Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2020 2 11 /08 /août /2020 10:39

Un grand merci à Rimini Editions pour m’avoir permis de découvrir cette comédie polar hilarante réalisée en 1990 par John Badham, pour une courses poursuite romanesque échevelée.

Quinze ans plus tôt, Rick Jarmin a témoigné contre Eugene Sorenson et Albert Diggs, deux agents fédéraux corrompus. Depuis, il vit sous une fausse identité. Mais il croise par hasard Marianne Graves, son amour de jeunesse, qui le reconnait. Au même moment, les agents qu’il a fait condamner retrouvent sa trace. Désormais, Rick et Marianne ne sont plus en sécurité.

Une comédie déjantée comme on savait les faire avec humour débridé, riches de cascades et des courses poursuites, des répliques et des gags à la chaine, portés par un brillant duo explosif hilarant. Je me suis beaucoup amusé dans ce délire cocasse qui nous entraîne à travers le pays, entre coups de feu et de baisers amoureux d’une romance qui reprend après quinze ans d’interruption forcée, et aborde la corruption dans la police américaine qui a longtemps gangrenée ses services aux mains des mafias et barons de la drogue, pour se conclure sur une fin délicieuse.

Avec Mel Gibson et Goldie Hawn, David Carradine, Bill Duke et Stephen Tobolowsky, la très belle Joan Severance et Harry Caesar, Jeff Corey, Alex Bruhanski et John Pyper-Ferguson, Clyde Kusatsu, Jackson Davies et Florence Paterson, Tim Healy, Wes Tritter et Lossen Chambers, Ken Camroux-Taylor, Wendy van Riesen et Lesley Ewen.

Le film Comme un oiseau sur la branche, distribué par Rimini Editions, est disponible en DVD et Blu-ray dans les meilleurs bacs depuis le 8 juillet 2020. Il est proposé en version originale anglaise sous-titrée français, et en audio français. Dans les suppléments, un entretien avec Matthieu Rostac, auteur du livre Mel Gibson - Sur la brèche.

3 étoiles

Partager cet article
Repost0
10 août 2020 1 10 /08 /août /2020 07:26

Un grand merci à Condor Entertainment pour m’avoir permis de découvrir ce film fantastique horreur démoniaque mexicain réalisé en 2016 par Guillermo Amoedo, pour un cambriolage aux tournures dramatiques vers un exorcisme qui tourne diaboliquement mal.

En pleine nuit, trois sœurs, Maria, Camila et Ana pénètrent par effraction dans la vaste demeure de José Sánchez-Lermontov, un riche sénateur avec l'intention de la cambrioler. Elles ligotent l’homme et sa femme et font main basse sur l’argent quand elles entendent des cris effrayants provenant du sous-sol. Pétrifiées, elles y découvrent une adolescente, leur fille cadette Tamara, sanglée sur un lit, le corps constellé de marques inquiétantes. Désireuses de la sauver, les trois sœurs la détachent, ignorant tout du lourd secret que cachent ses traits juvéniles. Le cauchemar peut alors commencer.

Une sympathique intrigue de possession diabolique classique d’envoutement et de d’exorcisme qui joue sur les codes habituels qui passionnera le aficionados. C’est joliment réalisé avec une mise en scène Maitreya et impeccablement interprété. Divertissement sans reproche, dont le réalisateur nous octroi des références eux films mythiques du genre en clin d’œil. Si je me suis laissé prendre par l’intrigue et l’ambiance, par l’émotion du sort des trois filles, la chute finale était attendue, comme le déroulé. L’aspect psychologique est privilégié pour se démarquer de la production générale. Ce n’est donc pas l’histoire ou sa mise en scène qu’il faut retenir, mais la qualité des interprètes et le ressenti qui s’en dégage.

Avec les excellentes María Evoli, Vanesa Restrepo, Carla Adell et Gabriela de la Garza, Flavio Medina, Fernando Becerril et Natasha Cubria, Arnoldo Picazzo, Liz Dieppa et Shira Barzilai, Luis Eduardo Reyes et  Pablo Guisa Koestinger, Martha Tenorio et Julián Fidalgo.

Le film L'exorcisme de Tamara, distribué par Condor Entertainment et sa page Facebook, est disponible dans les meilleurs bacs depuis le 31 juillet en VOD, et le 10 août 2020 en DVD & Blu-ray. Il est proposé en version originale sous-titrée français, et en audio français.

2 étoiles

Partager cet article
Repost0
5 août 2020 3 05 /08 /août /2020 15:59

Un grand merci à Gaumont pour m’avoir permis de découvrir ce    réalisé en 1985 par Claude Zidi (Banzaï), pour une plongée dans les coulisses de la fabrique de l’humour.

Paul Martin et François Leroux sont beaux-frères, amis, colocataires et gagmen sans renommée. Mais un jour, l'un des comiques de télévision les plus connus, Gaëtan, qui vient de licencier ses deux gagmen trop vieux et plus assez originaux, se retrouve dans le petit théâtre où Paul et François se produisent sous le nom des Gagsters. Venu pour rencontrer Georges Khorseri, un camarade de Paul et François, il assiste en première partie à leur duo. Séduit par leur style, il les engage. Pour les deux amis, c’est le début de la célébrité, mais de son côté, Gaëtan a du mal à convaincre son épouse, l’acariâtre Jacqueline, qu’il adore son métier d’histrion, car elle le rêve en premier rôle du prestigieux réalisateur Robert Wellson, qui va prochainement tourner son dernier chef d’œuvre près de Paris.

Une comédie douce amère que le difficile métier de comique qui remonte à la nuit des temps, où l’humanité s’est lancé à faire rire ses congénères en toute circonstance. Métier compliqué, savoir faire rire sans franchir les limites imposées par les époques, par le type de spectateurs, choquer pour bousculer les convenances, heurté à bon escient, sans tomber dans l’insulte ou le graveleux. Un exercice qui demande beaucoup de culture, de charisme et de talent en plus d’idées et de renouvellement et d’originalité. Probablement le métier le plus difficile au monde.

Claude Zidi arrive à trouver le ton juste, parfois excessif ou à côté de la plaque pour ses protagonistes qui s’enfoncent, pour restituer ces coulisses impensables quand sur scène nous avons à rire ou être hermétique. Ainsi, des Coluche, Bedos et Desproges, merveilleux comiques de l’insolence qui ont poussés loin la provocation pour faire réfléchir ne passeraient plus aujourd’hui, quand la troupe du Splendide marque encore pour des générations. D’autant plus difficile qu’éphémère. De nombreuses références donnent la réplique à La cage aux folles, ou aux émissions de Stéphane Collaro et Benny hill.

Avec Michel Serrault, Gérard Jugnot et Thierry Lhermitte, Macha Méril, Mathilda May et Coluche, Didier Kaminka, Pierre Tchernia, Ticky Holgado et Maurice Baquet, Pierre Doris, Daniel Laloux et Georges Beller, Pétronille Moss et Carole Jacquinot, Claude Brasseur, Philippe Noiret et Pierre Richard, Olivier Achard, Jacques Giraud et Patrick Blondel.

Le film Les rois du gag, issu de la Collection Gaumont découvertes DVD distribué par Gaumont, est disponible en DVD et Blu-ray dans les meilleurs bacs depuis le 18 mars 2020. Il est proposé en version sous-titrée pour sourds et malentendants.

2 étoiles

Partager cet article
Repost0
5 août 2020 3 05 /08 /août /2020 10:47

Un grand merci à Sidonis Calysta pour m’avoir permis de découvrir ce polar thriller réalisé 1950 par William Dieterle, d’après le roman No escape de Lawrence B. Marcus, sur une vengeance implacable.

Lors d’une partie de poker illégale et truquée par Danny Haley et ses complices Soldier, Barney  et Augie. Arthur Winant perd une importante somme d’argent qu’il avait emprunté. Devant cette catastrophe, il préfère se suicider par pendaison. Sidney, le frère d’Arthur, un psychopathe, recherche alors les trois hommes qu’il rend responsables de cette mort, bien décidé à les tuer. Cependant que Danny mène l’enquête, sa compagne et chanteuse de cabaret, Fran Garland tente de l’agripper, Danny fait la connaissance de Victoria, la veuve pour qui la culpabilité l’assaille. Mais Sidney n’est pas loin.

Un polar psychologique sombre rondement mené dans une ambiance bien délétère. Ainsi, ce naïf et stupide joueur qui se fait rouler par trois tricheurs professionnels, déclenche la haine vengeresse du frérot et l’angoisse mortelle. Une étonnante réaction de la part de la veuve si peu affectée par le terrible drame d’un mari qu’elle n’aimait sans doute plus et prête à se jeter dans les bras d’un inconnu, le responsable de son malheur, mais aussi source de rédemption. Une belle ambiance des années d’après seconde guerre mondiale, pour une intrigue solide d’une mise en scène efficace et sans temps mort.

Avec Charlton Heston et Lizabeth Scott, Viveca Lindfors, Dean Jagger, Don DeFore et Jack Webb, Ed Begley, Harry Morgan, Walter Sande, Mark Keuning, Mike Mazurki, Fred Aldrich, John Bishop, John Breen, Walter Burke, le jeune Hamilton Camp, Jack Carroll et Bill Cartledge, Mike Donovan, Jimmie Dundee et Greta Granstedt.

Le film La main qui venge, distribué par Sidonis Calysta et sa page Facebook, est disponible en DVD dans les meilleurs bacs depuis le 12 mai 2020. Il est proposé en version originale anglaise sous-titrée français. Dans les suppléments, Présentation du film par François Guérif, Présentation du film par Bertrand Tavernier, et Présentation du film par Patrick Brion.

3 étoiles

Partager cet article
Repost0
1 août 2020 6 01 /08 /août /2020 15:33

Un grand merci à Rimini Editions pour m’avoir fait découvrir ce slasher horreur réalisé en 1981 par Tom DeSimone, pour un bizutage qui vire au massacre gore dans une maison hantée.

Lors d'une soirée costumée à l'université, Peter se prépare à initier quatre nouveaux promus à Alpha Sigma Rho. Jeff, Marti, Denise et Seth. Le groupe est contraint de passer la nuit à Garth Manor, un manoir abandonné qui appartenait autrefois à Ramon Garth, qui a assassiné sa femme et trois de ses enfants avant de se pendre, sans que le corps du quatrième enfant, Andrew, n’ait été retrouvé. La légende veut qu'il se cache toujours dans le manoir. Cependant, Peter et deux étudiants: May et Scott, se mettent à les effrayer. Quand May est décapitée. La nuit ne fait que commencer.

Un film d’horreur comme on aimait alors, avec son lot de têtes tranchées, de cris et de sang, de courses poursuites et beaucoup de morts horribles sur des jeunes gens, propre à faire plaisir aux aficionados. C’est rondement mené sans perdre de temps avec la première morte qui arrive tr-s vite et donen le ton. L’intrigue se laisse suivre, bien qu’on se pose des questions sans réponse sans rien vouloir divulgâcher. Sans doute remettre le film dans le contexte de l’époque des productions slasher.

Avec Linda Blair, Vincent van Patten, Peter Barton et Kevin Brophy, Jenny Neumann, Suki Goodwin et Jimmy Sturtevant, Hal Ralston, Hal Ralston, Carey Fox et Ron Gans, Gloria Heilman, Jean Hasselhoff et Nathan L. Truman.

 

Le film Heel night, distribué par Rimini Editions, est disponible en DVD et Blu-ray dans les meilleurs bacs depuis le 22 mai 2020. Il est proposé en version originale anglaise sous-titrée français, et en audio français. Dans les suppléments, des entretiens avec Linda Blair et Tom DeSimone, Documentaire sur le décor.

2 étoiles

Partager cet article
Repost0
1 août 2020 6 01 /08 /août /2020 08:58

L’humour contre le racisme est toujours un exercice difficile pour faire rire des clichés douloureux sans sombrer dans le racisme inverse. C’est ce qu’on essayés Jean-Pascal Zadi et John Wax dans cette réalisation en dents de scie de traitement et de qualité inégale.

JP, un acteur raté d'une quarantaine d'années, développe l'idée d'organiser une grande marche de contestation des hommes noirs en France pour se révolter contre la sous-représentation des Noirs dans la société et dans les médias. Pour soutenir ce projet, il essaie de rencontrer des personnalités influentes de la communauté noire, comme les humoristes Fary et Éric Judor, les rappeurs Soprano et Joey Starr ou encore l'ancien footballeur Vikash Dhorasoo. Mais son propre racisme doublé de machisme n’aide pas.

Très en vogue salutairement ces dernières années, la lutte contre le racisme à travers la comédie pour dépasser les documentaires, trouve cependant trop souvent des limites. Ainsi, dans la succession de gags et de répliques souvent désopilantes, se cible un déversement contreproductif d’anti humour en boomerang raciste envers ceux sensé dénoncer la haine raciale ou le racisme ordinaire non consensuel. Un racisme que l’on retrouve hélas dans toutes les communautés, jusque dans une même ethnie. C’est dire que la connerie est équitablement répartie. C’est ce que démontre avec subtilité les réalisateurs qui révèlent les d’hypocrisies, tant quasi tous ces interprètes sont en couple avec des partenaires non issus de leur représentativité, à l’image de la mixité en France bien supérieure que dans nombre de pays. L’on ri beaucoup des situations cocasses de JP, bien mauvais représentant de sa communauté qui divise plus qu’il ne rassemble de par ses propres préjugés. Dommage de grosses longueurs qui plombe le rythme.

Avec Jean-Pascal Zadi et Fary, Caroline Anglade, Lilian Thuram, Claudia Tagbo et Cyril Hanouna, JoeyStarr, Vikash Dhorasoo et Kareen Guiock, Fabrice Eboué et Lucien Jean-Baptiste, Éric Judor, Fadily Camara et Ramzy Bedia, Rachid Djaïdani, Melha Bedia, Amelle Chahbi et Jonathan Cohen, Soprano, Omar Sy, Stéfi Celma, Ahmed Sylla et Moussa Mansaly, Augustin Trapenard, Mathieu Kassovitz et Eriq Ebouaney.

2 étoiles

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2020 3 29 /07 /juillet /2020 11:30

Un grand merci à Sidonis Calysta pour m’avoir permis de découvrir ce western réalisé 1951 par Hugo Fregonese (Le raid), d'après le roman Stand at spanish boot d’Harry Brown, qui nous plonge dans l’assaut d’une ville par les guerriers apaches.

Sam Leeds, un joueur professionnel, se fait expulser de la petite ville de Spanish boot, après avoir tué un joueur. Le maire Joe Madden l’expulse de la ville avec les prostituées. Mais Sam préfère rester pour l’amour de la belle Sally. Finalement chassé, Sam découvre toutes les prostituées massacrées par les apaches. Il retourne en ville pour prévenir les habitants. Peu après, la ville est attaquée par les apaches sous les ordres du chef Vittorio. Les habitants se réfugient dans l’église. À la mort du maire, Sam prend sa place en attendant la cavalerie, dans une résistance de l’extrême.

Une intrigue passionnante et rondement menée au son du tambour de guerre. Sorte de fort Alamo d’un village assailli par des apaches désespérés qui tentent de se débarrasser des envahisseurs génocidaires. On ne s’étonnera pas qu’une fois de plus, l’histoire relate les méchants peaux rouges contre les gentils colons américains, et ouf, la cavalerie arrive à la rescousse après une résistance héroïque des habitants.

Cependant, dans ce triangle amoureux, le puritanisme est de rigueur, chassant les prostituées qui se font toutes tuées, et dont pourtant tous s’en régalent, et de ce joueur tueur en légitime défense qui trouve la rédemption dans le combat contre les apaches. Je me suis délecté par cette narration à la réalisation soignée, aux scènes de combats et aux portraits des protagonistes effilés dans des décors de rêve et de cauchemar. L’intrigue est plus axés sur le joueur détesté qui devient le chef et héro adoré, et à la bravoure des villageois. Bien construit, le film efficace et passionnant.

Avec Stephen McNally et Coleen Gray, Willard Parker, Arthur Shields et James Griffith, Armando Silvestre, Georgia Backus et Clarence Muse, Ruthelma Stevens et Chinto Guzman, Ray Bennett, Gertrude Astor et Hal Bokar, Bill Clark, Maurice Jara et George Lynn, Monte Montague, Josephine Parra et John War Eagle.

Le film Quand les tambours s'arrêteront, distribué par Sidonis Calysta et sa page Facebook, est disponible en Blu-ray Édition Limitée Blu-ray + DVD dans les meilleurs bacs depuis le 26 juin 2020. Il est proposé en version originale anglaise sous-titrée français, et en audio français. Dans les suppléments, Présentation du film par Bertrand Tavernier, et Présentation du film par Patrick Brion.

3 étoiles

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2020 3 29 /07 /juillet /2020 08:56

Un grand merci à Gaumont pour m’avoir permis de découvrir cette comédie romantique burlesque réalisée en 1945 par Gilles Grangier (125 rue Montparnasse), pour des aventures de voleur en reconstitution de patrimoine confisquée.

Au XVIIIème siècle, dans les Flandres, le marquis de Brissac, chef des douaniers, est enlevé par le mystérieux cavalier noir, Ramon de Orteba. Ce dernier attend le soir même, un convoi qui le remboursera de l’héritage dont il a été dépossédé. Mais pendant ce temps, Solange, la fille du marquis met au point un piège et attire le jeune homme jusqu’au château. Lola, l’amante de Ramon devient jalouse en voyant l’amour naître dans le cœur des jeunes gens.

Une bien sympathique comédie burlesque dans un cadre festif entre un brigand qui vole ce qu’on lui a dépossédé de son héritage, lui du robin des bois –qui n’était déjà pas le sympathique voleur pour les pauvres- et une jeune marquise moins stupide qu’on voudrait le croire, qui s’éprennent au détriment de la belle complice victime de sa classe sociale. Les nobliaux restent entre eux, et les pauvres hères qui ont pris tant de risques délaissés, fortune restituée. Entrecoupée de chansons, l’intrigue nous entraîne dans des courses poursuites, gags et répliques amusantes, dans une gentille histoire d’amour rocambolesque. Je me suis bien amusé à suivre les péripéties aventureuses de cette troupe de jeunes interprètes, cependant que la seconde guerre mondiale se terminait dans l’horreur. La mise en scène est vive et alerte, les dialogues effilés, et l’interprétation de talent. Un bon divertissement à découvrir.

Avec Georges Guétary, Nicole Maurey et Mila Parély, Jean Tissier, André Alerme et Simone Valère, Michèle Philippe, Georgette Tissier et Aimé Simon-Girard, Thomy Bourdelle et Paul Demange, Albert Rémy et Paul Faivre, René Fluet, Frédéric Mariotti et Olivier Mathot.

Le film Le cavalier noir, issu de la Collection Gaumont découvertes DVD distribué par Gaumont, est disponible en DVD et Blu-ray dans les meilleurs bacs depuis le 18 mars 2020. Il est proposé en version sous-titrée pour sourds et malentendants.

3 étoiles

Partager cet article
Repost0
22 juillet 2020 3 22 /07 /juillet /2020 15:30

Un grand merci à Artus Films pour m’avoir permis de découvrir ce western italien réalisée en 1968 par Bruno Corbucci, pour une aventure de Django, redresseur des torts.

Bandit condamné à mort, Django s'évade de prison et assassine l'un de ses associés. Menacé de pendaison, un riche rancher mexicain, don Hernando Gutierrez lui propose de le sauver à condition qu'il lui ramène son fils, Fidel, qui a quitté la demeure familiale pour rejoindre la bande d'un célèbre hors-la-loi, le major Charlie Doneghan. Lorsqu'il réussit sa mission, en le kidnappant pour le forcer à revenir chez son père contre son gré, le truand découvre que son père ne lui veut pas que du bien.

Un passionnant western plein de surprises et de rebondissements, de manipulations et de trahisons, de bagarres et de coups de feu comme de cavalcades et de beaucoup de morts. Sur une belle mise en scène, la narration monte crescendo avec le style inhérent au genre, entre humour et dramatique, et réalisme du far west. Un scénario qui reprend le personnage de Django, récurent dans de nombreux films du héro vengeur sympathique une fois encore avec talent pour nous embarquer dans une intrigue bien ficelée. Je me suis beaucoup amusé tant c’est vif et alerte, riche et enjoué. Un bon divertissement dans des décors, lumières et couleurs enchanteurs, doté d’interprètes de qualité.

Avec Brian Kelly, Keenan Wynn et Erika Blanc, Folco Lulli, Fabrizio Moroni, Linda Sini et Rik Battaglia, Giovanni Pallavicino et Luigi Bonos, Enzo Andronico et Furio Meniconi, Leo Gavero, Krista Nell, Pasquale Simeoli et Ignazio Leone.

Le film Tire, Django, tire !, dans la collection Western Européen, est distribué par Artus Films, est disponible en DVD dans les meilleurs bacs dès le 7 juillet 2020. Il est proposé en version originale italienne sous-titrée français. Dans les suppléments, Présentation du film par Curd Ridel, The dead west, court métrage réalisé par Les Apprentis MMI, Les licences Métiers du Numérique de l’IUT de Béziers, (avec sous-titres anglais et espagnol).

3 étoiles

Partager cet article
Repost0
22 juillet 2020 3 22 /07 /juillet /2020 09:56

Un grand merci à Gaumont pour m’avoir permis de découvrir ce    réalisé en 2019 par Eric Toledano et Olivier Nakache, piour une immersion complète dans le monde associatif pour l’aide aux autistes.

Bruno et Malik vivent depuis 20 ans dans un monde à part, celui des enfants et adolescents autistes. Au sein de leurs deux associations respectives, ils forment des jeunes issus des quartiers difficiles pour encadrer ces cas qualifiés « d’hyper complexes ». Une alliance hors du commun pour des personnalités hors normes.

Une belle réalisation qui inspire de la véritable du travail de deux éducateurs  communautaires qui s'occupent d’autistes, ainsi que de leurs associations existantes : le Silence des justes, et le Relais Ile-de-France. Ainsi, à travers ces deux personnages, nous immergeons dans le monde des aides aux autistes par des engagés dévoués sur la lourdeur de la maladie face à celle des administrations, et du regard des autres pour obtenir des soutiens notamment financiers mais surtout d’accueil, pour former des éducateurs, pour permettre une prise en charge de ces patients. En France, c’est près de huit cents mille personnes qui sont atteintes à divers degrés par l’autisme, qui ne demandent qu’à être mieux inséré dans le quotidien de notre société dont l’école et l’éducation.

Sur un rythme effréné de deux éducateurs au sein de leur association, nous vivons au rythme de l’urgence, du soutien affectif et matériel, de l’aide à la vie dans un monde qui ne semble pas celui d’exclus par la maladie et qui pourtant prouve avec travail et patience que tout en possible, ou presque. Deux beaux portraits, avec de nombreux vrai éducateurs sociaux et de patients, qui donne encore plus de force et de véracité et des difficultés rencontrées par l’ensemble de tous ces véritables héros.

Avec Vincent Cassel et Reda Kateb, Hélène Vincent, Bryan Mialoundama, Alban Ivanov, Benjamin Lesieur, Marco Locatelli, Catherine Mouchet, Frédéric Pierrot, Suliane Brahim, Lyna Khoudri, Aloïse Sauvage, Djibril Yoni, Ahmed Abdel-Laoui, Darren Muselet, Sophie Garric, Pauline Clément, Anne Azoulay et Pierre Diot.

Le film Hors normes, distribué par Gaumont, est disponible en DVD et Blu-ray dans les meilleurs bacs depuis le 4 mars 2020. Il est proposé en version sous-titrée pour sourds et malentendants, et en audiodescription pour aveugles et malvoyants.

3 étoiles

Partager cet article
Repost0

Présentation

Compteur

Notations

Notation

Catégories

Liens