Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 avril 2022 1 11 /04 /avril /2022 08:12

Un grand merci aux Éditions Montparnasse pour m’avoir permis de découvrir cette comédie dramatique sortie en 1979, réalisée par Jean-Louis Trintignant, d’après le roman de Vahé Katcha, pour une satyre sociétale dans l’accepatation de soit au sein d’une compétition sélective.

Dans une petite ville du nord de la France, Marie Mariani, une jeune femme d’origine italienne, est séduite par Marcel Potier, un chanteur de charme raté. Après avoir présenté Marcel à sa famille, ils se marient et partent au soleil, sur la Côte d’Azur. Sans le sou, Marie veut faire travailler Marcel. Une petite annonce lui apprend que le très riche Achile Zopoulos cherche un maître-nageur. Envieuse, elle fait engager son mari comme maître-nageur par le milliardaire sous la direction de Logan. Sentant sa fin venir, ce dernier organise un marathon nautique dans sa piscine dont l’issue est le leg de sa fortune.

Dans une sorte de On achève bien les chevaux où pour gagner de quoi survivre des couples dansaient jusqu’à l’extrême limite de leurs forces, un richissime oligarque propose un marathon nautique pour remporter sa fortune. Jeu pervers s’il en est dans lequel un jeune couple se trouve embringué. Doté de voyance médiumique Marie perçoit des signes entre ses maladresses comique et sa rencontre amoureuse avec Marcel en romance émouvante pour une course à l’héritage dramatique.

Jean-Louis Trintignant, qui signait sa deuxième réalisation après Une journée bien remplie en 1973, nous offre une galerie de portrait ubuesque et absurde parfois hermétique, loufoque et dramatique autour d’un couple attachant dans un cadre austère et froid où l’humour caustique côtoie une réalité cruelle. Quelques longueurs pour une ambiance délétère s’intercalent dans la relation doucereusement sympathique.

Avec Guy Marchand, Stefania Sandrelli et Jean-Claude Brialy, Moustache, Jean-Louis Trintignant et Christian Marquand, François Perrot, Serge Marquand et Jacques Ramade, Pierrick Mescam, Jacques Canselier et Cheik Doukouré, Tony Librizzi et Rabah Loucif, Jean-Pierre Sentier et Benoît Ferreux, Françoise Emion et Béatrice Chatelier.

Le film Le maître-nageur, distribué par les Éditions Montparnasse et sa page Facebook, est disponible en DVD et en Blu-ray depuis le 31 mars 2022. Il est proposé en version sous-titrée pour sourds et malentendants. Dans les suppléments, Court métrage : Le grand bain de Valérie Leroy (2016).

2 étoiles

Partager cet article
Repost0
7 avril 2022 4 07 /04 /avril /2022 16:56

Un grand merci à Artus Films pour m’avoir permis de découvrir ce thriller sorti en 1971, réalisé par Mario Caiano, pour une mystérieuse plongée dans le délire et de l’absurde.

La jeune et jolie Julie suit une thérapie auprès de Luca, son psychiatre qui est aussi son amant. Une nuit, elle rêve qu’il se fait assassiner dans d’étranges conditions. Voulant lui faire le récit de son rêve, elle se rend chez lui, qui demeure introuvable. À l’aide de l’agenda de son amant, elle se met à sa recherche et va atterrir sur les conseils de Frank, après deux agressions, dans une villa luxueuse, parmi des gens troubles et excentriques.

Un récit surprenant, entre angoisse, horreur et comédie. Cette jeune femme qui ne s’étonne jamais de se retrouver agresser à la recherche de son amant se retrouve dans un imbroglio de lutte pour une belle demeure entourée de tarés dont on a du mal a saisir les motivations. C’est avec curiosité que l’on suit et se laisse entrainer à la suite de cette jeune femme sans trop savoir où cela nous mène. C’es allègrement réalisé, dans un cadre magnifique sans de réelles cohérences ou de crédibilité mais c’est avec amusement qu’n se laisse séduire par l’ambiance un pu Agatha Christie où chaque protagoniste a une bonne raison d'avoir tué.

Avec Rosemary Dexter et Adolfo Celi, Horst Frank, Sybil Danning, Franco Ressel et Michael Maien, Benjamin Lev, Gigi Rizzi et Peter Kranz et Gaetano Donati, Elisa Mainardi, Mario Cantatore et Rosita Torosh, Alida Valli et Alba Maiolini.

 

Le film L'œil du labyrinthe, dans la collection Giallo, distribué par Artus Films, en boîtier Digipack 2 volets avec fourreau combo DVD + Blu-ray, master 2K restauré, version intégrale, est disponible dans les meilleurs bacs depuis le 5 avril 2022. Il est proposé en version originale sous-titrée français et en audio français. Dans les suppléments, Mario Caiano et L’œil du labyrinthe, présentation du film par Emmanuel Le Gagne (2021), Bande-annonce originale (VO), Bandes-annonces Giallo/Thriller Artus Films.

3 étoiles

Partager cet article
Repost0
6 avril 2022 3 06 /04 /avril /2022 14:11

Un grand merci à Sidonis Calysta pour m’avoir permis de découvrir ce terrible western sorti en 1971, réalisé par Michael Winner, sur les valeurs extrêmes de la justice sans plus aucune nuance.

Le shérif Jered Maddox arrive dans la petite ville de Sabbath afin d’arrêter Vincent Bronson et ses hommes. Riche propriétaire terrien, Bronson est accusé du meurtre d’un vieil homme, survenu dans la ville de Bannock, dont Jered est le shérif. Ce dernier demande l’aide de son confrère Cotton Ryan, mais celui-ci est sous la coupe de Bronson. Désormais seul contre tous, Jered Maddox, qui pourtant retrouve son amour de Laura Shelby, va comprendre que pour faire justice, une étoile de shérif ne suffit pas.

Ou quand un shérif devient plus monstrueux assassins que les justiciables. Ainsi, à la suite d’une mort accidentelle, un shérif se sent au dessus des lois en assassin sans pitié, sans discernement que plus aucune humanité ni conscience du bien et du mal, de la loi s’autorise de vie et de mort sous couvert de la loi à l’image de policiers assassinant sans vergogne un George Floyd et tant d’autres.

Ambiance délétère pour une intrigue lourde et saisissante tant pour une fois, le bon est pire que le méchant. Car Bronson est en effet un massacreur d’amérindiens et tueur de tous concurrents pour dominer la région, Maddox est la pire pourriture que tout l’Ouest est connu. Sans remettre la justice en cause, américaine cela va de soit, le film s’inspire d’un article révélant que les plus grands tueurs de l’Ouest étaient ces shériffs comme on le constate dans les biopics, souvent eux-mêmes des assassins reconvertis dans l’Ordre et la Loi qui rappellent des milices de dictatures, certes contre des tueurs, mais ne valant guère mieux. Un film prenant et crispant, excellemment interprété par un Lancaster d’une profonde inhumanité glaçante.

Avec Burt Lancaster, Robert Ryan et Lee J. Cobb, Sheree North, Robert Duvall, Albert Salmi, J.D. Cannon et John McGiver, Joseph Wiseman, Richard Jordan, Ralph Waite et John Beck, William Watson, Walter Brooke, Robert Emhardt et Charles Tyner, J.D. Cannon, Lou Frizzell, Richard Bull et John Hillerman, Roy Engel, Madeleine Taylor Holmes, Wilford Brimley et Claudia Bryar, Tina Carter, Jacqueline Evans et Laila Novak.

Le film L'homme de la loi, issu de la collection Westerns de légende distribué par Sidonis Calysta et sa page Facebook, est disponible version remasterisée, couleurs et son restaurés, en Édition Collection Silver Blu-ray + DVD et en version Édition Collection Silver DVD + un livret de Jean-Claude Missiaen depuis le 24 mars 2022. Il est proposé en version originale anglaise sous-titrée français, et en audio français. Dans les suppléments, Présentation par Patrick Brion (2022), Présentation par Jean-François Giré (2022), Burt Lancaster : la volonté de réussir  : documentaire (1996, VF/VOST), Quelques traces… de Michael Winner (2013 VOST), Bande-annonce  .

3 étoiles

Partager cet article
Repost0
4 avril 2022 1 04 /04 /avril /2022 15:27

Un grand merci à Pathé pour m’avoir permis de découvrir cette série thriller dramatique policière sorties en 1927, réalisée par Henri Desfontaines, d’après le roman éponyme de d’Arthur Bernède, pour une inquiétante affaire en série de vols et de meurtres.

Alors que circule la rumeur d’un fantôme qui hanterait le Louvre, un gardien est retrouvé mourant dans la salle des Dieux Barbares. La nuit suivante, le chef des gardes est tué puis un journaliste est agressé. L’inspecteur Ménardier est chargé de l’enquête mais le jeune journaliste du Petit parisien à succès Jacques Bellegarde et le célèbre détective privé Chantecoq se sont aussi mis en tête d’élucider le mystère. Mais le fatôme s’attaque aussi au i au domicile de la comédienne Simone Desroches, une ex de Bellegarde.

Nous avons tous en mémoire Juliette Gréco dans la série télévisée de 1965 Belphégor ou le Fantôme du Louvre réalisé par Claude Barma, quand en 2001 c’est Jean-Paul Salomé qui reprenait le flambeau en film plus proche de Nosferatu avec Sophie Marceau. Mais bien auparavant, du temps de l’âge d’or du muet, l’intrigue mystérieuse avait été adapté en quatre épisodes pour suivre l’enquête sur des vols et des meurtres en séries aussi intriguant qu’incompréhensibles jusqu’au dénouement.

Une belle réalisation avec le petit plus de voir les lieux du musée du Louvre et de la Préfecture de Paris ainsi qu e la ville de Paris d’il y a près de cent ans que c’en est émouvant de se plonger dans cette époque et d'y repérer les changements depuis lors. Savamment narré pour nous perdre dans la folie meurtrière sans indices, nous suivons avec Bellegarde et Chantecoq l’évolution des recherches.

Avec René Navarre, Élmire Vautier et Lucien Dalsace, Michèle Verly, Genica Missirio et Jeanne Brindeau, Alice Tissot et Albert Mayer, Anna Lefeuvrier, Georges Paulais et Émilien Richaud, Elmire Vautier, Camille Bert, Cesar Tullio Terrore et Simone Montalet, André Volbert, Jeanne Bérangère et Sylviane de Castillo, Nicolas Redelsperger et Marcel Delaître et Géo Leroy.

Le film Belphégor, distribué par Pathé, est disponible dans les meilleurs bacs depuis le 30 mars 2022 en version restaurée en 4K sous la supervision de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé, avec le soutien du CNC Édition limitée à 1000 exemplaires en Dvd et Blu-ray. Il est proposé en en audiodescription pour aveugles et malvoyants. Dans les suppléments, Belphégor, du feuilleton au cinéroman, entretiens autour du film avec Matthieu Letourneux, Christophe Trebuil et François-Marie Pons (2022), Belphégor, entre tradition et modernité, autour de la musique de Belphégor avec Benjamin Moussay, Léon Rousseau, Bertrand Belin, Michel Godard et Joce Mienniel (2022), Belphégor, de Desfontaines à ses successeurs, entretien avec Didier Griselain (2022), Scènes supplémentaires du chapitre 4 correspondant à une autre édition du film pour le territoire allemand.

3 étoiles

Partager cet article
Repost0
4 avril 2022 1 04 /04 /avril /2022 09:36

Un grand merci à Sidonis Calysta pour m’avoir permis de découvrir cet excellent western sorti en 1956, réalisé par John Sturges, d'après le roman de Frank Gruber, dans une quête de père entremêlée d’une chasse au trésor.

Au lendemain de la Guerre de Sécession, Jim Slater revient en Arizona, à la recherche de la tombe d’un père qui, jadis, échappa au massacre de ses compagnons par les apaches avant de s’enfuir avec 60.000 $ en or. C’est justement cet or qui suscite toutes les convoitises. D’abord celle d’une bande de hors-la-loi pour lesquels Slater devient un gibier à traquer où qu’il aille. Celle aussi de la belle Karyl Orton, bien décidée à récupérer la part du précieux métal qui revient à son mari Paul. Alors que Slater découvre peu à peu la véritable nature de son père, grandit la passion entre Karyl et lui.

Une excellente intrigue dans une somptueuse réalisation à la mise en scène classique mais efficace de chasse au trésor et à la paternité idéalisée. Comme dans les années cinquante, est confondu amour et violence malvenue entre ces baisers forcés et gifle retentissante détestable sur la femme -la seule du film- qui  devient « amoureuse » donne un message machiste condamnable très répandu hélas dans le cinéma… encore de nos  jours. Une intrigue bien ficelée avec des surprises inattendues et des effets de manche excellents. Bien sûr, nous retrouvons les stéréotypes de l’époque sur les amérindiens attaquants les diligences en se faisant abattre comme des pigeons… comique. L’ambiance est délétère à souhait pour une enquête der Slater aux révélations qu’on n’avait pas vu venir. Je me suis régalé une fois de plus avec le genre western entremêlant des thématiques sociétales.

Avec les excellent  Richard Widmark et Donna Reed, William Campbell, John McIntire, Barton MacLane, Harry Morgan et Robert J. Wilke, Jack Lambert et Roy Roberts, Edward Platt, Robert Foulk, Phil Chambers et Gregg Barton, Fred Graham, Frank Chase, Chris Alcaide et Walter Beaver.

Le film Coup de fouet en retour, issu de la collection Westerns de légende distribué par Sidonis Calysta et sa page Facebook, est disponible version remasterisée, couleurs et son restaurés, en Édition Collection Silver Blu-ray + DVD et en version Édition Collection Silver DVD + un livret de Jean-Claude Missiaen depuis le 24 mars 2022. Il est proposé en version originale anglaise sous-titrée français, et en audio français. Dans les suppléments, Entretien avec Richard Widmark.

3 étoiles

 

Partager cet article
Repost0
31 mars 2022 4 31 /03 /mars /2022 09:02

Un grand merci à Sidonis Calysta pour m’avoir permis de découvrir cet excellent western sorti en 1971, réalisé par Edwin Sherin, d'après un roman de Elmore Leonard, dans une quête meurtrière pour compensation d’un meurtre.

Le shérif adjoint Valdez, un ancien éclaireur  de l’armée, est amené à tuer un homme innocent pour le compte de l’éleveur de bétail Frank Tanner. Celui-ci refuse de payer une compensation à sa veuve. Face au refus musclé, Valdez entend régler ses comptes à sa manière avec la prise en otage de la compagne de Tanner, Gay Erin. Il envoie un messager agonisant à Tanner « Valdez arrive ».

Des fois, il vaut mieux s'acquitter de cent dollars pour éviter la vengeance obstinée d’un scrupulus. Dans cette excellente intrigue à la sauce spaghetti, un ancien tueur d’indiens vient nettoyer la fange dans une petite ville d’un propriétaire terrien sans âme ni morale. Le meurtre raciste d’un afro-américain -pas encore de chicanos- déclenche l’humiliation d’un adjoint shérif pour une compensation à sa veuve indienne avant de retourner dans « sa » réserve, notre Valdez va se révéler bien plus coriace et dangereux face à une bande de tueurs qui se révèlent bien lâches. J’ai beaucoup aimé cette réalisation efficace et maîtrisée que la violence prend de suite, montant crescendo jusqu’à cette fin jouissive.

Avec Burt Lancaster et Susan Clark, Frank Silvera, Jon Cypher, Richard Jordan et Barton Heyman, Hector Elizondo et Phil Brown, .Ralph Brown, Werner Hasselmann et Sylvia Poggioli, José García García et María Montez, Juanita Penaloza, Marta Tuch et Juan Fernández et Rudy Ugland.

Le film Valdez, issu de la collection Westerns de légende distribué par Sidonis Calysta et sa page Facebook, est disponible version remasterisée, couleurs et son restaurés, en Édition Collection Silver Blu-ray + DVD et en version Édition Collection Silver DVD + un livret de Jean-Claude Missiaen depuis le 24 mars 2022. Il est proposé en version originale anglaise sous-titrée français, et en audio français. Dans les suppléments, Présentation du film par Patrick Brion, Yves Boisset, Jean-François Giré et Bertrand Tavernier, Documentaire sur Burt Lancaster.

3 étoiles

Partager cet article
Repost0
30 mars 2022 3 30 /03 /mars /2022 11:34

Un grand merci à Walt Disney France et à L’agence Cartel pour m’avoir permis de découvrir la reprise de la célèbre comédie musicale. Sortie en 2021 et réalisée par Steven Spielberg, d’après le roman d’Arthur Laurents issu de la pièce de Jerome Robbins créée à Broadway en 1957 inspirée en version moderne de la tragédie Juliette et Roméo de William Shakespeare.

Dans les années 1950, deux bandes de jeunes s'affrontent pour le contrôle d'un quartier défavorisé de l'Upper West Side en pleine embourgeoisement. Le gang des immigrés portoricains, les Sharks, dirigés par Bernardo aux Jets, des européens conduits par Riff. Sorti de prison, l’ex Jets Tony travaille à l'épicerie de Valentina. Tony tombe amoureux de María, la sœur de Bernardo. Issus de bandes rivales, ils sont contraints de s’aimer en cachette.

Reprise de la célèbre comédie musicale aux dix Oscars sortie en 1961, réalisée par Robert Wise et Jerome Robbins d’après le roman d’Arthur Laurents issu de la pièce de Jerome Robbins inspirée donc par Juliette et Roméo. J’ai toujours été surpris par l’engouement pour la pièce de William Shakespeare, qui n’est en rien une belle histoire d’amour, mais d’un Romeo qui après avoir assassiné le cousin de la pauvre Juliette, l’abuse avant de l’obliger à mettre fin à ses jours par « amour ». Une très belle réalisation maîtrisée en tous points sur des chorégraphies, des musiques et chants dans une mise en scène impeccable avec une superbe distribution d’interprètes. Tout juste pourrait on se demander en quoi Spielberg avait besoin de refaire un copier coller d’une telle œuvre, comme si Pablo Picasso voulait refaire à l’identique La Joconde de Leonard de Vinci.

Tout le monde connait l’intrigue. Deux bandes rivales, les blancs face aux reste du monde hispano-latino-chicano-afro-américain et j’en passe dans une fracture raciale se battent pour le contrôle de quartiers délabrés que des promoteurs véreux veulent détruire pour un projet immobilier. Les combats se jouent dans la danse, les insultes dans le chant sans aller jusqu’à Jacques Demy aux paroles chantées. Une histoire d’amour impossible se noue et se termine mal comme de bien entendu.

Avec Rachel Zegler et Ansel Elgort, Rita Moreno, Ariana DeBose et David Alvarez, Josh Andrés Rivera et Corey Stoll, Brian d'Arcy James et Mike FaistCurtiss Cook, Ana Isabelle et Maddie Ziegler, Iris Menas, Sebastian Serra, Ricardo Zayas et Carlos E. Gonzalez, Ricky Ubeda, Andrei Chagas et Adriel Flete, Jacob Guzman, Kelvin Delgado et Carlos Sanchez Falu, Julius Rubio et Yurel Echezarreta.

Le film West side story, distribué par Walt Disney France, est disponible en Dvd, Blu-ray, et en exclusivité FNAC Boîtier métal SteelBook limité en 4K Ultra HD du film (HDR10), Blu-ray + n livret sur le film dans les meilleurs bacs dès 15 avril 2022. Il est proposé en version originale anglaise sous-titrée français, en audio français. Dans les suppléments, Les histoires de West Side Story, Les chansons.

3 étoiles

Partager cet article
Repost0
29 mars 2022 2 29 /03 /mars /2022 10:21

Un grand merci à Gaumont pour m’avoir permis de découvrir cette dramatique sortie en 1965, réalisée par Claude Autant-Lara, d'après le roman Le journal d’une femme en blanc du docteur André Soubiran, abordant les droit des femmes à disposer de leur corps.

Claude Sauvage termine son internat de gynécologie. Elle veut aider les femmes à avoir des enfants « désirés ». Un jour, elle se trouve face à Mariette Hugon, victime d’un avortement clandestin. Bouleversée par sa mort, enceinte à son tour, Claude décide de lutter pour les femmes, l’amour de la vie et de la liberté.

Pour avoir lu le livre d’André Souboran à mon adolescent, je me rend compte en découvrant le film bien des années plus tard qu’il m’avait marqué et influé sur mon respect du droit des femmes, pourtant évident mais encore contestés par la gente masculine de la branche archaïque plus sournoise qu’autrefois. À travers cette jeune interne, victime d’agressions sexuelles par ses collègues, méprisée en tant qu’interne, rabrouée en tant que femme, se dévoile l’abjecte refus du droit élémentaire des femmes à disposer de leur corps, de mettre au monde quand elles le désir et sans douleurs ainsi que l’utilisation de moyens de contraception comme de l’avortement. Nos grand-mères, avec des ribambelles d’enfants à la file accouchaient sans le droit de refus les « devoirs conjugaux », refusées les contraceptions pilules et préservatifs, d’avortements médicaux qui ont tués des milliers d’entre elles jusqu’à des condamnations à la prison et même à la guillotine.

Heureusement l’après 68 est passé par là pour que les droits des femmes ne soient enfin acquis. Il faudra attendre le 19 décembre 1967 avec l’adoption de la loi Neuwirth pour la légalisation de l'usage de la pilule contraceptive et des préservatifs et celle du 17 janvier 1975 avec la loi Veil sur la légalisation de l’avortement. À travers le personnage de Claude, attirée par la jeune Mariette, dans un autre thème à peine évoqué, prise dans l’engrenage de l’enfantement non désiré et d’un avortement clandestin, c’est le procès de la France machiste qu’il est bon de rappeler tant certains extrémistes veulent revenir en arrière. C’est le cas de plus en plus d’états américains et de tant de pays dans le monde jusqu’à nos portes en Europe. Claude Autant-Lara sortira en 1966, une suite avec Une femme en blanc se révolte (ou Nouveau journal d'une femme en blanc) avec Danielle Volle, Michel Ruhl et Josée Steiner.

Avec Marie-José Nat, Jean Valmont et Claude Gensac, Paloma Matta, qui devinedra sage-femme en pratique d'accompagnement global, Germaine Delbat et Annick Allières, Ellen Bernsen et Martine de Breteuil, Clara Gansard, Nadine Servan et Françoise Loubet, Cécile Vassort et René Eyrouk, Gérard Fallec et Patrick Raynal, Michel Robert et Gilbert Robin,

Le film Journal d'une femme en blanc, distribué par Gaumont, est disponible en Blu-ray Image et son restaurés dans les meilleurs bacs dès le 13 avriil 2022. Dans les suppléments, entretien inédit avec l'acteur Robert Benoit.

3 étoiles

Partager cet article
Repost0
28 mars 2022 1 28 /03 /mars /2022 16:19

Un grand merci à Sidonis Calysta pour m’avoir permis de découvrir ce thriller comédie horreur italien sorti en 1963, réalisé par Mario Bava, pour le premier film giallo.

Nora Davis est une jeune américaine arrive pour un séjour à Rome. Elle est victime d’une agression nocturne et voit avant de s’évanouir une femme se faire assassiner. À son réveil, toute trace du meurtre a disparu et personne ne croit à son histoire. Nora découvre alors qu’un tueur en série a déjà sévi au même endroit et qu’elle pourrait être la prochaine victime. Elle dcide de mener son enquête avec l’aide du docteur Marcello Bassi.

Considéré comme le premier film giallo, cet excllent film mêle habillement humour et horreur, angoisse et terreur. Entre Agatha Christie et Alfred Hitchcock, la narration nous tient en haleine de bout en bout en nous manipulant les piste de nos déductions. à travers cette jeune femme passionnée de romans policiers, avec peur mais ténacité, se construit une enquête farfelue à la poursuite du meurtrier avant qu’il ne soit trop tard. L’amour s’en mêle, la mort aussi et la révélation finale inattendue. Je me suis beaucoup amusé à suivre cette enquête pleine de mystère, de danger et d’humour. Le réalisateur avait monté le film pour les États-Unis avant la sortie italienne, présent dans les suppléments du boitier, avec des différences notables.

Avec Leticia Roman, John Saxon et Valentina Cortese, Dante DiPaolo, Gustavo de Nardo et Robert Buchanan, Giovanni di Benedetto, Lucia Modugno et Titti Tomaino, Luigi Bonos et Milo Quesada, Marta Melocco, Franco Moruzzi et Virginia Doro, Dante DiPaolo, Mario Bava et Geoffrey Copleston, Jim Dolen et Adriana Facchetti, Dafydd Havard et Mario Ingrassia.

Le film La fille qui en savait trop, distribué par Sidonis Calysta et sa page Facebook, est disponible en Digibook - Blu-ray + DVD + Livret de 24 pages La fille qui en savait trop : Giallo année zéro, rédigé par Marc Toullec, en master haute définition, image et son restaurés, dans les meilleurs bacs et en ligne depuis le 24 mars 2022. Il est proposé en version originale italienne sous-titrée français et en audio francais. Dans les suppléments, The evil eye , montage américain de La fille qui en savait trop (VO anglaise sous-titrée français), Présentation du film par Olivier Père (2022), Les différentes versions du film par Bruno Terrier (2022), All about the girl : memories of a giallo gem (2014, VOST), Entretien de John Saxon (Anchor bay, 2007, VOST), Bande-annonce (VO).

3 étoiles

Partager cet article
Repost0
27 mars 2022 7 27 /03 /mars /2022 11:51

Un grand merci à Gaumont pour m’avoir permis de découvrir cette comédie sortie en 2021, réalisée par Mathieu Amalric, d'après la pièce de théâtre Je reviens de loin de Claudine Galea, pour un voyage spchologique.

Clarisse ressasse à travers des photos polaroïde sous forme de jeu de tarot ses souvenirs de bonheur avec amour pour Marc qui s’étiolent. Elle décide de quitter son mari, ses enfants et sa vie quotidienne. Mais au fur et à mesure des souvenirs, apparait une autre réalité dramatique.

Film d’auteur intimiste en un drame à multiples tiroirs à la psychologie torturée nombriliste qui révèle une autre facette de lhéroï,e dans un drame épouvantable. Je l’avoue, j’ai eu du mal à entrer dans cette trame volontairement confuse dans laquelle je me suis perdu dans les circonvolutions psychologiques. La réalisation comme les interprétations sont réussies dans des prises de vues maîtrisée. Peu de dialogues, beaucoup d’expressions pour exprimer la douleurs.

Avec Vicky Krieps et Arieh Worthalter, Anne-Sophie Bowen-Chatet et Sacha Ardilly, Juliette Benveniste, Aurèle Grzesik et Aurélia Petit, Erwan Ribard, Cuca Bañeres Flos et Samuel Mathieu, Jean-Philippe Petit et Jean-Marc Supinski, Sylvain Micard, Siméon Micard et Victor Abadia, Clémentine Carrié et Pol Léon Perati, Sandra Minel et Valérie Mercier, Céline Millié et Marie Bourgeois.

Le film Serre moi fort, distribué par Gaumont, est disponible en DVD et Blu-ray dans les meilleurs bacs depuis le 16 février 2022. Dans les suppléments, entretien avec Mathieu Amalric.

3 étoiles

Partager cet article
Repost0