleurs bacs depuis le 4 septembre 2020. Il est proposé en version sous-titrée pour sourds et malentendants et en audiodescription. Dans les suppléments, Actualités Pathé d’époque, Réclames publicitaires d’époque, Bande-annonce et Bandes-annonces de la collection « La séance ».

3 étoiles

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2020 7 27 /12 /décembre /2020 10:14

Un grand merci à Carlotta pour m’avoir permis de découvrir cette dramatique réalisée en 1971 par Claude Chabrol (Merci pour le chocolat), d'après le roman A judgement in stone de Ruth Rendell, sur un massacre.

Sophie Bonhomme est engagée comme domestique par les Lelièvre, une famille bourgeoise recomposée, Catherine et son fils Gilles, son mari Georges « Gorgo » et sa fille Melinda. La jeune femme timide et introvertie, cache son analphabétisme. Elle se lie d'amitié avec Jeanne Marchal, la postière du bourg. L’une et l’autre ont un passé trouble. Une haine et une jalousie sans limite contre les Lelièvre se monte entre les deux jeunes femmes très proches au passé criminel en failles psychologiques.

Un drame psychologique dans lequel Chabrol tente de nous montrer à première vue une lutte des classes qui n’a pas lieu d’être entre une domestique psychopathe remontée dans la haine par son amie, petite amie ? tout aussi psychologiquement fragile voir plus. Une ambiance délétère s’installe rapidement avec cette jeune femme froide et sans émotion, doublée par la postière bouillonnante de haine et d’émotions incontrôlables, à l’encontre d’une famille tranquille. L’intrigue malaisée sur ce final épouvantable, nous prend aux tripes par les deux femmes qui se remontent mutuellement vers le massacre. L’adaptation du roman s’inspire de l’effroyable affaire Papin, domestiques meurtrières en 1933 de leur patronne et de sa fille.Une intrigue solide par le maître très en verve une fois de plus dans sa mise en scène.

Ce film est issu du Coffret Claude Chabrol - Suspense au féminin : L'Enfer + La cérémonie + Rien ne va plus + Merci pour le chocolat + La Fleur du mal.

Avec Sandrine Bonnaire et Isabelle Huppert, Jacqueline Bisset, Jean-Pierre Cassel, Virginie Ledoyen et Valentin Merlet, Jean-François Perrier, Julien Rochefort, Dominique Frot et Christophe Lemoine, Yves Verhoeven, Mélanie Maudran et Pierre Gondard.

Le film La cérémonie, distribué par Carlotta, est disponible dans les meilleurs bacs depuis le 2 décembre 2020 en DVD. Il est proposé en version originale sous-titrée français. Dans les suppléments, Présentation du film par Joël Magny, La leçon de cinéma de claude chabrol : quatre séquences commentées, Le film du tournage, Entretien avec Isabelle Huppert et Claude Chabrol (1995), entretien avec Caroline Eliacheff, coscénariste du film.

3 étoiles

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2020 7 27 /12 /décembre /2020 09:24

Un grand merci à Carlotta pour m’avoir permis de découvrir cette dramatique britannique réalisée en 2008 par Steve McQueen (12 years a slave), pour son premier long métrage abordait les conditions d’internement des prisonniers politique irlandais, et la longue agonie de Bobby Sands.

Prison de Long Kesh, Irlande du Nord, 1981. Les prisonniers politiques de l’IRA sont incarcérés dans le sinistre Quartier H. Entre mouvements de protestation et répression, détenus et gardiens y vivent un véritable enfer. Bobby Sands, le leader des insurgés, entame une grève de la faim, bien décidé à aller jusqu’au bout.

La pauvre Irlande, occupée depuis treize siècle, aura subit toutes les pires horreurs par l’occupant anglais. Massacres, déportations massifs, esclavage et génocide. Il faudra attendre 1922 après la première guerre mondiale meurtrière pour qu’enfin l’Irlande recouvre la liberté et l’indépendance. Mais la perfide Albion s’est gardé le nord du pays pour son charbon et son acier, et ses colons. Les territoires occupés d’Irlande du nord ont alors vécu l’enfer.

Répressions, arrestations, enlèvements, tortures, massacres, et ce, sous les yeux du monde, sous les yeux de l’Europe dont le royaume uni faisait partie, sans qu’aucune voix ne leur vienne à leur secours jusqu’à ce traité de paix en 1998 qui a mis dos à dos les résistants à la gestapo britannique. Pas de procès de Nuremberg pour les criminels britanniques contre l’humanité, pas de procès à la cours de la Haye pour ces gouvernements dont l’effroyable Margaret Thatcher. Le film relate le combat de ces prisonniers politiques privés de leurs droits par une loi d’exception. Dix députés irlandais vont payer de leur vie par une grève de la faim face à l’intransigeance d’un gouvernement digne d’une dictature, qu’encore aujourd’hui après le Brexit il tente de conserver ce territoire occupé. Un film fort qui montre crûment les positions extrêmes de part et d’autre et le calvaire de la grève de la faim. Mais que l’on ne s’y trompe pas, les britanniques sont seuls responsables de ses actes qui se paiera un jour par la réunification de l’Irlande.

Avec les excellents Michael Fassbender, Liam Cunningham et Stuart Graham, Liam McMahon, Brian Milligan et Lalor Roddy, Laine Megaw, Karen Hassan et Frank McCusker, Helen Madden et Des McAleer, Geoff Gatt, Rory Mullen, Ben Peel et Helena Bereen, Paddy Jenkins, Liam Cunningham, Clarke Billy, Ciaran Flynn et B.J. Hogg.

Le film Hunger, distribué par Carlotta, est disponible dans les meilleurs bacs depuis le 8 septembre 2020 en DVD et Bluray. Il est proposé en version originale sous-titrée français, et audio français. Dans les suppléments, Préface de Philippe Azoury, Analyse de scènes par Philippe Azoury, Le documentaire du film, Entretien avec Steve McQueen, Entretien avec Michael Fassbender, Entretien avec Robin Gutch, Entretien avec Laura Hastings-Smith.

3 étoiles

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2020 6 19 /12 /décembre /2020 09:10

Un grand merci à Artus Films pour m’avoir permis de découvrir ce tgriller rape et violence réalisée en 1977 par Luigi Petrini, pour une spirale dans la violence sans limite de deux fils à papa dégénérés.

Expulsé d’une fête mondaine pour avoir couché avec la fille des propriétaires, le jeune paumé Paolo rencontre Giovanni, le fils rebelle d’un professeur. Sous l’effet de la drogue, les deux amis violent Anna, la fiancée de Giovanni, et tuent la voisine qui voulait intervenir. En fuite, avec la police à leurs trousses, ils décident de prendre un restaurant en otage.

Petit nanar entre Orange mecanic et Rape and revenge, ce délire de deux dégénérés lancés dans une spirale de la violence n’offre en soit que peu d’intérêt tant l’intrigue comme la réalisation se rapproche plus d'un film de série Z. Cependant, le mérite est ailleurs, dans son genre qui a disparu à la fin de sa décennie, de films violents en des viols, tortures et meurtres malaisés dont le cinéma des années soixante dix et quatre vingt nous a gratifié. Dans celui-ci, inspiré d’un fait divers tristement réel, la truculence débilitante trouve sa curiosité et découverte d’un cinéma particulier qui met heureusement mal à l’aise, sans aucun doute pour les interprètes également, élargie le champ des cinéphiles sur un genre spécial à découvrir, d’autant qu’il ne passerait probablement plus aujourd’hui dans nos salles.

Avec Mario Cutini et Marco Marati, Maria Pia Conte, Patricia Pilchard et Mario Bianchi, Maria Francesca, Linda Sini, Edmondo Tieghi et Agnes Kalpagos, Pino Lorin, Piero Mazzinghi et Viviana Polic, Ely Galleani, Selvaggia di Vasco et Daniele Dublino, Franco d'Onofrio, Silvio Klein et Alberto Mandolesi, Anna Zinnemann et Irma Olivero, Emilio Cecca, Georgia Lepore et Gioia Scola.

Le film Opération K, dans la collection Polar, distribué par Artus Films, est disponible dans les meilleurs bacs dès le 5 janvier 2021 en DVD Master 2K restauré. Il est proposé en version originale italienne sous-titrée français, et audio français. Dans les suppléments, Présentation du film par Emmanuel Le Gagne.

2 étoiles

Partager cet article
Repost0